L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée internationale de la langue maternelle.. Aït Aïssa Mimoun au rendez-vous ce vendredi
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 02 - 2019

A l'occasion de la journée internationale de la langue maternelle observée dans le monde tous les 21 février depuis l'année 2000, l'Association culturelle Imnar N'tdukli dans la commune d'Aït Aïssa Mimoun située à environ 10 km au nord-est de Tizi Ouzou, marque l'événement ce vendredi sous le thème : «Quel avenir pour notre langue maternelle…tamazight ?».
Ceci lors d'une manifestation qui prendra place le long de la journée au niveau de l'école primaire Hachemi et fils Tahanouts, avec un programme riche en circonstance qui sera étalé de la part des organisateurs de cet événement de taille. Un événement qui permettra à l'assistance de se faire une idée de taille sur la place de tamazight à travers une exposition qui comprendra un historique sur cette tamazight dans l'écriture et en tant que langue, un aperçu sur les piliers de cette langue à travers l'histoire avec des portraits et tableaux de peinture, alors que des livres et ouvrages en expression amazighe seront exposés à l'occasion, alors qu'un aperçu sur l'historique et l'idée principale de la création de cette journée du 21 février par l'UNESCO sera mis en évidence le long de cette exposition.
L'Association Imnar N'tdukli fait part dans son communiqué que la journée mettra en évidence le concept de la langue maternelle à travers la programmation d'une conférence débat animée conjointement par MM. Bilek Hamid archéologue et ancien cadre du HCA, Halouane Hacène auteur et enseignant à l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou et Adaoun Yacine en sa qualité de psychologue, qui exposeront successivement autour de «La langue maternelle et l'estime de soi», «La langue maternelle et socialisation», et «Le rôle de la langue maternelle dans la psychologie de l'enfant». Par ailleurs, cette journée verra la tenue d'un atelier d'écriture en Tifinagh et d'un récital poétique, d'une pièce théâtrale en plus d'une chorale. A la fin des attestations seront remises et des prix seront attribués aux lauréats d'un concours de dictée en tamazight qui sera organisé en faveur des élèves des trois cycles scolaires (Primaire, moyen et secondaire) dans la matinée de cette manifestation culturelle.
Notons à priori, que l'idée de célébrer une Journée internationale de la langue maternelle provient du Bangladesh, elle a été approuvée à la Conférence générale de l'UNESCO en 1999 et est observée dans le monde entier depuis 2000. L'UNESCO croit en l'importance de la diversité culturelle et linguistique pour des sociétés durables et c'est au sein de son mandat pour la paix qu'elle œuvre pour préserver les différences de cultures et de langues qui favorisent la tolérance et le respect des autres.
À l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque année le 21 février, l'UNESCO réaffirme son engagement en faveur de la diversité linguistique et invite ses Etats membres à célébrer la journée dans autant de langues que possible afin de rappeler que la diversité linguistique et le multilinguisme sont essentiels pour le développement durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.