FFS: Un «changement de système par une approche consensuelle et pacifique»    Appel à la dissolution de l'APN    Mort de Khashoggi: Ryad avoue mais ne dit pas tout    Sahara occidental: Six plaintes contre des groupes français    Révoltant    Ligue 2: L'USMB, l'USMH et le RCK dans de beaux draps    Equipe nationale: Le match amical contre le Qatar fixé au 23 décembre    USM Bel-Abbès: Un point inespéré    Tlemcen: Plus de 2.000 unités de boissons alcoolisées interceptées    Selon un récent bilan de l'OPGI: Près de 60.000 logements sociaux attribués en deux décennies    Non exploités par leurs bénéficiaires depuis plus de 10 ans: Une vingtaine de locaux commerciaux à l'abandon à Oued Tlélat     Destitution du président de l'APN : Le PLD dénonce un «coup de force»    Une exposition entièrement dédiée à l'importation de produits et services : Seules 14 entreprises représenteront l'Algérie à Shanghai    Bomare Company (Stream System) : Des performances à l'export malgré les entraves    Sale temps pour les Al Saoud    Elections législatives en Afghanistan : Sous la menace des talibans    Après 9 mois : Nestlé tient le cap et confirme ses objectifs annuels    Englué par Wall Street : Le pétrole finit au plus bas depuis un mois    Conseil d'Affaires algéro-britannique: L'excellence des relations bilatérales réaffirmée    Bilan des JOJ 2018 : Belle moisson de 5 médailles pour l'Algérie    Coupe de la Confédération 2019: L'USM Bel Abbès dépose son dossier d'engagement au dernier moment    La chimie a toujours raison    L'exclusion de Salima Ghezali du FFS est un déni absolu des règles et valeurs démocratiques    General Electric Algeria Turbines (GEAT) : Un programme de formation unique en Afrique    Tizi-Ouzou : Signature d'une convention entre l'UMMTO et une unité de montage de tracteurs    17 Octobre 1961 à Paris : «Ici, on noie les Algériens»    Palais de la culture Moufdi Zakaria de Kouba : Un hommage à Ouazib Mohand Ameziane    Festival international de théâtre de Béjaïa : Histoire d'un petit boucher indésirable    Siha-DZ", l'application localisant les pharmacies de garde et les hôpitaux    La traduction en temps réel avec Google Assistant    "L'APN ne sera pas dissoute"    Le front social en ébullition    Des cours de mise à niveau pour les élèves "déficients"    5 ans de prison pour le chef de service !    Expulsion de l'ambassadrice vénézuélienne    Les Canaris toujours invincibles    Le journaliste emprisonné, en danger de mort    Banksy révèle comment aurait dû se dérouler la destruction de son oeuvre    Six plaintes déposées par le Front Polisario contre des groupes français    Pluies à Boumerdès: Risques d'inondation dans plusieurs communes    Jamal Khashoggi tué au consulat d'Istanbul: Le crime d'Etat de l'Arabie saoudite    La JS Saoura accrochée par le Paradou AC    Défilé de mode algérien, maghrébin et palestinien    Arrabal, l'Egyptien    Les massacres du 17 Octobre 61 commémorés à El-Biodh    Briser le silence ; libérer la parole    US Biskra : Benaïssa suspendu 6 mois    La vacance de la présidence constatée: Qui sera le nouveau président de l'APN ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FOOTBALL
LAKHDAR BELLOUMI (PR�SIDENT-D�L�GU� DU MCO) : �On a des probl�mes avec l�opposition�
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 04 - 2011

Lakhdar Belloumi demeure l�une des l�gendes vivantes du football national, et il vient d��tre honor� par la FAF pour ses records de s�lections vu qu�il a port� � cent quarante-sept reprises le maillot de l�Alg�rie.
Il occupe actuellement le poste de pr�sident d�l�gu� du MCO, un club dont il a fait les beaux jours et qui r�alise une belle saison notamment avec la qualification aux demi-finales de la Coupe d�Alg�rie. Entretien int�ressant avec un ancien joueur tr�s �l�gant.
Le Soir d�Alg�rie : L�occasion du r�cent Alg�rie-Maroc, la FAF vous a honor�. Comment l�avez-vous v�cu ?
Lakhdar Belloumi : J�ai �t� honor� en tant qu�ancien capitaine de la s�lection mais aussi pour les cent quarante-sept s�lections que j�ai totalis�es au cours de ma carri�re. C�est un record d�Alg�rie dont je suis fier et je remercie la F�d�ration, notamment hadj Raouraoua, d�avoir pris cette initiative.
De ces 147 s�lections, quel est le meilleur souvenir que vous gardez ?
C�est difficile de n�en retenir qu�un seul.
C�est peut-�tre cette fameuse victoire contre l�Allemagne ?
