«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cités universitaires.. Hadjar «active» les dispositifs de sécurité
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 02 - 2019

Il a donné, hier à Alger, une série d'instructions à l'ensemble des directeurs des œuvres universitaires, pour «l'activation des dispositifs de sécurité internes» au sein des cités universitaires, en les dotant de tous les moyens humains et techniques pour assurer la sécurité des étudiants.
Après le lâche assassinat dont a été victime un jeune étudiant dans une cité universitaire à Ben Aknoun, mais également celui d'un autre étudiant zimbabwéen à Annaba, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar, a décidé enfin d'agir. Il a donné, hier à Alger, une série d'instructions à l'ensemble des directeurs des œuvres universitaires, pour «l'activation des dispositifs de sécurité internes» au sein des cités universitaires, en les dotant de tous les moyens humains et techniques pour assurer la sécurité des étudiants. Présidant une réunion avec les directeurs des œuvres universitaires, M. Hadjar a mis l'accent sur l'impératif de sécurisation des résidences universitaires, à travers «l'activation des dispositifs sécuritaires disponibles», «le respect des instructions», et la mobilisation de tous les moyens susceptibles de garantir la sécurité des étudiants résidents. «Les cités universitaires ne sont pas des internats», a souligné le ministre, rappelant la convention signée en 1998, entre les directions des œuvres universitaires et les organisations estudiantines régissant la relation entre les étudiants résidents.
La convention stipule que chaque étudiant a le droit de recevoir des personnes (membres de la famille ou autres) dans la cité où il réside. Les incidents survenus récemment à l'université, tels que l'assassinat de l'étudiant en médecine, Assil Belalta, dans sa chambre à la résidence Taleb Abderrahmane 2, «ne datent pas d'aujourd'hui», a-t-il estimé. Ce qui a changé aujourd'hui, poursuit-t-il, c'est la rapidité de circulation des informations sur les réseaux sociaux. A ce propos, M. Hadjar a pointé certains médias qui amplifient les faits et les relayent sans authentification. A la veille de l'élection présidentielle, certaines parties tentent de «ternir l'image de l'Algérie», que ce soit dans l'Enseignement supérieur ou les autres secteurs.
A ce propos, le ministre a appelé les agents chargés de la sécurité des résidences au respect rigoureux des procédures d'inscription de l'ensemble des visiteurs, tel qu'il se fait dans les administrations et les établissements, tout en dotant ces cités de caméras de surveillance. Dans le même ordre d'idées, le ministre a souligné encore une fois, l'impératif d'ouvrir la porte du dialogue entre les différentes organisations estudiantines, considérant que la voie empruntée actuellement «demeure en deçà», ce qui transforme les simples problèmes en de véritables énigmes. La concertation entre les directeurs des œuvres universitaires et les partenaires sociaux est de mise, a estimé le ministre, qui a insisté sur l'intégration de la question de la sécurité comme point essentiel lors des prochaines rencontres.
M. Hadjar a rappelé à cet effet, ses instructions adressées aux directeurs des cités universitaires lors de la dernière rencontre tenue en juillet dernier, relatives à la veille sur la propreté des cités, l'entame des travaux de restauration, la promotion des services et la dynamisation de la vie estudiantine, notamment à travers la création des clubs. Les responsables des cités universitaires sont, ainsi, appelés à lutter contre les différents fléaux sociaux étrangers à l'enceinte universitaire, de même qu'ils sont invités à créer des cellules d'écoute, composées essentiellement de médecins et de psychologues, en mesure de prendre en charge les problèmes des étudiants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.