Le projet alternatif à la mascarade électorale.    Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    50 millions de dollars de services numériques exportés    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    Mohammed Bensalmane en quête d'alliés et de contrats en Asie    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    Chlef : L'annexe d'athlétisme fermée devant les participants aux championnats de wilaya    Division nationale amateur - Ouest: La JSMT maintient la pression sur l'OMA    Conférence internationale sur la sécurité: La fracture de l'Occident    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    Prescription des traitements d'oncologie innovants: Le ministère de la Santé revoit sa copie    Anem: Près de 400 cadres demandeurs d'emploi placés en 2018    Le Complexe olympique de Belgaïd aborde sa dernière ligne droite: Le poids des «aberrations» du passé et des «fausses» réserves    RC Relizane: Latrèche démissionne, Beldjilali limogé    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    La France domine la compétition, l'Algérie au tableau des 32    La double confrontation CRB - NAHD au stade du 5-Juillet    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    «Si on venait à mourir, défendez nos mémoires» (Didouche Mourad)    Un terroriste arrêté à Alger    L'or perd-t-il de son éclat ?    L'opposition cherche toujours un candidat    Chine : Les prix ralentissent, la crainte d'une déflation monte    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    Selon Moscou : Un coup d'Etat militaire au Venezuela devient une priorité des USA    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    17 millions de dinars dérobés !    Horreur à Haouch El Makhfi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lavrov aujourd'hui à Alger
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 01 - 2019

Cette entente et échange permanent entre Alger et Moscou remontent «à la signature de la Déclaration commune sur le Partenariat stratégique entre l'Algérie et la Fédération de Russie, le 2 avril 2001, à l'issue de la visite d'Etat, du Président Abdelaziz Bouteflika en Russie»
Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, arrivera aujourd'hui en Algérie pour une visite de deux jours, à l'invitation de son homologue, Abdelkader Messahel. Ce déplacement, qui intervient à la veille de la tenue de la 9e session de la Commission mixte économique algéro-russe, prévue à Moscou du 28 au 30 janvier 2019 s'inscrit, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, «dans le cadre du dialogue politique régulier, et de la concertation permanente entre les deux pays». Cette entente et échange permanent entre Alger et Moscou remontent «à la signature de la Déclaration commune sur le Partenariat stratégique entre l'Algérie et la Fédération de Russie, le 2 avril 2001, à l'issue de la visite d'Etat, du Président Abdelaziz Bouteflika en Russie»
Le département des AE précise, par ailleurs, que le déplacement de Lavrov en Algérie «donnera lieu à un examen d'ensemble de l'état et des perspectives des relations bilatérales, et permettra un large échange de vues sur les grandes questions régionales et internationales». Et sans conteste, il est clair que la situation en Libye passe en priorité, ce que confirme le ministère des Affaires étrangères, qui indique que «dans ce contexte, la situation en Libye et les développements récents auxquels ce dossier a donné lieu seront au centre des entretiens, tout comme la situation au Sahel, au Mali, en Syrie et l'évolution du dossier du Sahara Occidental».
Ce sera l'occasion au chef de la diplomatie algérienne, de réitérer l'attachement de l'Algérie au soutien des efforts et des voies de règlement politique des crises, et au droit des peuples à l'autodétermination, notamment pour la Libye. Messahel avait déjà, au cours d'un entretien accordé à un média russe, insisté sur «l'importance de la stabilité de ce pays avec lequel nous partageons quelque 1000 km de frontières». «Nos sécurité et stabilité sont indissociables de la sécurité et de la stabilité de la Libye», avait soutenu le ministre des AE, mettant en garde contre «l'anarchie et l'instabilité et l'affaiblissement des institutions de l'Etat qui, conjugués à l'absence de l'armée et des moyens de sécurité, ouvrent le champ à la prolifération du terrorisme, en Libye et dans la région du Sahel».
Pour la fédération de Russie, l'Algérie reste l'un des partenaires clés dans la région. La Russie et l'Algérie partagent beaucoup de choses en commun en politique étrangère, puisque «les deux pays prônent la garantie de la stabilité et de l'équilibre des intérêts dans les relations internationales, le renforcement du rôle central de l'Onu, et le respect des normes et des principes fondamentaux du droit international, notamment le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes sans ingérence extérieure». «Nos approches se rejoignent, par exemple sur la Syrie et la Libye», assurait le ministère des EA russe en 2018.
Cependant, la coopération ne se limite pas au domaine sécuritaire, s'étendant aux domaines militaro-technique, énergétique, voire même des échanges socioculturels. Depuis plusieurs années, les échanges entre les deux pays dépassent les 3 milliards de dollars. Il s'agit donc de sortir de cette fixation sur le domaine militaire. Ce qu'a laissé entendre, d'ailleurs, l'ambassadeur de la Fédération de Russie à Alger, Igor Beliaev, en décembre dernier. «Les relations algéro-russes se consolident davantage. Nous sommes très satisfaits de la coopération avec l'Algérie dans tous les domaines. Dans cette dynamique, nous projetons de renforcer la coopération dans les domaines les plus prioritaires, à savoir l'économie et le commerce», avait-il indiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.