Je retiens surtout que l�on a �crit l�une des plus belles pages de l�histoire du football alg�rien apr�s celle qui avait �t� �crite par les anciennes gloires du FLN durant la guerre de Lib�ration. Mon meilleur souvenir est d�avoir fait partie de cette g�n�ration qui a su reprendre le flambeau l�gu� par nos glorieux a�n�s.
Au chapitre des regrets, ne croyez-vous pas que vous auriez d� accepter les offres de plusieurs grands clubs europ�ens ?
Je n�ai pas de regrets profonds, mais avec du recul, je me dis que j�aurais d� terminer ma carri�re en Europe.
Il y a ceux qui pr�tendent que vous auriez fait mieux que Madjer si vous aviez accept� de jouer en Europe. Que r�pondez-vous ?
Je ne sais pas si j�aurais pu faire mieux que Madjer, mais je crois que j�aurais pu aller loin. Mais c�est un choix et surtout la chance d��tre au bon endroit et au bon moment. Prenez l�exemple de Zidane, il a la chance d��tre n� en France et de se retrouver au bon moment pour remporter une coupe du monde. S�il avait �t� s�lectionn� en Alg�rie, il ne serait jamais devenu champion du monde. A chacun son destin et en sport, il faut avoir de la chance pour percer au plus haut niveau.
Apr�s la gloire, tous les joueurs de votre brillante g�n�ration, qui sont devenus entra�neurs, n�ont pas r�ussi. Vous avez une explication ?
Parce que l�on n�a pas permis � la g�n�ration 1982 de reprendre le flambeau des anciens du FLN dans la gestion du football. Normalement, c��tait � nous de g�rer les affaires du ballon rond. Malheureusement, ce sont toujours les anciens qui y sont.
Parlons du MCO. Quelle est votre r�le exact en tant que pr�sident-d�l�gu� de ce club ?
Comme le titre l�indique, le pr�sident en exercice M. Mehiaoui m�a d�l�gu� ses pouvoirs parce qu�il est tr�s occup� par ses propres affaires et son statut de s�nateur. Mais le plus important est que, en tant qu�ancien international, je puisse faire b�n�ficier les jeunes du MCO de mon exp�rience et de mes connaissances.
Est-il vrai que le MCO a de gros probl�mes financiers ?
On a surtout des probl�mes avec une certaine opposition qui avait l�habitude de graviter autour du club. Mais avec l��v�nement du professionnalisme, le mode de gestion a commenc� � changer, et cela ne leur a pas plu.
Comment jugez-vous le parcours du MCO cette saison ?
Il est tr�s satisfaisant. En championnat, l��quipe est class�e dans la premi�re moiti� et elle vient de se qualifier avec brio aux demi-finales de la Coupe d�Alg�rie. Je vous rappelle que notre objectif cette saison est le maintien et on est bien partis pour le r�aliser. Je ne peux �tre que satisfait.
Une satisfaction, c�est la r�v�lation de certains jeunes comme ce Bela�lli ?
Oui, et c�est conforme � notre politique de lancement des jeunes. L�objectif est de pr�parer l��quipe pour de plus grandes ambitions la saison prochaine comme par exemple accrocher une place � une comp�tition internationale. Par ailleurs, on veut �tre � nouveau le p�le d�attraction de tous les jeunes de l�Oranie.
Pourquoi le football alg�rien n�arrive-t-il pas � produire un autre Belloumi ?
Je pense que les nouvelles g�n�rations ne pensent qu�� l�argent et oublient de travailler dur pour arriver au sommet. Ensuite, il faut dire qu�il n�y a pas de formation s�rieuse dans les clubs.
Que pensez-vous de la s�lection nationale actuelle ?
Apr�s la Coupe du monde, nos s�lectionn�s ont eu du mal � reprendre et la plupart d�entre eux �taient bless�s. De ce fait, ils ne jouaient pas et cela a pos� un s�rieux probl�me � Benchikha.
Quel est justement votre avis sur Benchikha ?
J�ai eu l�occasion de travailler avec lui � Sidi-Bel- Abb�s et je dois dire que cet entra�neur ma�trise bien son travail. Il faudrait qu�il ait la chance de retrouver des s�lectionn�s en pleine forme et comp�titifs.
Selon vous, qu�est-ce qui fait une grande �quipe, les joueurs ou l�entra�neur ?
Ce sont les joueurs, incontestablement. L�entra�neur est l� pour ramener une touche, un peu comme la cerise sur le g�teau.
Vous �tes l�un des rares joueurs � avoir affirm� votre appartenance politique au FLN. Avez-vous chang� de camp ?
Je suis issu d�une famille de moudjahid et je ne pouvais choisir que le FLN. Cela dit, aujourd�hui, je dirais que je suis pour l�Alg�rie tout simplement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.