Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Les citoyens de Haïzer réclament la libération immédiate des détenus    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    "Aucune disposition pénale ne sanctionne le port de l'emblème"    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Samy Agli, nouveau président du FCE    Le P-DG de Sonelgaz rassure    Redorer le blason de l'UGTA    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Paroles de joueurs    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Deux cadors font leur entrée    Salif Sané forfait contre l'Algérie    Dziri, nouvel entraîneur    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'enfouissement montre ses limites    Alerte à la canicule    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Des apprentis artistes peintres à Dar Abdeltif    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition de tapis du M'zab et bijoux: Targui Passerelle entre l'Algérie et l'Espagne
Publié dans Le Temps d'Algérie le 12 - 07 - 2018

L'Institut culturel espagnol d'Alger, Cervantes, a abrité depuis le 27 juin dernier une exposition de tapis du M'Zab et de bijoux ainsi que d'objets décoratifs Tourageg.
Ayant pris fin hier, l'exposition de tapis du M'Zab et de bijoux et d'objets décoratifs initiée par l'Institut Cervantes, en collaboration l'Ambassade d'Espagne et l'agence de tourisme Tiny-tours a atteint son objectif.
Elle avait pour objectif «de consolider des passerelles de rapprochement culturel entre l'Algérie et l'Espagne et d'encourager les échanges entre les artistes et artisans des deux pays dans divers domaines de création», nous avait indiqué le directeur de l'institut Cervantès, M. Antonio Gil De Carrasco.
L'exposition qui avait englobé une panoplie de tapis de la région de Ghardaïa et des bijoux targuis en argent, a mis en avant aussi des produits de l'artisanat du sud donnant ainsi aux visiteurs une image globale de la diversité et de la richesse du patrimoine de la région. La collection comptait une soixantaine de tapis de différents modèles, dont la gandoura du M'zab et le tapis de Beni Yezguen, typiques de la région de Ghardaïa.
Les trois participants a cette exposition, à savoir les artisans du tapis Mustapha Bouad, Benslimane Mahfoud et le joaillier Cherroum Mustapha ont par ailleurs été unanimes à dire que le métier du tissage a nettement reculé dans la région de Ghardaïa durant la décennie noire, en raison entre autre de la rareté des touristes à cette époque.
«Ces cinq dernières années, des démarches ont été entreprises pour relancer le tissage du tapis traditionnel, un métier qu'exercent les femmes à la maison», nous avait fait savoir Mustapha Bouad.
Une réussite
Par ailleurs, et en ce qui concerne l'artisanat Touareg, le visiteur a pu admirer au milieu de la salle d'exposition sur une petite table, quelques bijoux et accessoires touareg.
Il s'agissait entre autre de broches en argent représentant des motifs berbères décorés de pierres en rouge et noire, attenant à des petites figurines de gazelle en cuivre et de petits pots en cuire.
Un étalage de culture et de traditions rare que le visiteur a pu convoiter car l'exposition était tout aussi destinée à la vente.
«Même si notre mission est la promotion du patrimoine espagnol, celui du pays hôte nous est aussi très important», nous dira Antonio Gil De Carrasco.
Et de poursuivre : «je tenais à accueillir cette exposition pour faire ressortir les similitudes entre l'artisanat du sud algérien et celui de certaines régions d'Espagne car il faut savoir qu'à Grenade, on retrouve les mêmes tapis que ceux du M'zab.»
A Cordoue dans le sud de l'Espagne, on retrouve aussi la même joaillerie des Touaregs ainsi qu'une certaine céramique du sud algérien... «Au fait, cette exposition a atteint son objectif de rassembler l'artisanat algérien et espagnol...», nous avait expliqué Gil De Carasco.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.