Relaxe pour Fodil Boumala    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Le Maroc commande 13 drones turcs, le régime rattrapé par la guerre au Sahara occidental    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    La musique algérienne orpheline de l'une de ses ambassadrices    Le greffon de la liberté    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    Le baril fait du yoyo    Les chantiers de Khaldi    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Le dossier sera s'implifié    La dernière ligne droite    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    Le repère incontournable    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Affaire de corruption à l'EGT de Tipasa: Deux anciens DG condamnés à six ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA MUSIQUE ANDALOUSE ET DES MUSIQUES ANCIENNES
Soir�es de r�ve
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 12 - 2011

L'ensemble italien La Selva et l'association de musique andalouse Chabab El Andalous du Maroc ont pr�sent� lundi soir � Alger, dans le cadre du 6e festival international de musique andalouse et des musiques anciennes, un programme digne d'admiration de par les pi�ces instrumentales et vocales propos�es.
La Selva, un ensemble sp�cialis� dans la musique italienne du XVIIe si�cle, fond� en 2005, a anim� la premi�re partie de la soir�e, emportant � travers les cordes et le souffle de toute une vari�t� de luths et de fl�tes, m�l�es parfois aux vibrations de la mezzosoprano du groupe, vers un pass� lointain visiblement calme, serein et �panoui. Th�orbe (luth ancien � deux chevilliers), guitarino (un mini-luth), cistre (une sorte de mandoline aux sonorit�s douces et m�talliques), violoncelle et diff�rentes fl�tes en bois sont les instruments typiques aux XVIe et XVIIe si�cles jou�s en harmonie et avec d�licatesse par les musiciens italiens. La cantatrice, jeune, belle et gracieuse, habill�e en robe traditionnelle de couleur bleu turquoise, se joignait, par moment, aux musiciens pour interpr�ter des chants italiens antiques, avec beaucoup d'�motion dans la voix et dans l'expression du visage. Le passage de l'ensemble italien �tait un moment charg� de charme et de fra�cheur, ramen�s du pass� en toute finesse et harmonie. Chabab El-Andalous, un ensemble marocain cr�� en 1987 sp�cialis� dans la nouba marocaine, a de son c�t� ajout� de l'�clat et de la gaiet� � la soir�e � travers un jeu instrumental parfait, accompagnant un chant aux consonances puissantes. Proposant une nouba dans le mode rasd, interpr�t�e selon les r�gles de l'�cole de F�s, les musiciens, majoritairement des violonistes, ont brill� de mille feux dans l'interpr�tation des cinq phases rythmiques qui caract�risent la nouba, entrecoup�es par des pr�ludes instrumentaux et vocaux. Une grande complicit� s'affichait entre les membres de l'ensemble marocain donnant l'apparence d'une �conversation� conviviale et chaleureuse entre personnes dont le langage utilis� se r�sume en des m�lodies instrumentales et vocales. Tous en djellabas blanches, tarbouches et babouches, les artistes ont pu ainsi transmettre au public ce patrimoine artistique maghr�bin dans ses dimensions mat�rielle et immat�rielle. Le 6e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes se poursuit jusqu'� aujourd�hui � la salle Ibn- Zeydoun (Riad El-Feth, Alger). Onze troupes musicales �trang�res en provenance de plusieurs pays dont la Chine, l'Iran, l'Inde, l'Italie et l'Autriche ont pris part au festival aux c�t�s de troupes alg�riennes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.