Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L�ARTISTE PLASTICIENNE OUA�BA LALMI M�RAHI
Une �boh�mienne� de Paris � Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 03 - 2012

Comment une Parisenne de naissance peut-elle se retrouver en train de "faire la boh�me" � Alger ? Charles Aznavour dit qu'il nous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas conna�tre. Mais Oua�ba Lalmi M�rahi, n�e en 1958, � Paris, est �g�e de 54 ans.
On dit qu�on ne doit jamais demander son �ge � une femme, mais cette artiste plasticienne parle volontiers de son �ge. �Je suis en Alg�rie depuis quelques mois. Ce qui est bien pour moi, c�est que j�ai pu exposer dans mon pays et j�ai rencontr� beaucoup d�artistes�, nous a-t-elle confi� en marge de l�expo collective d�di�e � Ch�rif Kheddam, organis�e par l�Etablissement Arts et Culture au Centre des loisirs scientifiques � Alger. Parmi ces artistes, elle cite le peintre alg�rien Denis Martinez qu�on retrouve d�ailleurs dans le tableau de M�rahi intitul� �Les artistes sont l� . Mais, retournons vers le pass� : �J�ai peut-�tre �t� toujours artiste sans le savoir. Trois ann�es de couture et des cours priv�s de stylisme chez Vauclaire et Daroux. A la sortie, un dipl�me de toiliste. Le collage et la peinture que j�ai faits plus tard m�ont servi d�art th�rapie que j�ai fait seule�, rappellet- elle. On dit souvent que nous avons tous besoin d�un petit coup de chance. �A la rue Daguerre, Paris 14e, le destin m�a fait rencontrer M. Lema�tre, cin�aste, qui m�a ouvert les ateliers du grand peintre japonais Naondo Nakamura. C��tait en janvier 2008. J�ai continu� � faire mes collages, j�ai montr� mon travail au grand copiste Alin Marthouret qui m�a propos� de cr�er 10 tableaux, un challenge pour moi, la banlieusarde d�Asni�res�. Un silence, puis Oua�ba Lalmi M�rahi, continue : �Mes tableaux ont �t� expos�s � Saint Peray. Ensuite, je n�ai plus vu la couleur de mes tableaux. D�ception ? Oui, bien s�r, et non ! Officiellement, je les lui offre, mais pour boucler la boucle, j�ai fait part � M. Marthouret du po�me du grand Kateb Yacine : Bonjour ma vie ! J�ai repris confiance en moi et j�ai expos� d�autres de mes tableaux � Asni�res.� L�artiste peintre Oko Nakamura, fille de Naondo, fera remarquer � Oa�ba : �Vos collages racontent toujours une histoire.� Celui du Centre des loisirs scientifiques, en v�rit�, raconte plusieurs histoires � travers les portraits des artistes visibles dans ce tableau grand format. D�autres de ses �uvres sont intitul�es Harc�lements, Tu t�en sors toujours maman !, Sous le jasmin ou Ma boh�me � Alger avec Kateb(Yacine). Oua�ba Lalmi M�rahi donc parle sans complexe de son �ge : �Artiste dans son pays d�origine � 50 ans bien sonn�s, merci la vie !� La �boh�me� � Alger, encore et toujours !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.