Grève contre le projet de réforme des retraites (France) :    La situation financière des clubs relancée    L'Algérie présente au rendez-vous de Djerba    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Décès de la chanteuse du groupe Roxette    L'Algérie prend part à Rome à la réunion ministérielle des pays membres    «Je m'engage à ouvrir un dialogue national sérieux»    Maroc : Pourquoi la compagnie TUI fly supprime-t-elle des vols vers le Maroc ?    nouveau président de la République    Niger : Une deuxième attaque en deux jours contre l'armée    Sommet de Paris : Poutine salue un " pas important " vers une désescalade en Ukraine    France: Après 6 jours de grève, la réforme des retraites va être enfin dévoilée    Benflis prend acte de sa défaite et annonce le passage de flambeau aux jeunes    Les résultats préliminaires annoncés par l'ANIE    OGC Nice: "Atal absent quelques mois"    Remis de sa commotion cérébrale: L'Algérien Oukidja opérationnel face à Marseille    Médias: Sky perd les droits de la Ligue des champions pour l'Allemagne    Installation de portiques électroniques    « 2019 a été une année exceptionnelle pour moi »    Lutte contre la criminalité urbaine à Alger: Près de 3.000 affaires traitées en novembre    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    L'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    Election présidentielle: Abdelmadjid Tebboune largement élu président    Les premières leçons de l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    Tunisie : " La prise de conscience autour du patrimoine historique est tardive "    Court métrage documentaire : Le documentaire "Nice Very Nice" en compétition au Sénégal    Adoption d'un projet de loi pour contrôler l'emploi    Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    MASCARA : Un parc illicite sur un espace de l'APC    AIN TEMOUCHENT : Arrestation d'un individu en possession d'un drone    Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés à Boumerdès    TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d'administration à Tiaret    Deux contrebandiers arrêtés à Ouargla et un autre appréhendé à Biskra    Des vents forts vendredi sur plusieurs wilayas du Nord et des Hauts-Plateaux    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Bangkok en haut du classement    Communiqué du Conseil des ministres    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN 2019: Ce sera en Egypte !
Publié dans Le Temps d'Algérie le 08 - 01 - 2019

Comme il fallait s'y attendre, la CAF a attribué l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2019 à l'Egypte, plutôt qu'à l'Afrique du Sud.
La CAN 2019 a enfin trouvé preneur pour remplacer le Cameroun, à 158 jours de son coup d'envoi. Il s'agit de l'Egypte, qui accueillera le grand évènement footballistique continental, l'été prochain pour la première fois de l'histoire de cette compétition (15 juin-13 juillet). Réuni hier à Dakar pour trancher une fois pour toutes sur l'attribution de la CAN 2019, le comité exécutif a choisi à l'unanimité l'Egypte comme remplaçante du Cameroun qui, rappelons le, s'est vu retirer l'organisation du tournoi, en raison des retards accusés dans l'avancée des travaux de préparation. Le pays du Nil a d'ailleurs obtenu 10 voix contre une seule pour l'Afrique du Sud, qui n'aurait pas présenté un dossier solide, comme ce fut le cas en 1996 et 2013, lorsque la nation Arc-en-ciel avait obtenu l'organisation de ces deux éditions de la CAN. Ainsi, l'Egypte sera le pays hôte de la grande manifestation africaine pour la cinquième fois de son histoire. Elle avait déjà organisé les éditions de 1959, 1974, 1986, et 2006. La disponibilité des infrastructures aussi bien sportives qu'hôtelières, a été un atout majeur dans la victoire de l'Egypte, qui avait annoncé, lors de son dépôt de candidature, avoir retenu une douzaine de stades de plus de 20.000 places pour abriter la compétition dans plusieurs villes du pays, tels Le Caire, Alexandrie, Suez, Port-Saïd et Ismaïlia, toutes proches géographiquement, ce qui éviterait de longs déplacements. Il faut rappeler que la particularité de cette CAN 2019 réside dans la nouveauté de son format, puisque la CAF a décidé de porter désormais le nombre d'équipes participantes à cette compétition à 24 au lieu de 16, reparties en huit groupes de quatre formations. L'Egypte aura donc largement les moyens pour réussir son tournoi sur le plan organisationnel, quand bien même son plus grand défi concernera l'aspect sécuritaire. En effet, le pays est la cible dernièrement d'attaques terroristes qui ont touché plusieurs régions, censées abriter la prochaine manifestation footballistique. Le régime du controversé Abdel Fattah Al-Sissi est appelé donc à présenter des garanties en termes de sécurité d'ici le mois de juin prochain, afin d'encourager un afflux massif de supporters, notamment des pays qualifiés. En vérité, les Egyptiens veulent tirer profit de l'organisation de la CAN 2019, pour relancer le tourisme qui constitue un de leurs outils de développement économique, sachant que ce secteur connaît de plus en plus une forte baisse depuis que le pays à replongé dans l'horreur des attentats terroristes. Par ailleurs, l'attribution de la CAN 2019 à l'Egypte ne constitue pas une bonne nouvelle pour les algériens, compte tenu de la grande rivalité qui caractérise les deux pays, au point qu'elle est sortie a plusieurs reprises de son cadre sportif, comme ce fut le cas lors des éliminatoires de la coupe du monde 2010. Même si depuis, les relations se sont améliorées entre égyptiens et algériens, rien ne garantit que ces derniers seront les bienvenus dans le pays du Nil, en juin prochain. C'est pour cette raison que Djamel Belmadi n'a pas caché sa préférence envers l'Afrique du Sud pour accueillir le tournoi, même si le sélectionneur national a avancé d'autres arguments liés principalement au climat. «Jouer la CAN au mois de juin en Egypte, c'est épouvantable pour les joueurs, en raison du climat qui est le même que celui du Qatar à cette période de l'année. C'est quasiment impossible de jouer. Le taux d'humidité et chaleur sont énormes», a justifié l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille. Maintenant que le «mal» est fait, Belmadi doit penser comment réussir sa première CAN en qu'entraîneur qui plus est, sera en territoire ennemi. Un sacré défi à relever, quoi !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.