Un journaliste en Algérie n'est pas toujours un flic.    Mali: la Cédéao appelle à l'arrêt des manifestations pour "continuer le dialogue"    Prise en charge de 200 ressortissants algériens rapatriés du Canada    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Examen de la coopération avec les Emirats arabes unis    COUR D'ALGER : Le nouveau président installé dans ses fonctions    Fin de mission pour l'ambassadeur des USA en Algérie    FINANCE ISLAMIQUE : La BNA lance le service dans deux agences à Alger    INCENDIE DE FORETS : Plus de 16300 hectares partis en fumée    ECOLE SUPERIEURE D'AGRONOMIE DE MOSTAGANEM : Protocole de clôture de l'année universitaire, 2019-2020    TREMBLEMENTS DE TERRE A MILA : Des logements et des aides financières pour les sinistrés    Covid-19: 492 nouveaux cas, 343 guérisons et 10 décès    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Un rassemblement de soutien à l'activiste Rabah Ziani réprimé    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Triste et en colère    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    Reprise à la Pêcherie    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    On vous le dit    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    La composition des deux groupes connue    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BABES DEVOILE LA MISSION FUTURE DU CNES
L���il� du pr�sident sur l�action du gouvernement
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 07 - 2005

Le Conseil national �conomique et social (Cnes) sera dor�navant l� ��il� du pr�sident de la R�publique, M. Abdelaziz Bouteflika, sur l�action du gouvernement. C�est ce qui ressort tacitement des propos, tenus lundi au Palais des Nations, en cl�ture des travaux de la 26�me session pl�ni�re, par M. Mohamed Seghir Bab�s, le d�sormais pr�sident �effectif� du Cnes et dont il a souhait� indirectement la constitutionnalisation.
Ch�rif Bennaceur- Alger (Le Soir) - Mohamed Seghir Bab�s qui, � l�issue de cette pl�ni�re, a pris officiellement et �r�ellement� ses fonctions de pr�sident du Cnes �comptant assumer pleinement ses responsabilit�s�, a affirm� implicitement �tre investi par le chef de l�Etat d�une mission pr�cise. Celle d�impulser au Cnes, dans une vision d�centr�e, le r�le de �l��il� du pr�sident de la R�publique sur l�action du gouvernement, en termes d��valuation minutieuse de l�application effective sur le terrain des orientations pr�sidentielles et du programme de M. Bouteflika. Cela concernant la bonne gouvernance, les d�penses publiques, la juste r�partition des fruits de la croissance et l�allocation juste et efficiente des ressources publiques par voie budg�taire en mati�re de transferts sociaux notamment, la lutte contre la pauvret� et le ch�mage. Mais aussi concernant les probl�mes li�s � la relance de l�industrie � propos de laquelle, selon lui, �le gouvernement veille � apporter des rem�des et des �l�ments de r�flexion pertinente sur la strat�gie industrielle vont �tre rendus publics prochainement�, et au sort des entreprises publiques qui ne trouvent pas de repreneurs. A ce titre, Mohamed Seghir Bab�s a souhait� l�inscription p�riodique � l�ordre du jour des prochaines sessions de quatre rapports annuels �lourds� sur le d�veloppement humain, les libert�s �conomiques, la pauvret� humaine, ainsi que la bonne gouvernance. Soit, dans le contexte des objectifs du Mill�naire et du Nepad auxquels l�Alg�rie a adh�r�, aux conseillers, hors toutes habitudes et esprit de rente, d�aller �fouiller�, cibler sur le terrain les contraintes � l�investissement et d�crypter les handicaps et facteurs de blocage r�els du programme de l�ex�cutif. De m�me, le Cnes, �pleinement dans son r�le et mandat� ne compte s�exclure aucunement, selon son pr�sident, d�intervenir dans le d�bat en cours sur la mise en �uvre du pacte �conomique et social. Un pacte, �instrument de la guidance et de la bonne gouvernance� et une �uvre complexe et de longue haleine mais �qui n�est de l�exclusive d�aucune partie�. Soit, le Cnes, que ce soit sur autosaisine ou non, ayant son mot � dire sur ce sujet qui fait partie, selon Bab�s, des pr�occupations du chef de l�Etat, sans confrontation n�anmoins avec la t�che et les responsabilit�s du gouvernement en ce domaine. En outre, l��ventualit� de la r�vision des statuts du Cnes, voire sa constitutionnalisation souhait�e indirectement par Bab�s, est fort possible et imminente, une r�union de l�administration centrale de cette instance �tant pr�vue aujourd�hui.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.