La revanche de Tayeb Zitouni    La Cour de Tipasa dément    Pourquoi l'Arabie saoudite profitera le plus du chaos    Des instructions pour accélérer la cadence des travaux    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    La FAF sort de son mutisme et dénonce une "campagne de médisance    Maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin    L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France    Les commerçants réclament la reprise de leurs activités    Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





1res Rencontres internationales cinématographiques d'Oran: La capitale de l'ouest aux rythmes du 7e art
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 12 - 2018

La première édition des Rencontres internationales du cinéma d'Oran (RIC) devait s'ouvrir hier soir. La manifestation se déroulera jusqu'au 20 décembre courant dans la capitale de l'ouest algérien.
La soirée d'ouverture des Rencontres internationales du cinéma d'Oran devait s'ouvrir, hier en soirée, au siège de l'association Graine de Paix. Ce nouveau rendez-vous cinématographique, initié par l'association oranaise Grain de Paix en partenariat avec l'association Nouveau regard vient enrichir le catalogue des rencontres déjà existantes, mais compte aussi proposer un nouveau regard sur le cinéma. Au menu de cette première édition, «12 films venus de plusieurs pays, sous titrés en arabe dialectal (Daridja) (pour les films étrangers), des courts métrage, des longs métrage, des fictions, des documentaires et des films d'animations… et surtout des débats à l'issue de chaque projection», annoncent les organisateurs. Un Master classe et une table ronde seront organisés également les 19 et 20 décembre.
Echanges
«La création des RIC s'inscrit dans une démarche résultant d'un besoin de décloisonnement de la culture, et souhaite générer de nouveaux espaces d'échanges interculturels publics, dans un pays où les salles de cinéma sont rares et peu fréquentées.
À travers le cinéma comme média de sensibilisation, nous souhaitons installer une dynamique à l'échelle de la ville, fondée sur la diversité, autant du public que des artistes et des intervenants présents. L'objectif des 1res Rencontres Internationales du Cinéma d'Oran est de créer une plateforme d'échanges et de débats ouverte à tous les Oranais autour du cinéma et des thématiques abordées par les films. Les Rencontres sont donc, de par leur nature citoyenne, non compétitives. Pour permettre cela, nous souhaitons rendre l'événement le plus inclusif possible et ce, à travers des projections éclectiques et gratuites à des horaires accessibles. Nous prévoyons également un sous-titrage en Daridja algérienne, qui permettra de valoriser la langue véhiculaire de la région», nous a déclaré Mme Brahmi, chargée de programmation de l'événement.
Entrée gratuite
La même responsable nous a expliqué que l'autre objectif est «de présenter une sélection de films récents de toutes provenances. Cela permettra à des artistes internationaux d'avoir une présence sur un espace hors circuit et ainsi, de donner au public l'opportunité de découvrir les champs de création d'autres aires géographiques (Amérique latine et Europe de l'Est par exemple) qui présentent des thématiques similaires aux nôtres. Au sein de cette démarche interculturelle, les RIC souhaitent également valoriser la place de la création artistique algérienne et ouvrir aux artistes locaux un nouvel espace de visibilité dans leur propre pays. Notre troisième objectif est de sensibiliser et initier les amateurs à la pratique et l'analyse du cinéma à travers les ateliers et masterclass ouverts à tous. Ces ateliers sont mis en place pour renforcer les compétences audiovisuelles des associations et membres de la société civile, puis engager une démarche d'éducation à l'image, dans un pays où l'importance de l'image numérique dans le système d'influence social est devenue incontournable. Notre dernier objectif est de valoriser les initiatives associatives et les artistes locaux grâce à de nombreux partenariats avec des associations oranaises qui pourront animer, participer et intervenir à différents niveaux sur les RIC», a-t-elle précisé. L'accès aux projections est libre et gratuit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.