Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    9ème vendredi de marches pacifiques à travers les wilayas du pays : Les Algériens déterminés pour déloger le système en place    En soutien aux revendications du Hirak populaire : Les avocats poursuivent le boycott des audiences    Très ralentie au 1er trimestre : Danone attend une accélération au 2e trimestre    Bourses : L'Europe finit en légère hausse avant le week-end de Pâques    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    CAN-2019 (préparation): Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi    FAC : L'AG élective fixée pour le 27 avril    Création de zones de pêche réglementées : Pour une exploitation durable de la ressource halieutique    Ould Abbès obtient l'autorisation    Ouyahia acculé    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    Un gain pour le budget de l'Etat    Légère baisse des importations    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    13 présumés auteurs de crimes et délits interpellés    Un 39e anniversaire particulier    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ligue 1.. Lamine Kebir : «L'USMA a toujours son destin entre les mains»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 03 - 2019

Après avoir toujours travaillé dans l'ombre en tant qu'adjoint, entre autres de Rabah Saâdane, Meziane Ighil et Adel Amrouche, l'actuel entraîneur de l'USMA, Lamine Kebir, est face au plus grand défi de sa carrière : mener les Rouge et Noir vers leur huitième sacre national.
Entretien réalisé par : Ouassel Mounir
Quand les responsables de l'USM Alger vous ont proposé de prendre les rênes de leur équipe jusqu'à la fin de la saison en remplacement de Thierry Froger, avez-vous réfléchi à deux fois pour dire oui ?
Pas du tout. Je n'ai pas eu la moindre hésitation pour accepter cette mission qui m'honore. Après tout, je connais très bien le groupe pour avoir vécu avec lui pendant un mois et demi.
Mais avouez que c'est une sacrée responsabilité, dans la mesure où vous êtes tenu de faire gagner à l'USMA un titre qui lui était promis, il y a plusieurs semaines, avant que les choses ne deviennent compliquées ces derniers temps.
Oui, le défi est de taille, et personne ne peut le nier au club. Mais je pense qu'il vaut la peine d'être relevé. J'ai déjà pris le train en marche avec des équipes qui jouaient la relégation. Mais là c'est différent, je prends une équipe qui est leader de la Ligue 1, avec cinq points d'avance sur la JSK et six sur le Paradou AC, qui compte toutefois un match en moins. Je préfère être dans cette position, surtout qu'il y a un titre au bout à gagner. Jusqu'à présent, notre équipe a toujours son destin entre les mains. Mais elle doit négocier convenablement les six matches qui lui restent encore à jouer dans ce championnat.
Vos deux poursuivants immédiats restent toujours à l'affût d'éventuels nouveaux faux pas. Lesquels de la JSK ou du Paradou AC représente plus de danger pour vous ?
Le seul danger qui nous guette réside en nous-mêmes. Si vous analysez bien la deuxième partie du championnat, vous allez constater que c'est l'USMA qui a tendu le bâton pour se faire battre. Nous avons laissé filer bêtement beaucoup de points. Ça ne doit plus se reproduire. En tout cas, les joueurs sont justement conscients de ce qui les attend en cette fin de championnat.
Vous avez pris en main l'équipe dans un contexte particulier. D'abord, comment expliquez-vous le net recul de l'USMA durant la phase retour ?
Je pense que le DG du club a situé le problème dans sa globalité, en mettant en avant le mauvais recrutement opéré par l'USMA durant le mercato estival. Il y a un net déséquilibre au sein de l'effectif. Il fallait renforcer entre autres le secteur défensif. Mais bon, on ne doit pas s'en servir d'excuses. Nous avons un titre à gagner et on fera en sorte qu'il n'y ait plus de faux pas à l'avenir.
Froger a été limogé par la direction de l'USMA à six journées de la fin du championnat. Vous, qui avez travaillé avec lui, pouvez-vous nous dire dans quel domaine votre prédécesseur a failli ?
Je pense que le courant ne passait plus entre Froger et les joueurs. Il y avait une certaine monotonie qui s'est installée au sein du groupe, ce qui a causé cette cassure. Et comme les résultats ne suivaient plus, son départ devenait du coup inévitable.
Comment comptez-vous remédier à la situation de relâchement que connaît l'USMA lors de ses derniers matches ?
Il y a certes des réglages à faire au sein de l'équipe, mais je pense que le gros du travail concerne le volet psychologique. Nous sommes en train de parler quotidiennement avec nos joueurs pour essayer de les motiver davantage. Je pense qu'ils ont du répondant. On espère qu'ils le montrent sur le terrain, pour être à la hauteur des espoirs que placent en eux tous les Usmistes en cette fin de saison.
Il n'empêche que le calendrier qui attend votre équipe en cette fin de saison reste très délicat…
Oui, nous avons six finales à disputer, la première sera contre une équipe du CR Belouizdad qui joue sa survie parmi l'élite. Mais que voulez-vous ? Ce sont les aléas du calendrier. Un titre, ça se gagne. On doit prouver en cette fin de saison qu'on aura été l'équipe la plus méritante, et je pense que c'est le cas. Maintenant, on doit gagner tous nos matches à domicile, et essayer d'engranger le maximum de points hors de nos bases. La défaite est désormais interdite.
Une dernière question. On connaît mieux Lamine Kebir beaucoup plus comme entraîneur-adjoint. Est-ce que cette nouvelle nomination en tant qu'entraîneur en chef va vous permettre de changer de statut en cas de sacre avec l'USMA ?
Vous savez, pour entraîner en Algérie, les critères ne dépendent pas uniquement de la compétence. Il y a des entraîneurs qui exercent en Ligue 1 sans avoir le niveau, et on ne comprend toujours pas pourquoi ils sont toujours là malgré les mauvais résultats. En ce qui me concerne, je ne suis pas le genre de techniciens qui aiment se montrer. Je préfère travailler sans faire de bruit. J'espère pouvoir aider l'USMA à gagner le titre pour donner une nouvelle dimension à ma carrière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.