Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    L'hommage de Messi à Maradona    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    Sabri Boukadoum fait le ménage au MAE    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    Projet de loi sur la lutte contre l'enlèvement: des membres du Conseil de la nation saluent la teneur du texte    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    Le DGSN évoque avec l'ambassadeur suisse la coopération dans les domaines de police    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    La FAF soutiendra le candidat sud-africain    Numérisation en cours    Déjà en phase de modernisation    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    «Nous jouerons le haut du tableau»    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Covid-19 : tout sur les tests de dépistage    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Le Mouloudia d'Alger à pied d'œuvre au Bénin    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève générale.. Le secteur public affecté
Publié dans Le Temps d'Algérie le 26 - 03 - 2019

L'appel à la grève générale de trois jours, 26, 27 et 28 mars dans le secteur public, annoncé dernièrement sur les réseaux sociaux, a été fortement suivi dans plusieurs villes du pays.
Pour soutenir le mouvement populaire contre la prolongation du 4e mandat du président Abdelaziz Bouteflika, de nombreux travailleurs issus de plusieurs secteurs, ont observé hier une grève générale.
À Alger, les travailleurs de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de la Zone industrielle de Rouiba ont décidé d'observer trois jours de grève, pour exiger le départ du Secrétaire générale de l'union générale des travailleurs (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said. Brandissant des pancartes, les travailleurs de cette même entreprise étatique ont dénoncé la poursuite du système en place.
De leur part, les employés des ports d'Arzew à Oran ont gelé les activités de leur entreprise, en réponse à l'appel à la grève générale de trois jours. Sur place, ces derniers ont tenu un rassemblement, et ont brandi des banderoles en soutien au mouvement populaire, qui se poursuit depuis plus d'un mois dans le pays. Ils revendiquent, par ailleurs, «le départ du patron de l'UGTA, ainsi que tout le pouvoir mafieux». Dans une autre banderole, ils ont aussi écrit : «Sidi Saïd dégage! UGTA syndicat de la honte». A Béjaïa, les employées du port, ceux des bureaux de poste ont eux aussi adhéré à la grève générale. Plusieurs administrations et les entreprises publiques ont été mises à l'arrêt.
Sur les réseaux sociaux, l'on montre que les travailleurs de Naftal ont observé un sit-in devant le siège de leur entreprise, et ont exigé une deuxième république. Le personnel de la Conservation foncière de Béjaïa a aussi entamé une grève de trois jours, ainsi que les bureaux de Poste, les travailleurs de l'Agence nationale de l'emploi (ANEM), et les employés de la Sonelgaz de Béjaïa ne sont pas en reste.
La direction de l'énergie de Béjaïa et les agents de la conservation des forêts ont aussi baissé leurs rideaux. Depuis lundi dernier, la grève observée à la wilaya de Tizi-Ouzou a paralysé nombres d'administrations. Bureaux de postes, APC, guichets de la société de distribution d'électricité et de gaz (Sonelgaz), assurances et certaines banques sont fermées jusqu'à jeudi prochain.
A Batna, les employés de la laiterie «Aurès» ont, eux aussi, entamé une grève illimitée. Ils ont décidé de ne plus produire un seul sachet de lait, et qu'aucune des machines de l'usine ne sera mise en marche. «Nous réclamons le départ du syndicat de la laiterie, affiliée à l'UGTA, et aussi de tous ses membres qui sont en train de saboter et renvoyer nos collègues.
Des expulsions arbitraires sont faites n'importe comment dans notre usine», affirment les employés de cette usine. En fin de journée d'hier, le Syndicat national autonome des Personnels de l'administration publique a fait état d'une grève suivie à plus de 70% au niveau national, ce chiffre reste difficile à vérifier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.