Dans un message à l'occasion du 19 mars.. Bouteflika maintient le cap    Gaid Salah : «A chaque problème existe une solution, voire plusieurs»    Invitant la classe politique à faire des concessions.. Ouyahia se range du côté du peuple !    Prévue avril prochain.. La réunion de l'Opep pourrait être annulée    Chlef.. L'abattage clandestin de volailles prend de l'ampleur    Les champs Elysées seraient interdits aux «gilets jaunes»    Action sociale pendant le ramadhan à Sidi Bel-Abbés.. Plus de 31 milliards de centimes dégagés    Djelfa et Khenchela.. Contrebande de boissons alcoolisées    Belmadi cherche les remplaçants de Chita et de Benzia.. Le milieu, un chantier ouvert    Volley-Championnat d'Afrique (dames).. Bonne entame du GS Pétroliers    MINISTERE DE LA DEFENSE : Ahmed Gaïd Salah en visite de travail à la 3e Région Militaire    PREMIERE SESSION DE L'APW : Le dossier des affaires sociales en débat    POUR DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A L'ADE BOUHADJAR : Arrestation de trois fonctionnaires à El Tarf    NOUVEAU GOUVERNEMENT : Le CNES refuse de participer aux consultations    Une AG extraordinaire pour baliser le terrain à l'Hyproc    Un staff technique collégial pour terminer la saison    La Mekerra en quête de 18 points pour éviter le purgatoire    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    La crise actuelle en Algérie    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Formation du nouveau gouvernement    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Abderrahmane Mebtoul appelle à privilégier les intérêts supérieurs de l'Algérie    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Ligue des champions (6e et dernière journée)    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le football national doit faire dans l'optimisme    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    Canada Et si la corruption au Québec était la face cachée de la crise que traverse Trudeau ?    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France: La protestation continue
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 11 - 2018

La protestation continue en France, lancée par les gilets jaunes, malgré l'appel au calme du président Emmanuel Macron.
Les annonces d'Emmanuel Macron sur la limitation de l'impact des taxes sur le carburant, mardi, n'ont pas convaincu les «gilets jaunes». La mobilisation se poursuit ce mercredi. Des manifestants bloquent des routes et des dépôts pétroliers dans plusieurs régions. Après les annonces d'Emmanuel Macron, mardi, sur la limitation de l'impact des taxes sur le carburant, la mobilisation des «gilets jaunes» se poursuit ce mercredi. D'après le ministère de l'Intérieur, cité par franceinfo, moins de 7.000 personnes étaient mobilisées, ce mercredi à 14 heures, contre 12.000 mardi, à 17 heures, sur près de 500 points d'action. Des représentants du mouvement ont été reçus par le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, ce mardi soir, mais ils estiment que leurs revendications ne sont pas satisfaites. «Les Français n'ont pas du tout été convaincus» par les annonces d'Emmanuel Macron, a lancé Eric Drouet, l'un des porte-paroles, à la sortie du rendez-vous. Il a relayé un nouvel appel à manifester, samedi prochain sur les Champs-Elysées. En attendant, la mobilisation se poursuit dans plusieurs régions. Edouard Philippe s'est dit prêt, hier, à recevoir une délégation de gilets jaunes, souhaitant également que le mouvement participe à la future concertation sur la transition écologique annoncée par Emmanuel Macron. Dans ce qu'ils formulent, il y a beaucoup de choses très légitimes qui doivent être entendues, a-t-il estimé. Hier était le douzième jour de mobilisation des gilets jaunes, mouvement qui se revendique apolitique. Les contestataires dénoncent les prix des carburants et la détérioration du pouvoir d'achat. À La Réunion, où le mouvement des gilets jaunes a paralysé l'île ces derniers jours, une ministre est arrivée hier. Elle a immédiatement rencontré des gilets jaunes. Se disant consciente de la souffrance des gens, la ministre a dit souhaiter qu'on puisse s'asseoir tous ensemble pour dialoguer, si besoin pendant plusieurs jours, afin de trouver les points de sortie de cette crise. Le patron des députés LREM a affirmé, mardi, que son groupe était prêt à répondre «avec enthousiasme» à l'appel à une «grande concertation de terrain», autour du mouvement des gilets jaunes, évoquant une «évolution» dans la manière de gouverner le pays. Le président de la République a été très clair dans son discours, sur le fait qu'à l'occasion de cette crise, nous comptions inaugurer une évolution dans la manière dont nous souhaitons gouverner ce pays, a déclaré M. le patron des députés de LREM, lors d'un point presse à l'Assemblée. Travailler, transformer la France pour les Français, nous l'avons fait, et plutôt bien depuis 18 mois. Il nous faut maintenant encore mieux transformer la France avec les Français, et cette crise de la fiscalité écologique, du prix du carburant, nous donne l'occasion de nous questionner, et, peut-être, de nous remettre en question, sur la façon dont nous souhaitons transformer notre pays, a-t-il dit.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.