FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    PRODUCTION D'AGRUMES : Près de 40.000 quintaux d'oranges récoltés    EXPLOITE DE MANIERE SCANDALEUSE EN FRANCE : Le médecin algérien payé ‘'à moitié prix''    LE FLN ET LE RND SE LIVRE UNE RUDE BATAILLE : La campagne des sénatoriales bat son plein à Oran    INTERDICTION DU NIQAB : Les Zaouïas appellent à une interdiction totale    LES NEGOCIATIONS ABOUTISSENT A DE "BONS RESULTATS" : Une zone de libre-échange africaine dans 10 ans    TIARET : Un homme et une femme écroués pour charlatanisme    AIN TEMOUCHENT : 07 harraga portés disparus en mer    ORAN : Un jeune arrêté pour chantage sur facebook    L'art de la confusion.    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Léo Rojas, nous y étions !    Kamel Messaoudi : Le chanteur qui a osé    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES ARENES D'ORAN
Les travaux de restauration sont en cours
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 07 - 2007

Les Ar�nes d�Oran existent depuis plusieurs d�cennies et ont �t� ferm�es (manque de corrida) pour �tre rouvertes le 15 mars 1954. Cette b�tisse a abrit� diff�rentes manifestations sp�cifiques �courses de taureaux� ou occasionnelles. Tout le monde sait qu�en Afrique, seule Oran en est dot�e du fait de la double pr�sence des conquistadors et de la �requonsista� espagnole en 1785. En plus de �temporada� ou corrida ou course de taureaux, il a �t� programm� plusieurs autres manifestations musicales et sportives.
Ainsi, le c�l�bre groupe Quintette de jazz des Platters, puis les Holidays on ice(alors que le th��tre de verdure baptis� Chakroun-Hasni n�existait pas encore. En sport, il y a eu des combats de boxe tel le face-�-face entre des Alg�riens de souche oranaise comme Lahouari Godih et Mohamed Khalfi (aujourd�hui tous deux vivant aux Etats-Unis) pour le titre de champion de France (1958) qu�avait glan� Hadj Houari. Aussi un combat de catch se d�roula en1960 entre le �Bourreau de B�thune� et �l�Ange Blanc�. Ainsi au mois d�avril et ce, jusqu�en novembre, c��tait la p�riode de pr�dilection de la tauromachie o� il y eut, entre autres, la pr�sence du c�l�bre et grandissime matador El Cordobes, Ordinez Pepe, Luis Miguelin, Littri Loupion et les trois fr�res Chicuelo. Un peu plus tard entre les ann�es 1960 et 1961, il a �t� introduit un autre spectacle, il s�agit du football � six. Des parties disput�es entre les �quipes du quartier FC Cholet et SC Choupot pour agr�menter le spectacle, les organisateurs �l�chaient� un �beccera� (petit taurillon) comme lors des courses annuelles de Pampeluna. Les afficiandos (supporters) donnaient de la voix pour chauffer la b�te qui poursuivait les joueurs encourag�s par des �ol�. Aussi, avant l�ouverture du Palais des expositions (ex-foire municipale) en 1961, il y avait sous les vo�tes des Ar�nes des stands (expo et vente). Il y a une d�cennie, un ancien tennisman, devenu pr�sident de ligue, avait visit� les lieux et avait d�clar� : �C�est un petit Bercy� car l� o� l�on s�installe dans les gradins, le spectateur sera partout bien plac�. A proximit� des Ar�nes, il y a la grande mosqu�e Emir-Khaled construite r�cemment. Un soir, il eut un gala de musique qui d�rangea les fid�les qui faisaient leur derni�re pri�re dans la mosqu�e, ceux-ci sont sortis manifester pour mettre un terme d�finitif � ce genre d�activit�s consid�r�es en contradiction avec le respect. Cette imposante architecture d�laiss�e et mal utilis�e servait de d�p�t de douanes ou de bureau du sport communal. Les travaux de restauration ont eu lieu l� o� se trouvent les nouveaux de la Division Stades. Ainsi, ce site a �t� sollicit� par le minist�re de la Culture pour la cl�ture en d�but du mois d�ao�t de la semaine du cin�ma arabe entrant dans le cadre �Alger, capitale de la culture arabe�. Une visite d�inspection des deux responsables de la wilaya et de l�APC a eu lieu mercredi dernier. Le pr�sident de l�APC, M. Boukhatem, originaire d�Oran, a d� exposer le cas de cette b�tisse mal utilis�e pour entamer les gros travaux apr�s avoir contact� un bureau d��tudes et le CTC pour l�expertise afin de l�utilisation de ce �temple� et des pr�visions d�avenir pour des manifestations socioculturelles et sportives, et redynamiser ainsi les activit�s culturelles. Nombre de spectacles peuvent �tre programm�s. Le public trouvera ainsi un espace et un environnement sain avec des trav�es dont la contenance est appr�ciable. Ce site historique servira aussi de lieu de tourisme pour les pieds-noirs qui reviennent visiter le pays o� ils sont n�s. M�me s�ils ne sont pas oranais d�origine, ces derniers pourront trouver des lieux � visiter et fixer des photos afin de les montrer aux r�calcitrants rest�s en France.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.