Tiaret : Des cadres des Domaines, du Cadastre et de la Conservation foncière devant la justice    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Les aliments à ne jamais mélanger avec des sodas    Le FC Barcelone boucle le départ d'André Gomes    Kamélia Arezki sur le podium    Arts martiaux : De l'or pour Ryma Iazourene    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    Hôpital Aïn Larbi à Guelma : Des sages femmes protestent devant la DSP    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Attribué en tant qu'actifs résiduels de l'ex-Edipal: Un foncier communal concédé pour un projet promotionnel récupéré    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    JSM Tiaret: Une démarche peu convaincante    Protocole d'entente entre l'université Oran 1 et la firme canadienne SAJE: La 6ème session consacrée à la pratique de la gestion-conseil    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Le tour de main des mages    Aéroport d'Alger: 30.000 euros et 16.000 dollars interceptés    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Ils allaient servir d'aliment de bétail: Plus de 100 quintaux de farine saisis    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    L'ancien officier supérieur, Mohamed Khalfaoui estime : "Nulle sortie de crise n'est envisageable sans dialogue et mutuelles concessions"    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Urgence au dialogue consensuel    L'appel lancé par sept partis de l'opposition    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    6 lourds griefs retenus par le Tribunal    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le premier pas pour le renouveau du textile
LE MEGACOMPLEXE DE RELIZANE À PLEIN REGIME
Publié dans L'Expression le 28 - 07 - 2018


L'usine tourne à pleine régime
11 containers ont été envoyés à destination de la Turquie, de la Belgique, du Portugal et de la Pologne. La prochaine étape sera l'exportation des produits finis et de prêt-à-porter. Une très bonne nouvelle pour l'économie nationale.
C'est fait! L'Algérie se rappelle au bon souvenir des années fastes de son industrie textile. Le mégacomplexe textile de Sidi Khettab (wilaya de Relizane) vient de commencer, tenez-vous bien, les exportations! En effet, une première cargaison de fils de tissage du groupe industriel algéro-turc Tayal (propriétaire du complexe) a été exportée, jeudi dernier, à partir de la zone industrielle de Sidi Khattab (wilaya de Relizane) vers quatre pays européens, connus pour être des mastodontes du textile. Il s'agit d'une opération d'exportation de 200 tonnes de fils de tissage représentant 11 containers, à destination de la Turquie, de la Belgique, du Portugal et de la Pologne. C'est lors d'une cérémonie grandiose, qui s'est déroulée en présence du ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, que le coup de starter de cette opération a été donné. Et pour cause! À peine quelques mois après son inauguration, ce complexe tient déjà ses promesses en faisant dans l'exportation. Ce qui lui laisse entrevoir un avenir radieux, mais surtout ouvre de nouvelles perspectives pour l'industrie nationale du textile. C'est un premier pas vers le renouveau de cette industrie, qui rayonnait il n'y a pas si longtemps que cela! C'est aussi une bonne nouvelle pour l'économie nationale qui, doucement, mais sûrement, commence à se diversifier. «Cette première opération est d'une grande importance pour diversifier les exportations nationales et réduire progressivement la dépendance aux hydrocarbures», s'est, d'ailleurs, réjoui le ministre de l'Industrie. «Ce complexe industriel, pouvant employer 10.000 travailleurs en deux ou trois ans, voire 25.000 employés dans 5 ou 6 ans, contribuera à élargir la gamme des produits industriels exportés par l'Algérie qui compte aussi les matériaux de construction, des produits alimentaires et électroniques, du fer et de l'acier», a rappelé un Youcef Yousfi, visiblement heureux de voir enfin l'industrie «made in bladi» décollé. Le ministre a de quoi se réjouir puisque la prochaine étape sera l'exportation des produits finis et de prêt-à-porter. «Le groupe industriel de textiles a débuté par satisfaire les besoins nationaux pour s'attaquer à l'international en fils de tissage. On commencera bientôt à exporter des produits finis et de prêt-à-porter», a, pour sa part, indiqué le P-DG du groupe Tayal, Messut Toprak. «Après la réception, à la fin de l'année en cours, des unités industrielles de production de différents vêtements et tissus fins, le complexe passera à la deuxième étape de fabrication du tissu de rideaux et autres produits domestiques», a-t-il fièrement poursuivi. Il faut rappeler que ce complexe industriel comprend huit unités industrielles et une école de métiers de tissage. Il dispose d'une capacité de production annuelle de 30 millions de mètres de fils de tissage, de 14 millions de mètres de tissage de filature et 3.200 tonnes de tissus et autres. Il produira également chaque année plus de 30 millions d'unités de prêt-à-porter dont les pantalons «Jeans», des chemises et du tissu dont 60% seront orientés vers l'exportation surtout en direction du marché européen. Attention donc, le textile algérien s'apprête à revenir en force...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.