Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ELECTIONS SENATORIALES DE BOUMERDES
R�flexion sur une d�faite
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 01 - 2007

Apr�s la lourde d�faite du FLN devant le RND aux s�natoriales � Boumerd�s, les commentaires vont bon train. Les uns attribuent cette d�faite au parti, d�autres, parmi les FLNistes notamment, imputent ce revers au seul candidat. L�ampleur de l��chec, le style des deux candidats et la nature sociologique et sociopolitique de la r�gion incitent � se pencher sur d��ventuelles lectures politiques au niveau r�gional et m�me national.
Sur le d�roulement du scrutin de ce jeudi, Behar Tahar, actuel P/APW et ancien mouhafedh du FLN, partait avec les larges faveurs des pronostics. Son adversaire avait, quant � lui, un handicap de 50% des voix par rapport � son rival � surmonter. Ce dernier a su comment rallier les grands �lecteurs pour s�adjuger des voix, y compris dans le camp du FLN. La victoire donc de Dramchini Boualem, le d�sormais ex-P/APC de Zemmouri, candidat du Rassemblement national pour la d�mocratie (RND), ne souffre en effet d�aucune contestation. Il a r�colt� 130 voix sur les 282 votants contre son adversaire du jour, l�ex-mouhafedh, qui n�a recueilli que 111 voix. Le troisi�me candidat, l�islamiste du MSP, a eu 2 voix. Un score ridicule comme l�a �t� sa candidature puisque son parti a ralli� le camp de M. Dramchini. Paradoxalement, le nombre de bulletins nuls (39) a �t� tr�s �lev�. �Probablement des FLNistes qui n��taient pas satisfaits de la candidature de Behar mais qui se sont rendus au si�ge de la wilaya pour voter � blanc�, observait un militant qui ne cachait pas sa d�ception. L�ancien mouhafedh a �t� victime de la forte mobilisation des grands �lecteurs dont 282 d�entre eux ont particip� au scrutin qui concernait 349 inscrits (310 �lus APC et 39 �lus APW). Ce qui donne un taux de participation de 80%. A noter le boycott du FFS (58 �lus APC et 7 APW). Le fait que son parti dispose de 114 �lus (96 APC et 15 APW) contrairement au parti de son adversaire, le RND qui n�a de son c�t� que 51 �lus aux diff�rentes APC et 5 � l�assembl�e de la wilaya, en plus du soutien d�El Islah (30 �lus APC et 7 �lus APW), avait permis � la majorit� des observateurs de pronostiquer, avant jeudi, une large victoire du candidat Behar. Or, Dramchini, 46 ans, ing�nieur en �conomie p�troli�re, avait men� un travail de proximit� pour convaincre des partis politiques qui ont pignon sur rue, des �lus sur des listes des partis dits petits (19 voix) sans rep�re politique et une partie des �lus ind�pendants qui sont au nombre de 30 pour voter en sa faveur. En outre, contrairement aux consignes de leur formation, 3 �lus sur les 5 que compte le PT � l�APW avaient vot�, selon des sources s�res, pour le candidat RNDiste. Pour rappel, la formation de Louisa Hanoune n'a pas d��lus au sein des APC de la wilaya de Boumerd�s. Par ailleurs, selon un cadre du Rassemblement d�Ouyahia, le RND a pass� des accords avec le MSP (22 �lus APC) et le FNA (10 �lus APC). Les responsables des deux formations nous ont par la suite confirm� ces soutiens au RND. M�me les 5 �lus du RCD qui avaient r�int�gr� les institutions de deux communes � la faveur des �lections partielles de l�automne 2006 ont opt�, sans raisons politiques transparentes, pour le P/APC de Zemmouri. Disposer du double des voix que l�adversaire, g�rer 19 assembl�es communales avec dans le lot les municipalit�s les plus importantes de la r�gion, pr�sider l�assembl�e de wilaya et s�allier avec les islamistes d�El Islah contre un adversaire dont les militants ne pr�sident aux destin�es que de trois petites communes (Zemmouri, Souk-El-Had et Kherrouba) et perdre un scrutin contre un adversaire qui ne dispose que de la moiti� des voix est un �chec politique lourd pour le FLN d�autant plus que la candidature consensuelle de M. Behar n�avait lors de l�investiture rencontr� aucune contestation. S�agissant des deux candidats, l�un faisait partie des caciques du Front tandis que l�autre a surgi sur la sc�ne politique locale � la faveur des �lections locales de 1997. Il avait reconquis avec brio son mandat en 2002. D�s lors, des questions s�imposent n�cessairement. Ce r�sultat indiquerait-il un changement de style ou de g�n�ration dans un syst�me politique vieillissant ou pr�sagerait-il une rupture par le bas avec ce m�me syst�me dans la perspective de la construction de la d�mocratie dans notre pays ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.