«Les autorités publiques appelées à prendre les mesures nécessaires»    La Déclaration du patrimoine escamotée    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Brahimi buteur face à Portimonense    ELLE OUVRE LA VOIE A TOUTES LES INITIATIVES : L'alliance présidentielle change de cap    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    Soins en France, rien de nouveau    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Boca débouté    Oran Stage hivernal à Oran    Tayeb Meziani, trois ans à l'ES Tunis    Le coût du transport réduit la compétitivité    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Stérilet : ce qu'il faut savoir    Les gilets jaunes voient rouge    El Partiya, un spectacle d'improvisation avec le public    Ah'chem chouia !    Une sacrée «derdba» en hommage au maâlem Benaïssa    Une vingtaine de point retenus sur la route de la corniche supérieure: Des panneaux publicitaires pour renflouer les caisses des communes    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Un réseau de dealers démantelé près de Sidi Maarouf    Un deal à consolider    La CJUE inébranlable sur la primauté du droit    USM Bel-Abbès: Le wali promet de débloquer la situation    Oran: 17 harraga, dont des Marocains et des Yéménites interceptés    Tailleur de pierres, un métier ancestral    G5 Sahel : L'UE et la France, principaux bailleurs de projets de développement    France : Couacs ou désaccords, la fiscalité fait débat au gouvernement    Prévue pour l'exercice 2018/2019 : Augmentation de la production céréalière à 90 millions de quintaux    Tentatives visant à discréditer l'action humanitaire Les médias appelés à y faire face    Industrie pharmaceutique: L'évolution du secteur se poursuit avec plus de 350 projets en cours de réalisation    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Huawei Nouveau coup dur pour le géant chinois des télécoms    Durant les 9 premiers mois de 2018 : Les exportations agricoles algériennes ont dépassé les 57 millions de dollars    AT offre 1 mois de connexion gratuit pour tout rechargement de 3 mois ou plus    "Doki Doki'' menace la vie des adolescents    Les conservateurs allemands élisent le successeur d'Angela Merkel    11.000 actions de protestation populaire    Divergences au sommet    Le Forum économique mondial relève les "progrès" de l'Algérie en matière des TIC    Tirage au sort aujourd'hui à Alger    Béatification de 19 religieux catholiques à Oran    Elections sénatoriales: Huit candidatures validées à Boumerdès    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public    Lettre à Moad Bouchareb    Conseil des droits de l'Homme: Plus de 1300 plaintes reçues en deux ans    Tlemcen: Hommage aux invalides de la guerre de libération    Des missiles air-sol antichars saisis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BOUMERDES
Recouvrement des stades de football en gazon synth�tique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 10 - 2006

Les ouvriers et les cadres techniques des infrastructures r�alisations sportives (IRS) de Boumerd�s pr�parent le terrain du stade de la ville de Thenia qui recevra un tapis en gazon synth�tique quatri�me g�n�ration, une aubaine pour les sportifs de la commune. Ce travail n�cessite plusieurs op�rations aussi techniques que compliqu�es faisant appel � la dext�rit� des travailleurs et leurs responsables. Aucune erreur n�est permise.
Et pour cause, le projet co�tera 50 millions de dinars � l�Etat. Apr�s le terrassement, un support en bitume est pos�, suivi de la mise en place du gazon en polypropyl�ne. Le tapis de gazon, d�une �paisseur de 60 millim�tres, subit 7 op�rations de contr�le de conformit� avant sa livraison. La dur�e de vie du gazon synth�tique, � ne pas confondre avec le tartan, est d�une dizaine d�ann�es. Il b�n�ficie, selon M. Derriche, P-DG de l�IRS Boumerd�s, de �recommaded� de la FIFA. C�est une homologation pour les comp�titions de haut niveau. �Il sera probablement utilis� lors de la prochaine Coupe du monde�, esp�re le patron de l�IRS. A cette occasion, il a salu� la mise en place du laboratoire de contr�le de la qualit� d�pendant du minist�re de la Jeunesse et des Sports. �Cette infrastructure commence � donner d�ores et d�j� des r�sultats concernant la qualit� des travaux r�alis�s�, nous confie-t-il. Les r�centes r�alisations � l�actif de l�entreprise dans le secteur du gazon synth�tique sont le terrain de Z�ralda et celui de Zioui de Hussein-Dey. D�ailleurs, le pr�sident du NAHD, domicili� � Zioui, fait montre, � travers ses d�clarations de presse, d�impatience pour utiliser la nouvelle pelouse. Dans le programme de r�fection des stades du centre du pays, les autorit�s pr�voient de r�nover les stades de Bordj-Mena�el (wilaya de Boumerd�s) et ceux de Bologhine, Kouba, El-Annasser (wilaya d�Alger). Pour revenir � l�IRS, l�entreprise s�est investie dans ce secteur et a r�alis� des choses fort int�ressantes pour les sportifs de haut niveau. Son exp�rience et ses ouvrages concr�tis�s la laissent occuper une place tr�s importante au niveau national. D�ailleurs, fort de cette dynamique largement positive, le g�rant de l�entreprise m�ne des n�gociations avec une soci�t� nordique de r�putation mondiale pour la production locale de ce tapis synth�tique, et ce, par le biais du syst�me de franchise. Une fois ce dernier objectif atteint, cette entreprise ne manquera certainement pas d��tre propuls�e � la p�riph�rie imm�diate du cercle des quelque rares soci�t�s internationales sp�cialis�es en la mati�re, d�autant plus que les probl�mes pos�s par les ratages des stades en gazon naturel g�n�ralement au niveau maghr�bin et africain et plus particuli�rement au niveau national offrent, d�une part, une opportunit� de d�passer ce handicap en Alg�rie et, d�autre part, d�acqu�rir des parts de march� international. Limiter des sorties de devises est un acte de patriotisme �conomique, d�marche ch�re aux Occidentaux qui l�ont invent�e pour prot�ger leurs entreprises publiques ou priv�es. En Alg�rie, les pouvoirs publics seraient bien inspir�s de soutenir cette entreprise sp�cialis�e dans le domaine sportif.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.