Bounedjah buteur contre Umm Salal (Vidéo)    Le 31e vendredi de mobilisation citoyenne : Marche grandiose contre Gaïd Salah    Convergence des objectifs nationaux du peuple algérien et de son armée    Une cache d'armes et de munitions découverte près des frontières à Adrar    Rahabi appelle à juger Bouteflika !    Salon du Sport et de la remise en forme    Les conditions pour une participation honorable à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Ooredoo sponsor du Global Startup Weekend Women Edition    Chakib Khelil est de retour    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Le jour où le monde a basculé dans l'ère de la lutte technologique asymétrique    Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral publié au JO    L'Algérie remonte à la 38e position mondiale    Nouvelles révélations sur le transfert de Griezmann contesté par l'Atletico    JSMB-JSMS et MCEE-USMAn avancés à 17h    CORRUPTION ET MALVERSATIONS : Le MJS charge et accuse Mustapha Berraf    Des experts de l'ANP participent au processus de la réforme du baccalauréat    Relizane : affrontements à Oued R'Hiou, deux jeunes morts    Plus de 100 familles de La Casbah relogées à Baba Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    USA et super-héros à l'honneur    Traduction théâtrale vers l'arabe    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    Guelma : « Un visa pour Alger ! »    DANGERS D'UTILISATION DES JEUX ELECTRONIQUES : La police sensibilise les écoliers    CANASTEL (ORAN) : Les eaux usées menacent les fonds marins    ETAT LAMENTABLE DE L'ECOLE ‘'CHAHID MEZHOUD AHMED'' : Des parents d'élèves de Tiaret bloquent la RN14    Biskra : Rejet de la feuille de route du pouvoir    LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE BAHA-EDDINE TLIBA : La Commission des affaires juridiques adopte le rapport    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    Lourde défaite de Mönchengladbach et Bensebaini face à Wolfsberger    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    L'Algérie parmi les quatre derniers    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Inondations: La protection civile sensibilise    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Une nouvelle amnistie générale décretée    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'intersyndicale de l'éducation décide d'une grève d'une journée, le 21 janvier: L'avertissement !
Publié dans Le Temps d'Algérie le 07 - 01 - 2019

Le débat a été serré au sein de l'intersyndicale. Raison pour laquelle, d'ailleurs, la réunion a duré plus que tout le monde ne l'a imaginé.
Les établissements scolaires renouent avec la protesta. L'intersyndicale autonome de l'éducation a décidé d'une grève nationale d'une seule journée, fixée au 21 janvier prochain. Le débrayage sera suivi, le lendemain, 22 du mois en cours, de rassemblements régionaux devant toutes les directions de wilaya. La décision a été prise, hier, à l'issue d'une réunion qui regroupé au siège de l'Unpef, les six membres de l'intersyndicale. Les syndicats Cnapeste, Unpef, Satef, Snapeste, Cela et SNTE, ont, après une longue concertation qui aura duré plus que prévu, adopté un plan d'action qui, le moins que l'on puisse dire, n'est qu'un premier avertissement en direction de la ministre de l'Education, Nouria Benghabrit. «Nous avons opté pour une seule journée de grève suivie de rassemblements, car nous avons senti qu'il y a désormais une orientation de la part de la tutelle à renouer avec le dialogue rompu il y a longtemps», a expliqué à chaud Boualem Amoura, secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l'éducation et de la formation (Satef). Le débat a été serré au sein de l'intersyndicale. Raison pour laquelle, d'ailleurs, la réunion a duré plus que tout le monde ne l'a imaginé. Entre ceux qui voulaient une action musclée dès ce deuxième trimestre et d'autres qui soutenaient qu'il y a une main tendue de la part de la ministre et qu'il fallait surseoir à la menace de grève, la raison a fini par l'emporter. Les représentants des syndicats ont alors fini par adopter le plan qui consiste à observer une seule journée de grève, surtout que leurs bases avaient voté pour «la protestation» lors des différents conseils nationaux. Ceci dit, dans le cas où Benghabrit se montre disposée au dialogue et à la concertation pour trouver des solutions aux revendications, l'intersyndicale pourrait être amenée à reporter sa grève. «Effectivement ! Nous sommes des gens de dialogue et nous ne voulons pas le pourrissement de notre école. Nous espérons qu'il y aura un écho favorable très vite et que la tutelle montre une volonté sérieuse à prendre en charge les doléances des travailleurs en reprenant les réunions bilatérales. Dans ce cas, nous allons surseoir à notre mouvement», soutient Boualem Amoura. Mais, dans le cas contraire, notre interlocuteur avertit que les syndicats n'hésiteront pas à durcir le ton. Une autre réunion est d'ailleurs prévue le 24 janvier prochain «pour décider des perspectives à donner au mouvement». Et à entendre les déclarations de la ministre de l'Education qui ne cesse de rappeler que les portes de son département sont grandes ouvertes, tout porte à croire que les deux parties pourraient bien trouver un terrain d'entente avant le 21 janvier. L'intersyndicale autonome a réitéré à l'occasion de sa réunion les principales revendications sur lesquelles doit se pencher la tutelle, notamment «le dossier du statut particulier des travailleurs du secteur, l'application du décret présidentiel 266-14 concernant la valorisation des diplômes de DEA et de licence pour les enseignants du primaire, pour qu'ils passent de la catégorie 11 à la 12, le respect du libre exercice syndical et la reprise des réunions bilatérales». Enfin, bien qu'une grève soit décidée, il faut reconnaître que les syndicats ont montré une certaine sagesse à la fin de la réunion qui était très attendue. Vu le clash entre la ministre et ses partenaires sociaux qui ont quitté, rappelons-le, en décembre dernier, la Charte d'éthique et de stabilité, signée en 2015, toute la famille éducative retenait son souffle à la veille de la réunion, s'attendant à une réaction radicale de l'Intersyndicale.
Examens scolaires 2019: La confirmation des inscriptions du 14 janvier au 14 février
Le site de l'Office national des examens et concours (ONEC) sera rouvert du 14 janvier au 14 février, pour la confirmation des inscriptions des candidats pour les examens scolaires nationaux, session 2019, a annoncé hier, le ministère de l'Education nationale. Pour le baccalauréat, les futurs candidats pourront confirmer l'inscription sur l'adresse : http://bac.onec.dz, pour le Brevet de l'enseignement moyen (BEM), sur http://bem.onec.dz, tandis que pour l'examen de fin de cycle primaire, l'adresse est: http://cinq.onec.dz, précise la même source. L'examen du baccalauréat aura lieu du 16 au 20 juin, celui du Brevet d'enseignement moyen (BEM) du 9 au 11 juin, tandis que l'examen de la 5e année primaire est fixé au 29 mai.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.