PSG : Pas moins de 300M€ pour laisser partir Neymar ?    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    Confirmer la mutation du football africain    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    L'appel des sept    70% des objectifs atteints    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    La justice se penche sur les dossiers du secteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«The Algiers Singers» en concert: Ambiance festive à Notre Dame d'Afrique
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 12 - 2018

Les chants et la musique ont toujours accompagné les religions. Comme dans nos Zaouias et mausolées, on choisit les plus belles mélodies pour les chants religieux, à Notre Dame d'Afrique, on a invité un groupe pour donner un concert.
Lundi en soirée, la Basilique de Notre Dame d'Afrique à Alger a vécu un bon moment musical animé par La chorale internationale anglophone, «The Algiers Singers». Cette chorale a été soutenue par les artistes algériens Djamel Ghazi à la flûte et Nadia Mecheri au piano. Ce concert spirituel s'est déroulé dans une ambiance festive devant un public nombreux et recueilli. Les belles voix des 23 choristes de différents âges et nationalités, ont vibré dans le bel espace acoustique au rythme d'un récital de chants liturgiques, dédié à l'amour, la paix et la tolérance.
Le public a chanté
Durant une heure et demie, l'ensemble «The Algiers Singers», a enchanté le public, qui, libretto à la main, sur lequel les textes de la trentaine de pièces rendues étaient transcrits, suivait, sur invitation de la Cheffe de choeurs Victoria Seifert, le déroulé de chaque chanson et reprenait ses refrains. Ouvrant la soirée avec la soprano, Sophie Harutunian et le basse Victor Brynning, deux voix bien présentes sur deux pupitres opposés qui ont interprété, «In the Bleak Mid-Winter», le ton de la soirée a été donné avec un intervalle de notes constituant une large tessiture qui contient de belles opportunités d'harmonisation. Djamel Ghazi, actuellement, maître-assistant au département de musique de l'Ecole normale supérieure de Kouba, et sa «narratrice de flûte», a convié l'assistance à une belle randonnée onirique à travers l'agilité et la douceur de son doigté de maître, interprétant, «The Huron Carol», une pièce inscrite dans la tradition canadienne. Plusieurs escales en Espagne, Royaume Uni, Pays-Bas, Allemagne, France, Italie, Arménie, Etats Unis d'Amérique, Brésil, Venezuela où encore en «Orient» de manière générale, ont été de ce grand voyage proposé par cette belle fusion de voix internationales, qui, à chaque pièce interprétée qui renvoyait à une origine donnée, semait le bonheur et dessinait des sourires sur tous les visages. Un bel ensemble représentant de l'humanité et présentant plusieurs facettes dans ses différents et nombreux tours de chants, rendus dans des formules diversifiées à l'instar de la pièce australienne, «Still, Still, Still», rendue par LaSean Knox-Brown (basse), Victoria Seifert (soprano), Chris Fenoglio (guitare) et Nathan Seifert (Violon), ou encore «Jingle Bells» et «We wish you a Merry Christmas», chantée par l'ensemble.
Le vivre ensemble
Epoustouflante de technique et de musicalité, donnant de l'assurance aux autres, Nadia Mécheri, professeure de piano à l'Institut national supérieur de musique (Insm), a brillé de virtuosité, laissant tout l'amour des variations rythmiques et modales des différentes cultures, s'échapper de ses partitions, pour ressortir sur son visage embelli au sourire radieux. Soutenue par son époux Nathan, Victoria Seifert a réussi à monter, à Alger, avec un groupe de gens de tous âges, un spectacle dédié aux fêtes de fin d'année, une opportunité pour la communauté chrétienne, selon elle, d'entretenir avec les autres religions, l'«échange et le vivre ensemble» dans «le socle de la paix et de la fraternité». «Belle manière d'orner le silence», de l'avis unanime des spectateurs, le concert de la chorale internationale anglophone «The Algiers Singers», entre, selon le recteur de la basilique Notre-Dame d'Afrique, père José Maria Cantal Rivas, dans le cadre du «programme régulier, initié par l'église».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.