«Le peuple est fermement déterminé à mener l'Algérie à bon port»    Charfi avertit contre les violences qui «nuisent au pacifisme du Hirak»    Un ex-conseiller à la Présidence et un homme d'affaires placés en détention provisoire    Eliminatoires CAN-2021 : défaite de la Zambie à domicile devant le Zimbabwe    L'Algérie rejette les positions considérant les colonies israéliennes comme "ne contrevenant pas au droit international"    Code barres: plus de 400.000 produits sont codifiés en Algérie    L'économie du savoir permet la diversification de la production hors hydrocarbures    Chlef: quatre personnes arrêtées et saisie de plus de 53.000 unités de boissons alcoolisées    ILS TENTAIENT DE RALLIER DES GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Huit individus arrêtés à Relizane et Ghardaïa    Accidents de la route : 38 morts et 954 blessés en une semaine    COUVERTURE DE LA PRESIDENTIELLE : Les médias tenus de respecter les lois    Eucoco/Sahara occidental: plusieurs ateliers et rencontres au programme de la Conférence    CNAS D'ALGER : Plus de 82 millions de DA d'indemnisations pour les maladies professionnelles    ORAN : Démantèlement de deux réseaux de trafic de cocaïne    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 13ème journée    Opération ville morte à Tichy    Détends-toi ! Ménage tes nerfs ! Cool !    Début des travaux au stade du 5-Juillet    Le Président prêt à inclure des représentants du mouvement populaire au gouvernement    L'ONU «préoccupée» par les grâces de Trump aux militaires    Les Européens divisés sur la réforme de l'élargissement à l'Est    18 200 unités vendues à fin octobre 2019    Octavia 4-G : le modèle qui avance, la gamme qui monte !    Les services de la santé rassurent    «2049, l'année du serpent de terre…»    Venise sort la tête de l'eau après des inondations historiques    Schématisme et morale néolibérale    Parution d'"Une paix et amitié perpétuelles", de Tobjorn Odegaard    Les essais nucléaires de Reggane à travers la photo    LFP – Sanctions : Bouchar suspendu un match    JSMB – RCR : Victoire impérative pour les Béjaouis    Annulation des stages à l'étranger : Les universitaires s'indignent    Comité d'Arbitrage de la CAF : Le président dénonce l'ingérence d'Ahmad Ahmad    Infos Campus    Fonds détournés vers l'étranger: «Les autorités ont mis beaucoup de temps à agir»    El Oued: Benflis rejette tout lien avec l'ancien système    Football - Ligue 2: Plusieurs duels intéressants à l'affiche    39ème marche des étudiants: La mobilisation se poursuit    Blida: Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    Grève dans les écoles    Le ministre des Finances estime : "L'importance d'amender la Loi organique relative aux lois de Finances"    4 manifestants condamnés    Ryad Mahrez parmi les 100 joueurs les plus précieux du monde    Volkswagen investit pied au plancher    400 millions de dollars à l'horizon    Journées d'Art Contemporain de Carthage 2019 (JACC) : " Les galeries à l'œuvre "    Cinéma : Les Misérables, un film social coup de poing sur la banlieue    Alger (Fondation Casbah): Recensement de 330 bâtisses menaçant ruine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée internationale de la langue maternelle.. Aït Aïssa Mimoun au rendez-vous ce vendredi
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 02 - 2019

A l'occasion de la journée internationale de la langue maternelle observée dans le monde tous les 21 février depuis l'année 2000, l'Association culturelle Imnar N'tdukli dans la commune d'Aït Aïssa Mimoun située à environ 10 km au nord-est de Tizi Ouzou, marque l'événement ce vendredi sous le thème : «Quel avenir pour notre langue maternelle…tamazight ?».
Ceci lors d'une manifestation qui prendra place le long de la journée au niveau de l'école primaire Hachemi et fils Tahanouts, avec un programme riche en circonstance qui sera étalé de la part des organisateurs de cet événement de taille. Un événement qui permettra à l'assistance de se faire une idée de taille sur la place de tamazight à travers une exposition qui comprendra un historique sur cette tamazight dans l'écriture et en tant que langue, un aperçu sur les piliers de cette langue à travers l'histoire avec des portraits et tableaux de peinture, alors que des livres et ouvrages en expression amazighe seront exposés à l'occasion, alors qu'un aperçu sur l'historique et l'idée principale de la création de cette journée du 21 février par l'UNESCO sera mis en évidence le long de cette exposition.
L'Association Imnar N'tdukli fait part dans son communiqué que la journée mettra en évidence le concept de la langue maternelle à travers la programmation d'une conférence débat animée conjointement par MM. Bilek Hamid archéologue et ancien cadre du HCA, Halouane Hacène auteur et enseignant à l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou et Adaoun Yacine en sa qualité de psychologue, qui exposeront successivement autour de «La langue maternelle et l'estime de soi», «La langue maternelle et socialisation», et «Le rôle de la langue maternelle dans la psychologie de l'enfant». Par ailleurs, cette journée verra la tenue d'un atelier d'écriture en Tifinagh et d'un récital poétique, d'une pièce théâtrale en plus d'une chorale. A la fin des attestations seront remises et des prix seront attribués aux lauréats d'un concours de dictée en tamazight qui sera organisé en faveur des élèves des trois cycles scolaires (Primaire, moyen et secondaire) dans la matinée de cette manifestation culturelle.
Notons à priori, que l'idée de célébrer une Journée internationale de la langue maternelle provient du Bangladesh, elle a été approuvée à la Conférence générale de l'UNESCO en 1999 et est observée dans le monde entier depuis 2000. L'UNESCO croit en l'importance de la diversité culturelle et linguistique pour des sociétés durables et c'est au sein de son mandat pour la paix qu'elle œuvre pour préserver les différences de cultures et de langues qui favorisent la tolérance et le respect des autres.
À l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque année le 21 février, l'UNESCO réaffirme son engagement en faveur de la diversité linguistique et invite ses Etats membres à célébrer la journée dans autant de langues que possible afin de rappeler que la diversité linguistique et le multilinguisme sont essentiels pour le développement durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.