L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    Les réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Le procès de Karim Tabbou fixé pour le 04 mars    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    Nomination d'un nouveau DG à la tête de la Douane    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Tebboune préside un Conseil des ministres    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinéma italien.. Hommage aux grandes actrices
Publié dans Le Temps d'Algérie le 30 - 03 - 2019

C'est devenu une habitude. Tous les lundis depuis deux ans, l'Institut Culturel Italien d'Alger programme des cycles de cinéma intitulés les «Lundi du club». On y projette des films italiens anciens ou nouveaux. Actuellement, ce sont les grandes actrices italiennes qui sont mises à l'honneur.
En cours depuis presque deux ans maintenant, les «Lundi du club» sont devenus une habitude de l'Institut Culturel Italien d'Alger (4 bis, rue Yahia Mazouni, El Biar). Un volet permanent dans leur programme qui reste toutefois, pluridisciplinaire. En effet, entre expositions de peinture, rencontres littéraires, séminaires et autres concerts, le cinéma a une place de choix. L'Institut y projette dans sa salle polyvalente des hommages et rétrospectives dédiés aux grands réalisateurs et interprètes du cinéma italien. «C'era una volta… attrici italiane», c'est le cycle proposé en ce moment, permettant par la même occasion aux cinéphiles algériens, de découvrir ou de redécouvrir les actrices italiennes les plus célèbres.
La belle Sophia Loren
Ce lundi, c'est le film «La Ciociara» (La Paysanne aux pieds nus) de Vittorio De Sica, sorti en 1961 qui est programmé dans sa version originale en italien (sous-titré en français). On y revoit la grande actrice Sophia Loren aux côtés de Jean-Paul Belmondo et Renato Salvatori. L'actrice principale, Sophia Loren, à un rôle de choix dans ce long métrage. Un rôle à la mesure de son talent. En effet, tout repose sur la belle Sophia. L'histoire se déroule en 1943. Une jeune veuve fuit les bombardements de Rome pour retourner dans son village natal, dans les montagnes du Latium. Elle espère ainsi mettre sa fille à l'abri en attendant que la guerre finisse enfin…
Adapté d'un roman d'Alberto Moravia (1957), «La Ciociara» marque le retour au pays de Sophia Loren après quelques années à Hollywood. Agée de 26 ans à peine, elle personnifie de façon magistrale l'idéal de la mère italienne, opiniâtre et généreuse. L'actrice s'impose non seulement par sa beauté souveraine mais aussi et surtout par son jeu, étonnamment riche et puissant. «Les autres personnages sont inexistants et c'est là sans doute un peu la faiblesse du film. De Sica a eu beau lui opposer un jeune acteur français (d'origine italienne) très prometteur, Jean-Paul Belmondo (dont le père sculpteur est né à Alger), pour interpréter le jeune intellectuel pacifiste qu'elle rencontre. Rien n'y fait, on ne voit qu'elle», peut-on lire dans la description du film.
Musique italienne
«La Ciociara» fut un immense succès et reçut de nombreux prix dont le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes 1961 pour Sophia Loren. En outre, il faut rappeler que l'Institut Culturel Italien organise le 11 avril prochain un concert «La musica, il mio paese» avec Giovanni Caccamo à l'Auditorium de la Radio algérienne (21, Boulevard des Martyrs, Alger). L'Institut met à disposition du public une navette gratuite au départ de l'institut (El-Biar) vers l'auditorium de la Radio algérienne à 18h précises. Les places sont à réserver par e-mail : [email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.