Real : Rüdiger est la priorité défensive    L'Algérie pour écrire son nom sur les tablettes de l'épreuve    Lionel Messi au septième ciel du football à Paris    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    "EDEX-2021" du Caire : Said Chanegriha reçu par son homologue égyptien    Opep+ œuvrera à préserver l'équilibre du marché dans le contexte des craintes du variant Omicron    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Raffinerie de Skikda : une flamme derrière l'incident survenu mardi    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Covid-19: la pandémie a fait au moins 5.206.370 morts dans le monde    Séance de travail Lamamra-Wang Yi à Dakar    (EXCLUSIF) Noureddine Tayebi (fondateur de "Yassir"): « ce n'était pas une mince affaire »    Monoxyde de carbone : 95 décès depuis le début de l'année    Le rôle pionner de l'APS dans l'accès du citoyen à l'information mis en exergue    Sebgag dépêché en urgence à Oran    Plus de 200 investisseurs mis en demeure en 2021    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    La campagne nationale de vaccination lancée    Plusieurs axes routiers bloqués par la neige    Vers le dénouement de la crise ?    Une bureaucratie en remplace une autre !    Les nouvelles technologies au secours de la culture    "Fahla , l'audace dans la langue algérienne"    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Le Maroc et Israël main dans la main contre l'Algérie    11 entraîneurs européens présents au Qatar    10 000 hectares réservés à la céréaliculture à El-Ménéa    L'article 29 à la carte !    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    «L'Algérie se considère actuellement comme un Etat en confrontation avec l'entité sioniste»    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    Une bonne nouvelle peut cacher un film    ACTUCULT    Compliqué pour la Saoura, jouable pour la JSK    Deuxième succès des Algériennes face à la Tunisie    Prévue le 7 décembre: Grève annoncée à la Santé    Les rejets anarchiques prennent de l'ampleur: 720 tonnes de déchets inertes collectées en trois jours    «La faiblesse des flux Internet fausse tout»    Les spéculateurs ont la peau dure    Assommants cachets...    «L'Algérie ne renoncera pas!»    Le monde vu par El Moudjahid    Une ville cruciale dans la guerre au Yémen    Un cas unique de corruption    Kamel Aziz «l'héritier de Amar Ezzahi»    Les orphelins de la vallée de la Soummam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



PARTENARIAT
La piste de l�italien Same Deutz- Fahr pour le CMT de Constantine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 01 - 2009

Le ministre de l�Industrie et de la Promotion des investissements, M. Abdelhamid Temmar, s�est montr� int�ress� par l�offre de partenariat formul�e par le groupe italien Same Deutz- Fahr pour prendre une part au CMT (Complexe moteurs tracteurs) de Constantine et semble vouloir s�y pencher s�rieusement.
M. Temmar, qui a inspect� le complexe lundi dernier � l�occasion d�une visite de travail effectu�e � Constantine, a indiqu� que l�Etat alg�rien est pr�t � financer ce projet de partenariat, si l�offre de ce groupe, dont le g�ant allemand de la m�canique Deutz est majoritaire, s�av�rera �int�ressante�, m�me s�il n�apportera pas de l�argent. �Certes, nous privil�gions un partenariat qui nous fait b�n�ficier d�un apport financier mais si l�offre de ce groupe pr�sente d�autres avantages �conomiques, l�Etat peut financer un tel actionnariat� dira-t-il. L�offre de Same Deutz-Fahr, qui aspire � une prise de participation de l�ordre de 30 % au capital du complexe, porte uniquement sur le montage des tracteurs. Une offre qui stipule �galement qu�on lui trouve un financier. Les autres propositions re�ues par la direction du CMT, notamment celles qui sont formul�es par les groupes MAN et Deutz, concerne, pr�cise-t-on, la fabrication des moteurs, mais qui n�ont pas encore d�pass� le stade des n�gociations pr�liminaires. Notons que le CMT a repris son activit� de montage de tracteurs apr�s plus d�une ann�e d�inertie, o� ce fleuron de l�industrie m�canique alg�rienne, du temps de l�industrialisation et du plein emploi, a �t� contraint, faute de march�s, de suspendre tous ses investissements. Une crise qui a vu l�activit� du complexe se r�duire � la fabrication de pi�ces de rechange et la r�novation de moteurs de marque CMT et qui a failli provoquer la compression de ses effectifs, voire sa fermeture pure et simple. Cette reprise de l�activit� de montage est d�cid�e en pr�vision de la relance du leasing du mat�riel agricole, confi� par le gouvernement � la Banque de l�agriculture et du d�veloppement rural (Badr), apr�s la liquidation de la Soci�t� alg�rienne de leasing mobilier (Salem) en ao�t 2008, dont la d�b�cle a caus� moult difficult�s au CMT, qui a vu ses ventes nettement chuter. La direction du complexe compte �galement sur une �ventuelle exportation des tracteurs vers le Soudan. Les tracteurs du CMT subissent actuellement les tests d�homologation dans ce pays. Par ailleurs, le ministre, qui a pr�cis� que l�annonce faite pour la cr�ation de treize entreprises publiques n�est qu�une op�ration d�assainissement d�entreprises existantes, du fait qu�elles n�ont pas trouv� preneurs et que l�Etat ne pourrait les laisser � l�abandon, a �voqu� sur un ton nonchalant la possibilit� d�aller puiser dans les caisses de la Soci�t� nationale des tabacs et allumettes (SNTA) pour r�gler les salaires impay�s de certaines entit�s �conomiques du secteur public. Un recours qui, d�ailleurs, contredit son constat de la �mort du socialisme�, � moins que le ministre voulait tout simplement titiller certaines sensibilit�s dont celle des responsables de ladite entreprise pr�sents � la r�union. Bref, le complexe du 18-F�vrier de cette soci�t� qui d�tient plus de 75 % des parts du march� alg�rien du tabac, situ� dans la zone industrielle Tarf, pr�sente une aisance financi�re confortable et devra, selon le ministre, donner un plus � la gestion de ladite zone industrielle. Enfin, M.Temmar tout en appelant les op�rateurs priv�s � s�organiser pour une meilleure prise en charge des probl�mes qui minent la gestion des zones industrielles en mati�re d�am�nagement et surtout de s�curit�, a ordonn� de r�cup�rer imm�diatement les terrains inexploit�s. Le nombre de lots inexploit�s s��l�ve � 66 dont 47 lots se trouvent � travers les zones industrielles � Constantine. Certains lots ont �t� attribu�s depuis plus d�une dizaine d�ann�es. Les quatre zones industrielles et les onze zones d�activit� de la wilaya de Constantine s��talent sur une superficie globale de 920 hectares, r�partis sur plus de 1 600 lots dont pr�s de 1 450 sont d�j� c�d�s.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.