Le dilemme de Bedoui et Lamamra    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Les Algériens à la recherche d'une double rupture    «Je ne vais pas passer mon temps à justifier tous mes choix…»    Fin de parcours pour la JS Saoura    Le GS Pétroliers réussit ses débuts    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Détournements de deniers publics à l'antenne ADE de Bouhadjar, 3 fonctionnaires impliqués    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Ligue 2: L'ASO Chlef nouveau dauphin du NCM    16 soldats maliens tués dans un assaut contre une base militaire    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Trafic de fausse monnaie: Un troisième réseau démantelé à Oran    Oran: Vingt ans de prison pour des convoyeurs de cocaïne    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    Ligue 1: Le MCO épinglé à Sétif, la JSK rate le coche    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Les travailleurs de GTP et Sarpi en grève    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    La cité des 58 logements, un quartier aux multiples problèmes    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le football national doit faire dans l'optimisme    Mohamed Aïssaoui, un exemple de l'intégration sociale des handicapés par le sport    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Cela doit se concrétiser pour le bien de la Patrie    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    CNAS: Près de 295 000 assurés sociaux aux besoins spécifiques pris en charge en 2018    Chine : Pékin ne laissera pas son économie dérailler, dit Li    Vent de fronde au FLN    Les journalistes de l'ENTV écrivent à leur DG    Gaïd-Salah en visite de travail    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    Acte 18 des "gilets jaunes": Violences et scènes d'émeutes, pillages et saccages à Paris    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





NOUVEAUX ALBUMS 2011 POUR NA�MA DZIRIA, NADIA RAYAN, FELLA ABABSA�
Du sang neuf pour booster la sc�ne artistique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 12 - 2010

Selma Angar n�est plus � pr�senter. Auteur-compositeur connue et reconnue, elle a cette particularit� de signer des textes �sur mesure� pour des stars de la chanson tout en �tant une d�couvreuse de talents qu�elle n�h�site pas � lancer dans le bain.
C�est le cas, aujourd�hui encore, pour Na�ma Dziria et Fella Ababsa, et des nouvelles chanteuses qui, parrain�es par elle, vont sortir leur tout premier album. Les surprises de l�ann�e 2011 ont ainsi pour nom Fa�za el Djaza�ria, Nadia Rayane et Sabrina Farah.
Ya khti, le nouvel album de Na�ma Dziria
La reine du houzi vient juste de boucler l'enregistrement de son prochain album, apr�s deux semaines pass�es dans les studios � Alger. Les six nouveaux titres sont sign�s Selma Angar pour les paroles et Tewfik Ameur pour la composition musicale. La chanteuse � la voix puissante et m�lodieuse interpr�te des morceaux � th�me sentimental, social, dans le style alg�rois (hawzi, cha�bi berouali) et avec un brin de maghrabi (marocain). Ya khti, le titre-phare �voque une amiti� trahie, celle de deux copines qui croyaient leur relation indestructible. Mazalni kwiya, Errahla, Matfakrounich fih, Ah ya mahboubi et Ba�d al a�chra, constituent les autres titres de l�album. �Il s�agit l� d�un produit r�ellement abouti, tant au plan technique que du point de vue de la qualit� artistique, tous deux garants de son succ�s commercial�, souligne Selma Angar. Et de pr�ciser : �C�est en effet la premi�re fois en dix ans, apr�s la sortie de Mazalni ala didani en 2001, que Na�ma Dziria enregistre un autre album acoustique compos� exclusivement de nouveaut�s. C�est un retour aux sources, le retour � la vraie chanson, avec un orchestre compos� de plusieurs musiciens.� L�album est enrichi �galement par l'introduction de notes de flamenco, des airs de guitares espagnoles dont seul R�da Sika a le secret (il participe dans une chanson). Logiquement donc, ce sera l� un album �v�nement tant les ingr�dients du succ�s sont r�unis. Sa sortie dans les bacs est pr�vue pour la mi-janvier 2011. Aucun clip vid�o n�est pr�vu pour le moment, mais la chanteuse esp�re bien retrouver le haut de l�affiche et r�pondre de la plus belle des mani�res � tous les responsables de la culture qui l�ont marginalis�e et trop t�t enterr�e.
Fa�za El-Djaza�ria arrive !
