Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Le procès de Hamel reporté    Les grévistes suspendus    Le DG aurait été expulsé par les autorités algériennes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Berraf dénonce un 'montage'    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Un an d'assiduité au hirak    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vraies-fausses soldes !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 02 - 2011

A mesure que les jours passent, les rayonnages de fringues se vident. La foule compacte qui se bousculait au portillon lors du coup d�envoi des soldes devient clairsem�e.
Les promos s�offrent un dernier sprint jusqu�� la fin du mois en cours. Pourtant, � y regarder de plus pr�s, la plupart des soi-disant affaires � saisir n�est que de la poudre aux yeux. Entre vieux stocks � liquider, constitu�s d�articles de couleurs ambigu�s, de mod�les d�un autre �ge et de pseudo-r�ductions, les attrapenigauds sont l�gion durant cette p�riode. Certains produits affichant le m�me tarif la veille des soldes se retrouvent faussement sold�s, �talant le m�me prix avec une mensong�re r�duction de pourcentage. Le dindon de la farce, c�est bien entendu le client, qui, croyant faire des �conomies, se fait d�plumer en n�y voyant que du feu ! Grand balayage. La plupart des pulls, manteaux et vestes ont d�j� disparu dans cette boutique de pr�t-�-porter (Sun Set) de la rue Didouche-Mourad. �J�ai pratiquement tout vendu d�s la premi�re semaine, affirme Adl�ne, le g�rant. D�ailleurs, je m�appr�te � installer la nouvelle collection.� Modeco (rue Ben- M�hidi), une autre enseigne affichant des soldes oscillant entre moins 20% et moins 30%. L� aussi, les plus beaux mod�les sont tr�s vite partis, selon le vendeur. En regardant les �tiquettes de plus pr�s, on constate que m�me sold�s, les articles restent inabordables, � l�exemple d�une �veste doudoune� dont le prix de d�part �tait fix� � 13 000 DA, sold�e � moins 50%, soit 6 500 DA. Ou encore cette chemise � carreaux pour hommes qui co�tait 4 300 DA, sold�e � 3 200 DA. Les nombreux chalands rencontr�s sur place ont rapidement tourn� les talons, l�air d��u. �C�est aussi inabordable que pendant la p�riode hors soldes �, s�indigne un quadrag�naire, visiblement d�sappoint� par un tel tapage m�diatique sans raison. Dixit, rue Didouche- Mourad, la vitrine est bariol�e d�un �norme �Soldes jusqu�� - 50 %�. Une fois � l�int�rieur, on a vite fait de d�chanter. Les r�ductions � ce taux-l�, on n�en a pas beaucoup vu ! La plupart des r�ductions sont consenties � hauteur de - 20 %. Les prix flirtent entre 4 000 et 6 000 DA. Pas de quoi esp�rer renouveler sa garde-robe ! �Jusqu�� � 70 % de r�duction.� C�est la pompeuse annonce de l�enseigne K&M, rue Didouche-Mourad, pour mieux app�ter la client�le. Si l�on a envie de ressembler � Arlequin, c�est la bonne adresse. Couleurs flashy (bleu m�tallis� et orange vif) abondent dans les rayons. La mode estivale s�est �galement invit�e aux soldes d�hiver puisqu�il y a m�me des tee-shirts et des robes d��t�. La publicit� mensong�re n�a pas froid aux yeux. Elle s��crit en grandes lettres sur certaines devantures. �Un article achet�, le deuxi�me offert�, peut-on lire sur la vitrine de Rivaldi, � un jet de pierre de la Fac centrale. Chic alors ! Enfin de vraies soldes, croyons-nous. Renseignement pris, cette all�chante annonce ne concerne que les articles expos�s au premier �tage. L��tage des reliques o� un �norme fouillis nous attend. De simples robes d��t� � bretelles affichent, non sans insolence entre 4 000 et 4 500 DA. Deux jeunes �tudiantes s�esclaffent en d�couvrant les �tiquettes. �A ce prix-l�, je pr�f�re encore m�offrir un manteau, c�est au moins plus utile, d�autant qu�on est en plein froid de f�vrier. Et dire qu�il s�agit des soldes d�hiver !� Par contre, les entourloupes et autres arnaques ne sont pas du tout en soldes. Elles s�affichent sans vergogne. Tout comme la qualit� qui �tait aux abonn�s absents lors de notre passage. Aujourd�hui, la loi r�gissant les soldes existe. Il s�agit du d�cret n�06-215 mis en vigueur en 2006, lorsque les autorit�s avaient d�cid� de fixer les p�riodes de ventes en soldes deux fois par an. Une loi, c�est bien ! Mais veiller � sa juste application sur le terrain, c�est mieux !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.