La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Groupe industriel algéro-turc Tayal: 200 tonnes de fil de tissage exportées vers l'Europe
Publié dans Le Temps d'Algérie le 27 - 07 - 2018

C'est une première pour le Groupe Tayal, producteur de fil de tissage, qui vient d'effectuer sa première opération d'exportation vers quatre pays européens.
En effet, quatre pays européens ont été destinataires de la première cargaison de fil de tissage du groupe industriel algéro-turc Tayal jeudi dernier à partir de la zone industrielle de Sidi Khattab dans la wilaya de Relizane. Le groupe industriel algéro-turc Tayal a réalisé une opération d'exportation de 200 tonnes de fils de tissage représentant 11 containers, à destination de la Turquie, de la Belgique, du Portugal et de la Pologne. Présent à cette cérémonie, le ministre de l'industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a estimé que cette première opération est d'une «grande importance pour diversifier les exportations nationales et réduire progressivement la dépendance aux hydrocarbures». «Ce complexe industriel, pouvant employer 10.000 travailleurs en deux ou trois ans, voire 25.000 employés dans 5 ou 6 ans, contribuera à élargir la gamme des produits industriels exportés par l'Algérie qui compte aussi les matériaux de construction, des produits alimentaires et électroniques, du fer et de l'acier», a ajouté Youcef Yousfi. De son côté, le P-dg du groupe Tayal, Messut Toprak, a signalé que le groupe Tayal s'est lancé dans l'export qu'après avoir satisfait les besoins nationaux en fils de tissage, précisant que le groupe Tayal. Exportera bientôt des produits finis et de prêt-à-porter. Le groupe Tayal prévoit la production de vêtements et tissus fins puis à la fabrication du tissu de rideaux et des produits domestiques, après la réception, vers la fin 2018, d'unités industrielles de production. D'une capacité de production annuelle de 30 millions de mètres de fils de tissage, de 14 millions de mètres de tissage de filature et 3.200 tonnes de tissus et autres, ce complexe industriel, qui compte huit unités et une école de métiers de tissage, a pour objectif de produire annuellement «plus de 30 millions d'unités de prêt-à-porter dont les pantalons jeans, des chemises et du tissu dont 60 % seront orientés vers l'exportation surtout en direction du marché européen», selon l'APS. Enfin, ce groupe investit dans la formation de ses travailleurs à travers son école des métiers de textiles, qui a formé 600 jeunes en différents métiers durant les six mois derniers.
Yousfi : «L'Algérie doit atteindre la phase de l'industrie 4.0»
A l'occasion de sa visite du groupe industriel de textiles algéro-turc Tayal à Relizane, Youcef Yousfi, ministre de l'industrie et des mines, a estimé, jeudi dernier, que l'Algérie doit accéder à la phase de l'«industrie 4.0», dans les 10 ou 15 prochaines années, une industrie actuellement en cours d'implantation à travers le monde. Evoquant le groupe industriel de textiles algéro-turc Tayal de Sidi Khattab, à Relizane, le ministre a indiqué que «c'est le premier complexe de ce volume dans notre pays dont la production et la maintenance s'appuient sur la technologie automatique, soit ce qui est désigné par l'industrie de 3e génération ou la 3.0». Pour le ministre de l'industrie, le groupe industriel de textile Tayal «sera un modèle pour toutes les unités industrielles versées dans le domaine des textiles ou dans d'autres créneaux, pour faire parvenir notre industrie à ce stade et à cette génération». «Ce complexe, recourant aux dernières technologies sur les plans de la production et de la maintenance, est un grand acquis pour l'économie nationale», a souligné Youcef Yousfi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.