Directeur de campagne de Mihoubi: un taux de vote "encourageant"    Présidentielle : le président de l'ANIE accomplit son devoir électoral    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    Atal opéré avec succès    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Une enveloppe pour la chaufferie et les cantines scolaires    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Bangkok en haut du classement    Fin de la phase aller le 21 décembre    Cinq morts dans une attaque des shebab    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    Reconduction d'un programme algéro-américain    Un boycott inédit en perspective    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    Présidentielle du 12 décembre : ouverture des bureaux de vote    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève générale.. Le secteur public affecté
Publié dans Le Temps d'Algérie le 26 - 03 - 2019

L'appel à la grève générale de trois jours, 26, 27 et 28 mars dans le secteur public, annoncé dernièrement sur les réseaux sociaux, a été fortement suivi dans plusieurs villes du pays.
Pour soutenir le mouvement populaire contre la prolongation du 4e mandat du président Abdelaziz Bouteflika, de nombreux travailleurs issus de plusieurs secteurs, ont observé hier une grève générale.
À Alger, les travailleurs de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de la Zone industrielle de Rouiba ont décidé d'observer trois jours de grève, pour exiger le départ du Secrétaire générale de l'union générale des travailleurs (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said. Brandissant des pancartes, les travailleurs de cette même entreprise étatique ont dénoncé la poursuite du système en place.
De leur part, les employés des ports d'Arzew à Oran ont gelé les activités de leur entreprise, en réponse à l'appel à la grève générale de trois jours. Sur place, ces derniers ont tenu un rassemblement, et ont brandi des banderoles en soutien au mouvement populaire, qui se poursuit depuis plus d'un mois dans le pays. Ils revendiquent, par ailleurs, «le départ du patron de l'UGTA, ainsi que tout le pouvoir mafieux». Dans une autre banderole, ils ont aussi écrit : «Sidi Saïd dégage! UGTA syndicat de la honte». A Béjaïa, les employées du port, ceux des bureaux de poste ont eux aussi adhéré à la grève générale. Plusieurs administrations et les entreprises publiques ont été mises à l'arrêt.
Sur les réseaux sociaux, l'on montre que les travailleurs de Naftal ont observé un sit-in devant le siège de leur entreprise, et ont exigé une deuxième république. Le personnel de la Conservation foncière de Béjaïa a aussi entamé une grève de trois jours, ainsi que les bureaux de Poste, les travailleurs de l'Agence nationale de l'emploi (ANEM), et les employés de la Sonelgaz de Béjaïa ne sont pas en reste.
La direction de l'énergie de Béjaïa et les agents de la conservation des forêts ont aussi baissé leurs rideaux. Depuis lundi dernier, la grève observée à la wilaya de Tizi-Ouzou a paralysé nombres d'administrations. Bureaux de postes, APC, guichets de la société de distribution d'électricité et de gaz (Sonelgaz), assurances et certaines banques sont fermées jusqu'à jeudi prochain.
A Batna, les employés de la laiterie «Aurès» ont, eux aussi, entamé une grève illimitée. Ils ont décidé de ne plus produire un seul sachet de lait, et qu'aucune des machines de l'usine ne sera mise en marche. «Nous réclamons le départ du syndicat de la laiterie, affiliée à l'UGTA, et aussi de tous ses membres qui sont en train de saboter et renvoyer nos collègues.
Des expulsions arbitraires sont faites n'importe comment dans notre usine», affirment les employés de cette usine. En fin de journée d'hier, le Syndicat national autonome des Personnels de l'administration publique a fait état d'une grève suivie à plus de 70% au niveau national, ce chiffre reste difficile à vérifier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.