Journée de l'Afrique: l'Algérie demeure fidèle aux principes et objectifs de l'organisation    Massacres du 8 mai 1945: des crimes revêtant une dimension génocidaire    PLFC 2020: des députés émettent des réserves sur la hausse des taxes sur les carburants    Irresponsables !    The mask    Banque Africaine de Développement : Augmenter les budgets agricoles pour éviter d'autres pandémies    Baraka Banking Group : Le magnat de la finance islamique n'est plus    Un nouveau baby-boom algérien    La 3e édition du Salon Almoto Expo reportée    Des prévisions rassurantes    organisée dans cette ville Vive tension à Kherrata    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    2 500 écoles fermées et 350 000 élèves privés de cours    Porsche décline la 911 Targa    Dacia lance une série limitée en électrique    Il y a 30 ans, un drame affligeait le handball algérien    MC Oran : Les joueurs entre le marteau et l'enclume    Abdelmalik Lahoulou (qualifié sur 400m haies aux JO) : «Ma préparation est totalement chamboulée»    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    "La reprise du championnat mérite une profonde réflexion"    On vous le dit    Bouinan : Une fête et des échauffourées en plein confinement    8 décès et 194 nouveaux cas en 24 heures    Le monde se déconfine à l'approche de l'été    L'exemple de l'Algérienne des Eaux de Mascara    L'Arav sévit, la police ouvre une enquête    Théâtre régional de Constantine : Représentations virtuelles    Ahmed Madi. Président du Syndicat national des éditeurs du livre (SNEL) : «Il faudrait créer une nouvelle politique culturelle»    Idir déterritorialisé ou la culture mondialisée par l'immigration    La valorisation de la ville archéologique de Tobna au programme    Recueillement sur la tombe de Tahar Djaout à Oulkhou    Logements sociaux en cours de réalisation: Plus de 50 milliards pour l'achèvement des travaux de VRD    AS Monaco: Slimani, une situation paradoxale    Mutation et promotion de cadres de la wilaya    Embarek Houcinat n'est plus    Boumerdès: Le procès de Hamel, son fils et d'ex-responsables reporté    Amar Belhimer: La presse nationale «présente des faiblesses structurelles»    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    FAUSSES EVIDENCES    Guerre de libération nationale: Djanina Messali Benkalfat raconte Messali Hadj    Les "barques de la mort" reprennent du service    Axe central de la stratégiede déconfinement en Algérie ?    3 candidats pour le poste de SG du FLN    Mohamed Bouhamidi: des ONG internationales tentent d'orienter le Hirak pour aboutir à une situation de chaos en Algérie    Le PPE fustige la politique de la Commission européenne    'l'automobile est trés complexe et tout est une question de compétitivité'    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«The Algiers Singers» en concert: Ambiance festive à Notre Dame d'Afrique
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 12 - 2018

Les chants et la musique ont toujours accompagné les religions. Comme dans nos Zaouias et mausolées, on choisit les plus belles mélodies pour les chants religieux, à Notre Dame d'Afrique, on a invité un groupe pour donner un concert.
Lundi en soirée, la Basilique de Notre Dame d'Afrique à Alger a vécu un bon moment musical animé par La chorale internationale anglophone, «The Algiers Singers». Cette chorale a été soutenue par les artistes algériens Djamel Ghazi à la flûte et Nadia Mecheri au piano. Ce concert spirituel s'est déroulé dans une ambiance festive devant un public nombreux et recueilli. Les belles voix des 23 choristes de différents âges et nationalités, ont vibré dans le bel espace acoustique au rythme d'un récital de chants liturgiques, dédié à l'amour, la paix et la tolérance.
Le public a chanté
Durant une heure et demie, l'ensemble «The Algiers Singers», a enchanté le public, qui, libretto à la main, sur lequel les textes de la trentaine de pièces rendues étaient transcrits, suivait, sur invitation de la Cheffe de choeurs Victoria Seifert, le déroulé de chaque chanson et reprenait ses refrains. Ouvrant la soirée avec la soprano, Sophie Harutunian et le basse Victor Brynning, deux voix bien présentes sur deux pupitres opposés qui ont interprété, «In the Bleak Mid-Winter», le ton de la soirée a été donné avec un intervalle de notes constituant une large tessiture qui contient de belles opportunités d'harmonisation. Djamel Ghazi, actuellement, maître-assistant au département de musique de l'Ecole normale supérieure de Kouba, et sa «narratrice de flûte», a convié l'assistance à une belle randonnée onirique à travers l'agilité et la douceur de son doigté de maître, interprétant, «The Huron Carol», une pièce inscrite dans la tradition canadienne. Plusieurs escales en Espagne, Royaume Uni, Pays-Bas, Allemagne, France, Italie, Arménie, Etats Unis d'Amérique, Brésil, Venezuela où encore en «Orient» de manière générale, ont été de ce grand voyage proposé par cette belle fusion de voix internationales, qui, à chaque pièce interprétée qui renvoyait à une origine donnée, semait le bonheur et dessinait des sourires sur tous les visages. Un bel ensemble représentant de l'humanité et présentant plusieurs facettes dans ses différents et nombreux tours de chants, rendus dans des formules diversifiées à l'instar de la pièce australienne, «Still, Still, Still», rendue par LaSean Knox-Brown (basse), Victoria Seifert (soprano), Chris Fenoglio (guitare) et Nathan Seifert (Violon), ou encore «Jingle Bells» et «We wish you a Merry Christmas», chantée par l'ensemble.
Le vivre ensemble
Epoustouflante de technique et de musicalité, donnant de l'assurance aux autres, Nadia Mécheri, professeure de piano à l'Institut national supérieur de musique (Insm), a brillé de virtuosité, laissant tout l'amour des variations rythmiques et modales des différentes cultures, s'échapper de ses partitions, pour ressortir sur son visage embelli au sourire radieux. Soutenue par son époux Nathan, Victoria Seifert a réussi à monter, à Alger, avec un groupe de gens de tous âges, un spectacle dédié aux fêtes de fin d'année, une opportunité pour la communauté chrétienne, selon elle, d'entretenir avec les autres religions, l'«échange et le vivre ensemble» dans «le socle de la paix et de la fraternité». «Belle manière d'orner le silence», de l'avis unanime des spectateurs, le concert de la chorale internationale anglophone «The Algiers Singers», entre, selon le recteur de la basilique Notre-Dame d'Afrique, père José Maria Cantal Rivas, dans le cadre du «programme régulier, initié par l'église».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.