Cour de Boumerdès : Le nouveau procès en appel de Hamel reporté au 24 novembre    Les députés adoptent des ordonnances déjà appliquées    Le procès de Mira Moknache renvoyé au 16 novembre    Le délibéré remis à la semaine prochaine    Le transport aérien s'ouvre aux capitaux privés    L'Algérie ne fournira plus de gaz au Maroc    La pomme de discorde    Deux organisations plaident en faveur d'un mécanisme de surveillance des droits humains    Des offres chez Peugeot Algérie    Les putschistes isolés    Perte de production de 500 000 véhicules pour Renault    La JS Saoura affrontera les Ghanéens de Hearts Of Oak    La CAF reporte le match Soudan-Algérie    Medouar : "Officiellement, nous n'avons encore rien reçu"    Lancement d'une campagne de plantation de plus de 4 000 arbres    Prolifération des constructions illicites à Bou-Sâada    Tiaret : Des cliniques privées et un centre anti-cancer en renfort    «On a facilité aux clubs le retrait de leurs nouvelles licences»    Salah Eddine savait, mais lui pouvait    Une troisième dose disponible pour tous    Les syndicats de la santé font front    Les élèves ferment le lycée de Sidi-Boudraham    Interroger une profession sur ses abandons    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (2e partie)    Un cinéma vivant et amoral    Lutte contre le terrorisme : Le Niger se félicite de la signature d'un accord de coopération avec l'Algérie    Forcing pour l'arrivée d'une filiale de Sonatrach    La campagne de vaccination compromise ?    "Une preuve que le pays est sur la bonne voie", estime Belhimer    Un colloque national prévu le 8 novembre prochain    Sûreté de wilaya: La police honore la presse    Secteur public marchand: Une alliance public-privé pour aller de l'avant    Tourisme: L'Algérie veut séduire les touristes russes    Ouargla: Perpétuité pour un narcotrafiquant    Un pied à terre et dos au mur    Grave manque d'eau à Oran    Le Makhzen humilié à Kigali    Nouveau risque de report?    Zidane pas intéressé    Brèves Omnisports    Lamamra - Le Drian: un duel à distance    Le virage numérique mal négocié    Le cartel du commerce extérieur    Les dernières cartouches des imposteurs    Un mémorial pour les amis de l'Algérie    Les liens cimentés aux Lieux saints    Commémoration du 67e anniversaire de la guerre de Libération nationale    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



APRES MOHAMED BENCHICOU
Encore un journaliste en prison pour ses �crits
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 01 - 2006

C�est bel et bien pour un �crit qu�un journaliste est en prison depuis dimanche dernier. Le correspondant du journal El Khabar a fait l�objet, le 29 septembre dernier, par le tribunal de Na�ma d�une condamnation par d�faut d�un mois de prison ferme assorti d�un mandat de d�p�t.
Sa�da Azzouz - Alger (Le Soir) - L�incarc�ration du correspondant d� El Khabar � El- Bayedh, Bachir Larbi, pour d�lit de presse suscite l�indignation des d�fenseurs des droits de l�homme. Dans un communiqu� rendu public hier, le bureau national de la Ligue alg�rienne de la d�fense des droits de l�homme (LADDH) s�indigne et appelle � la mobilisation de la soci�t� civile pour �faire �chec � la politique r�pressive en mati�re de la libert� de la presse�. L�organisation que pr�sidait Ali Yahia Abdenour et que dirige aujourd�hui Zehouane rel�ve �le caract�re exorbitant d�une telle d�cision de mandat de d�p�t envers un journaliste sur simple plainte pour diffamation�. De son c�t�, Boudjema� Guechir, de la Ligue alg�rienne des droits de l�homme (LADH), soutient que la d�cision d�incarc�rer le journaliste pour un �crit dans lequel il d�nonce des pratiques malsaines est en totale contradiction avec le discours des pouvoirs publics qui �voque la bonne gouvernance et la transparence pour lutter contre la corruption. La LADH, qui s�insurge contre l�emprisonnement du journaliste, saisit cette occasion pour demander, une fois encore, la r�vision du code p�nal et la suppression des poursuites judiciaires des journalistes pour d�lit de presse. Articles de loi que d�nonce dans son communiqu� le Syndicat national des journalistes alg�riens (SNJ). Le SNJ, qui revendique la d�p�nalisation des d�lits de presse, demande la remise en libert� imm�diate et inconditionnelle de notre confr�re. Il en appelle � la mobilisation de la corporation et de la soci�t� pour exiger la lib�ration de Bachir Larbi et de Mohamed Benchicou. Pour le SNJ, l�arrestation et l�incarc�ration du correspondant d� El Khabar d�montrent que �la cabale politico-judiciaire � l�encontre des journalistes et de la presse se poursuit�. Incarc�r� � la prison de A�n-Sefra depuis le 22 du mois en cours, Bachir Larbi a �t� arr�t� chez lui samedi dernier apr�s que les policiers lui ont notifi� un mandat d�arr�t �manant le jour m�me du tribunal de Na�ma en ex�cution de la condamnation par d�faut pour diffamation de cette m�me juridiction. Pour rappel, le journaliste d� El Khabar, qui est en gr�ve de la faim depuis son incarc�ration, a �t� condamn� pour avoir r�v�l� un scandale li� au foncier et � la r�alisation de Dar-Errahma, a-t-on appris aupr�s de sa r�daction centrale. Il a �t� condamn� suite � une plainte d�pos�e par le wali de Na�ma, et ce, bien qu�il ait pr�sent� aux magistrats tous les documents attestant la v�racit� de ses �crits. Le directeur de la r�glementation de cette m�me wilaya, soup�onn� d�avoir divulgu� des informations et transmis des documents, a �t� relev� de ses fonctions et condamn� pour manquement � l�obligation de r�serve. La condamnation et l�incarc�ration du journaliste d� El Khabar rel�vent une fois encore la difficult� pour les correspondants locaux d�exercer leur m�tier, elles d�montrent une fois encore que le journaliste alg�rien n�a d�autre choix que de se taire s�il ne veut pas aller en prison. Et ce n�est certainement pas Mohamed Benchicou, Ghoul Hafnaoui, Abdelhai Belraidouh et la pl�iade de journalistes condamn�s � la prison pour d�lits de presse ou sous le coup de poursuites judiciaires pour le m�me motif qui en disconviendront.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.