Elle aussi chante l�alg�rois et sort son tout premier album, d�but janvier 2011, aux �ditions Dounia. �Je l'ai d�couverte l��t� dernier � Alger, � l�occasion d�une f�te. Je lui ai alors propos� d�enregistrer un album fait de reprises, en plus d�une chanson que j�ai �crite et compos�e sp�cialement pour elle�, nous confie Selma Angar. R�sultat, Fa�za El-Djaza�ria (un nom d�artiste choisi par Selma Angar) enregistre un album sp�cial f�tes compos� de 10 reprises. Le titre-phare, Nass Edhana (dans le sens de nass lemlah, gens honn�tes et serviables), a �t� �crit et compos� par Selma Angar. Cette chanson in�dite est en quelque sorte la carte de visite de la nouvelle voix (tr�s belle) de la chanson alg�roise. Fa�za El- Djaza�ria revisite pour le reste, de fa�on magistrale, le r�pertoire de ses a�n�es (les divas Fad�la Dziria, Seloua, Meriem Abed...). Le clip de Nass Edhana sera, lui, tourn� � la Casbah d�Alger. Fa�za El- Djaza�ria, 35 ans, vit en France o� elle se produit dans les f�tes et soir�es familiales. Avant d��migrer, cette dame avait �t� � la bonne �cole (form�e � Essendoussia o� sa m�re �tait chanteuse).
Nadia Rayan chante l�alg�rois-latino
Encore une artiste �migr�e en France, � la diff�rence que Nadia Rayan chante le flamenco. �Plut�t de l�alg�rois-latino et du flamenco �, nous pr�cise-telle. A Paris, Nadia Rayan exerce comme juriste tout en se produisant avec le groupe de musique El- Qods (fond� par le neveu de Nayef Hawatmeh) o� elle est soliste-violoniste. De passage � Alger, elle a pris contact avec Selma Angar car bien d�cid�e � r�aliser un premier album apr�s de nombreuses ann�es pass�es � c�toyer les plus grands artistes. Car Nadia Rayan a �t� l��l�ve de Sa�d Bastandji. Elle a travaill� avec Ma�ti Bachir, Mahboub Bati, Mustapha Zmirli, Abdelkader Houti, le po�te Slimane Djouadi. Forte de sa longue exp�rience artistique en Alg�rie et de ses prestations avec El Qods (avec qui elle a chant� en Espagne, en Syrie, � la f�te de l�Humanit�...), elle veut aujourd�hui prouver qu�elle peut devenir une chanteuse � part enti�re. R�sultat, Selma Angar lui a concoct� les textes des six titres qui composent cet opus. Et comme il s�agit de style flamenco, qui mieux que R�da Sika pour se charger de la composition musicale ? Il y aura m�me une chanson en duo avec ce dernier. N�habak n�habek est le premier titre de l�album de Nadia Rayan. On ne vous dit pas plus...
De l�alg�rois-tunisien avec Sabrina Farah
Janvier 2011 (d�cid�ment !) est entam� aussi de la plus belle des mani�res pour Sabrina Farah. Cette nouvelle chanteuse, �g�e de 28 ans sort son tout premier album intitul� El malh oua la�chaaux �ditions Dounia. Du live alg�rois et tunisien (des reprises), et donc un album sp�cial f�tes, hormis le titre-phare de lancement dont Selma Angar a �crit les paroles et Tewfik Ameur sign� la musique. Sabrina Farah non plus n�est pas une novice, s��tant d�j� exerc�e dans les f�tes et l�animation des mariages. Elle aussi peut devenir une valeur s�re, tout comme les oiseaux rares d�nich�s et lanc�s par Selma Angar, � l�exemple de Hassiba Abderaouf, Goussem, Tewfik Nedromi, Samy Zeriab...
L�Alg�rie for ever avec Fella Ababsa
La star de la chanson alg�rienne n�est pas en reste, elle veut toutefois marquer l�ann�e 2011 par la sortie d�un nouvel album enti�rement d�di� � l�Alg�rie. Un opus qu�elle pr�pare patiemment, avec amour, entre galas et repr�sentations (derni�rement, elle s�est produite � Carthage lors du festival de la musique arabe). ella Ababsa en est � la phase d�enregistrement des 6 titres de l�album. La premi�re chanson, A�lam bladi(paroles Selma Angar, musique Fella Ababsa), est d�j� un hymne aux couleurs nationales et fera l'objet d�un clip. Cet album sera �dit� avant le 5 Juillet, f�te de l�ind�pendance. Cette m�me ann�e 2011 verra aussi la sortie de nouveaux albums pour Nadia Benyoucef, Goussem et Nawel Skander, entre autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.