14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FOOTBALL
LAKHDAR BELLOUMI (PR�SIDENT-D�L�GU� DU MCO) : �On a des probl�mes avec l�opposition�
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 04 - 2011

Lakhdar Belloumi demeure l�une des l�gendes vivantes du football national, et il vient d��tre honor� par la FAF pour ses records de s�lections vu qu�il a port� � cent quarante-sept reprises le maillot de l�Alg�rie.
Il occupe actuellement le poste de pr�sident d�l�gu� du MCO, un club dont il a fait les beaux jours et qui r�alise une belle saison notamment avec la qualification aux demi-finales de la Coupe d�Alg�rie. Entretien int�ressant avec un ancien joueur tr�s �l�gant.
Le Soir d�Alg�rie : L�occasion du r�cent Alg�rie-Maroc, la FAF vous a honor�. Comment l�avez-vous v�cu ?
Lakhdar Belloumi : J�ai �t� honor� en tant qu�ancien capitaine de la s�lection mais aussi pour les cent quarante-sept s�lections que j�ai totalis�es au cours de ma carri�re. C�est un record d�Alg�rie dont je suis fier et je remercie la F�d�ration, notamment hadj Raouraoua, d�avoir pris cette initiative.
De ces 147 s�lections, quel est le meilleur souvenir que vous gardez ?
C�est difficile de n�en retenir qu�un seul.
C�est peut-�tre cette fameuse victoire contre l�Allemagne ?
Je retiens surtout que l�on a �crit l�une des plus belles pages de l�histoire du football alg�rien apr�s celle qui avait �t� �crite par les anciennes gloires du FLN durant la guerre de Lib�ration. Mon meilleur souvenir est d�avoir fait partie de cette g�n�ration qui a su reprendre le flambeau l�gu� par nos glorieux a�n�s.
Au chapitre des regrets, ne croyez-vous pas que vous auriez d� accepter les offres de plusieurs grands clubs europ�ens ?
Je n�ai pas de regrets profonds, mais avec du recul, je me dis que j�aurais d� terminer ma carri�re en Europe.
Il y a ceux qui pr�tendent que vous auriez fait mieux que Madjer si vous aviez accept� de jouer en Europe. Que r�pondez-vous ?
Je ne sais pas si j�aurais pu faire mieux que Madjer, mais je crois que j�aurais pu aller loin. Mais c�est un choix et surtout la chance d��tre au bon endroit et au bon moment. Prenez l�exemple de Zidane, il a la chance d��tre n� en France et de se retrouver au bon moment pour remporter une coupe du monde. S�il avait �t� s�lectionn� en Alg�rie, il ne serait jamais devenu champion du monde. A chacun son destin et en sport, il faut avoir de la chance pour percer au plus haut niveau.
Apr�s la gloire, tous les joueurs de votre brillante g�n�ration, qui sont devenus entra�neurs, n�ont pas r�ussi. Vous avez une explication ?
Parce que l�on n�a pas permis � la g�n�ration 1982 de reprendre le flambeau des anciens du FLN dans la gestion du football. Normalement, c��tait � nous de g�rer les affaires du ballon rond. Malheureusement, ce sont toujours les anciens qui y sont.
Parlons du MCO. Quelle est votre r�le exact en tant que pr�sident-d�l�gu� de ce club ?
Comme le titre l�indique, le pr�sident en exercice M. Mehiaoui m�a d�l�gu� ses pouvoirs parce qu�il est tr�s occup� par ses propres affaires et son statut de s�nateur. Mais le plus important est que, en tant qu�ancien international, je puisse faire b�n�ficier les jeunes du MCO de mon exp�rience et de mes connaissances.
Est-il vrai que le MCO a de gros probl�mes financiers ?
On a surtout des probl�mes avec une certaine opposition qui avait l�habitude de graviter autour du club. Mais avec l��v�nement du professionnalisme, le mode de gestion a commenc� � changer, et cela ne leur a pas plu.
Comment jugez-vous le parcours du MCO cette saison ?
Il est tr�s satisfaisant. En championnat, l��quipe est class�e dans la premi�re moiti� et elle vient de se qualifier avec brio aux demi-finales de la Coupe d�Alg�rie. Je vous rappelle que notre objectif cette saison est le maintien et on est bien partis pour le r�aliser. Je ne peux �tre que satisfait.
Une satisfaction, c�est la r�v�lation de certains jeunes comme ce Bela�lli ?
Oui, et c�est conforme � notre politique de lancement des jeunes. L�objectif est de pr�parer l��quipe pour de plus grandes ambitions la saison prochaine comme par exemple accrocher une place � une comp�tition internationale. Par ailleurs, on veut �tre � nouveau le p�le d�attraction de tous les jeunes de l�Oranie.
Pourquoi le football alg�rien n�arrive-t-il pas � produire un autre Belloumi ?
Je pense que les nouvelles g�n�rations ne pensent qu�� l�argent et oublient de travailler dur pour arriver au sommet. Ensuite, il faut dire qu�il n�y a pas de formation s�rieuse dans les clubs.
Que pensez-vous de la s�lection nationale actuelle ?
Apr�s la Coupe du monde, nos s�lectionn�s ont eu du mal � reprendre et la plupart d�entre eux �taient bless�s. De ce fait, ils ne jouaient pas et cela a pos� un s�rieux probl�me � Benchikha.
Quel est justement votre avis sur Benchikha ?
J�ai eu l�occasion de travailler avec lui � Sidi-Bel- Abb�s et je dois dire que cet entra�neur ma�trise bien son travail. Il faudrait qu�il ait la chance de retrouver des s�lectionn�s en pleine forme et comp�titifs.
Selon vous, qu�est-ce qui fait une grande �quipe, les joueurs ou l�entra�neur ?
Ce sont les joueurs, incontestablement. L�entra�neur est l� pour ramener une touche, un peu comme la cerise sur le g�teau.
Vous �tes l�un des rares joueurs � avoir affirm� votre appartenance politique au FLN. Avez-vous chang� de camp ?
Je suis issu d�une famille de moudjahid et je ne pouvais choisir que le FLN. Cela dit, aujourd�hui, je dirais que je suis pour l�Alg�rie tout simplement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.