Real Madrid-Valence : Les compositions d'équipes    LA FRANCE COINCEE PAR LE NOUVEAU PRESIDENT ALGERIEN : Les temps de Papon sont révolus !    La préservation du mausolée royal Imedghassèn, responsabilité de tous    «Aucune violence contre les manifestants du hirak à Oran»    Liban : consultations parlementaires lundi pour choisir un nouveau Premier ministre    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Quel sort pour le FLN ?    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Application de l'article 102 de la Constitution.. Les réseaux sociaux s'enflamment
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 03 - 2019

La déclaration du chef d'état-major de l'ANP, vice- ministre de la Défense nationale, Ahmed Gaïd Salah, plaidant pour l'application de la l'article 102 de la Constitution, a suscité différentes réactions des internautes. Sur les réseaux sociaux, la tension monte et les avis changent d'une personne à une autre. Pour une bonne partie, cette annonce signe une première victoire du Hirak, mais pas sa fin. «Il faut se mobiliser plus que jamais pour l'aboutissement de nos revendications», écrit un Facebookeur appelé Yacine. Et ajoute : «Nous avons gagné la bataille mais pas la guerre». Pour lui tout comme pour la plupart des jeunes, cette annonce ne signifie pas le départ du système et est encore loin de la décision du chef de l'Etat de céder sa place. Sur la toile, tous les Algériens et les Algériennes sont désormais impliqués dans l'avenir de leur pays.
Tout en étant conscient de l'importance de cette étape, chacun d'entre eux est décidé à maintenir le cap du mouvement populaire. Les appels au Hirak se poursuivent. Pour une grande partie des citoyens, le mouvement doit impérativement se poursuivre et ce, jusqu'au départ du système politique actuel. «On veut le départ du système et personne ne peut nous détourner de notre mission», assure une internaute nommée Imene. Dénonçant une fourberie dans les déclarations contradictoire du chef d'état-major, elle écrit : «Si maintenant ils sont d'accord pour l'application de l'article 102 de la Constitution algérienne, alors ils devraient être poursuivis en justice pour tromperie».
Ils ont, selon elle, masqué la vérité sur l'état de santé du président Bouteflika durant de longues années, rappelant que c'est cette même personne qui aujourd'hui soutient le mouvement populaire qui a soutenu le 5e mandat. Dans les commentaires, la bonne humeur et l'esprit créatif des Algériens sont toujours présents. «Tout le monde doit partir, interdit pour les personnes dépassant les 60 ans», écrit Omar dans un commentaire qu'il accompagne avec la photo du jeune Algérien qui a fait le buzz dans la vidéo de Sky-news. En outre, l'annonce du chef d'état-major ne semble pas faire changer d'avis les Algériens, car, pour eux, les déclarations contradictoires et changeantes ont brisé la confiance qui existait entre le peuple et le gouvernement.
«Moi personnellement, je ne fais plus la différence entre la vérité et le mensonge», lit-on dans un commentaire en bas de la vidéo de Gaïd Salah. Une fois de plus, il s'agit, selon eux, d'une autre magouille qui vise à gagner du temps et à calmer le mouvement populaire. Dans ce sillage, toutes ces personnes se sont mises d'accord pour dire que la maturité du peuple dépasse de loin celle du pouvoir. «Système dégage !» Et même Gaïd Salah en fait partie. «Cet article, vous auriez dû l'appliquer en 2014, aujourd'hui c'est trop tard, le seul article qui reste maintenu est celui du peuple, seul décideur de l'avenir du pays», confie Mohamed. Et ajoute : «L'article 102 de la Constitution n'est pas une solution. Le président du Sénat a été mis en place par Bouteflika lui-même, il n'est pas apte à diriger le pays lors de cette étape».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.