Election présidentielle 2019 : Pas de candidat unique pour l'opposition    Des cadres du FFS arrêtés à Alger    Montage automobile : 3 milliards de dollars pour les collections CKD en 2018    Makri admet le fiasco du candidat unique de l'opposition    Derrière l'affront, l'espoir démocratique…    Vingt années à vous grandir les portraits    En bref…    Report de la rencontre Netanyahou-Poutine prévue aujourd'hui    Londres veut parler avec Berlin    De Bencherif à Nekkaz    L'Algérie dans le pot 2    L'USMAn et le NAHD bien embarqués    Derbies à enjeux opposés, au Centre et à l'Ouest    Petits pains farcis à la viande hachée    Les accidents continuent d'endeuiller les familles    Double grève à l'Institut des sciences et technologies    Haï Nedjma : 150 quintaux de son de blé saisis    Célébration du centenaire du défunt moudjahid et artiste Farid Ali    Cubisme    Une quarantaine d'exposants présents    Bordj Bou Arréridj : Colloque international sur Benhaddouga    Tigounatine : Recueillement au village d'Ourida Meddad    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Football - Ligue 2: Une flopée de matches décisifs    MC Alger: Kaci-Saïd et Amrouch accusent les joueurs    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Neutralité écornée    Le GSP face à Essalem d'Oman en quart de finale    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    Ligue des champions    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Deux suspects arrêtés    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaïd Salah à l'installation du nouveau commandant des Forces Terrestres: «La sécurité de l'Algérie est au centre de nos priorités»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 09 - 2018

Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire a installé officiellement, jeudi, le Général-Major Saïd Chanegriha dans les fonctions de Commandant des Forces Terrestres, en succession au Général-Major Ahcene Tafer, mis à la retraite.
Gaid Salah a rendu hommage au désormais ancien commandant Ahcene Tafer, «pour tous les efforts laborieux qu'il a pu consentir tout au long de son riche parcours professionnel, notamment pendant ses années aux Commandes des Forces Terrestres». Après l'installation du nouveau commandant, le Général de Corps d'Armée a tenu une rencontre avec le Commandement et les cadres des Forces Terrestres, où il a prononcé une allocution d'orientation à travers laquelle il a rappelé «les efforts colossaux consentis au service du développement et de la modernisation de toutes les composantes des Forces Terrestres», a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. Ahmed Gaid Salah a souligné que les acquis dont jouit aujourd'hui le corps de bataille de ces Forces en termes d'aptitude au combat, et de grands pas de développement, sont sans aucun doute le fruit des efforts fournis tout au long de ces dernières années sur plus d'un échelon, et l'aboutissement du soutien exceptionnel qui leur a été accordé par le Haut Commandement grâce à sa vision clairvoyante des différents défis et enjeux. «A ce sujet précisément, je tiens absolument à ce que les fondements de l'état-prêt auquel nous aspirons au niveau du corps de bataille de l'Armée Nationale Populaire en général, et au niveau des Forces Terrestres en particulier, soient érigés sur les principes de la parfaite complémentarité et de la cohésion spontanée, de manières fonctionnelle et opérationnelle, entre les différentes composantes, de sorte à ce que ce corps de bataille soit une seule et même entité, qui ne saurait être en bonne forme sans que le soient tous ses organes sans aucune exception», a-t-il lancé. Selon lui, il incombe au Commandement des Forces Terrestres, au regard de la dimension considérable de son corps de bataille, et vu la nature des missions qui lui sont assignées, une grande et sensible responsabilité, qui est de sécuriser chaque parcelle du territoire de l'Algérie et de ses frontières, de préserver sa souveraineté nationale et de la prévenir de tout danger qui pourrait la guetter. «Ceci est une immense et noble responsabilité à la fois, car elle fait l'honneur de nos Forces Armées, comme étant la source voire le symbole, aux côtés de l'ensemble des autres Forces, de la puissance de l'Armée Nationale Populaire digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, qui place la sécurité de l'Algérie et sa défense au centre de ses priorités», a-t-il affirmé. L'installation du nouveau Commandant des Forces Terrestres intervient au lendemain de l'installation du Général-Major Hamid Boumaïza dans les fonctions de Commandant des Forces Aériennes, en succession au Général-Major Abdelkader Lounes, lui aussi admis à la retraite. A cette occasion, le chef d'Etat-major de l'ANP a appelé à tirer profit des erreurs d'autrui. «Le cadre militaire responsable n'est pas un simple fonctionnaire qui se contente des heures de travail réglementaires pour ensuite vaquer à ses occupations», a-t-il déclaré, ajoutant que «le cadre militaire, notamment celui à qui incombent de lourdes responsabilités qui affectent directement la nature des missions assignées qui influent systématiquement sur la cadence des efforts consentis pour le développement, qui a un lien direct certain avec le moral des personnels (…) est celui qui est plein d'esprit de responsabilité et qui est convaincu du sens du devoir, prouvant effectivement et sur le terrain qu'il est digne de la confiance placée en lui». «La responsabilité n'est pas un poste avec lequel se vanter ou un grade avec lequel se flatter, la responsabilité est un ensemble de réelles qualifications, de conduite exemplaire, de comportement irréprochable et de commandement rationnel», avait-il encore souligné. Les changements qui ont touché les commandants des forces terrestres et aériennes s'inscrivent dans un vaste mouvement de changement au sein de l'armée.
Installation du commandant de la IIIe région militaire
Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire, effectuera à partir d'aujourd'hui une visite de travail à la IIIe Région militaire à Béchar durant laquelle il procédera à l'installation du commandant de cette Région, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Monsieur le Général de Corps d'Armée présidera, le dimanche 23 septembre 2018, au nom de Son Excellence Monsieur le président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense Nationale, la cérémonie d'installation du Général-Major Smaali Mostefa, en qualité de Commandant de la IIIe Région Militaire, en remplacement du Général-Major Chanegriha Saïd, désigné en qualité de Commandant des forces Terrestres», précise la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.