Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    Vu à Idlib (Syrie)    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Menace sur les forêts jijeliennes    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Un numéro spécial de 154 pages dédié au Covid-19    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Tebboune dénonce les attaques "désespérées" des lobbies contre l'Armée nationale    Ce que risquent les contrevenants    Les décès et les contaminations en baisse    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Ahmed Laraba s'explique    PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mobilisés pour le 8e mardi consécutif.. Les étudiants plus que jamais déterminés
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 04 - 2019

«Système dégage !» «Libérez l'Algérie !», «Yetnahaw ga3 (ils partiront tous) !», «Dégage, dégage ! Le peuple a le courage !», répliquaient des milliers d'étudiants…
La détermination des étudiants pour faire déloger le système politique actuel ainsi que toutes ses figures, est plus forte que jamais. A travers tout le territoire national, les étudiants ont marché pour le 8e mardi consécutif contre le pouvoir.
Depuis les premières heures de la journée d'hier, les étudiants de plusieurs universités de la capitale se sont rassemblés à la place Maurice Audin, avant de marcher jusqu'aux portes de la Grande-Poste, place principale du déploiement du «Hirak». Ils étaient des milliers à manifester pacifiquement pour la concrétisation des revendications de tout le peuple algérien, exigeant le départ des «3B», (Bensalah, Belaïz et Bedoui). Face la détermination inébranlable de milliers d'étudiants, s'étaient dressés plusieurs centaines policiers déployés à travers les principales rues d'Alger-Centre, pour un seul et même but : «retenir cette foule.»
Cependant, rien à faire, le mur de policiers antiémeutes n'a pas tenu longtemps face a l'organisation de ces étudiants. Munis de leurs affiches, pancartes et banderoles, préparées la veille, et drapés de l'emblème national, ils ont forcé le cordon formé par les policiers au tour de la place de la Grande Poste. Une fois sur place, une foule déterminée à ne pas renoncer à son droit de manifester scandait des slogans hostiles contre Bensalah et le nouveau Gouvernement de Noureddine Bedoui : «Système dégage !» «Libérez l'Algérie !», «Yetnahaw ga3 (ils partiront tous) !», «Dégage, dégage ! Le peuple a le courage !», répliquaient des milliers d'étudiants très en colère contre la réprime des policiers que subit les protestataires depuis mardi dernier. Face à la forte mobilisation, les policiers ont fini par quitter les lieux et à leur céder le passage. En milieu de journée, ces étudiants installés sur les marches de la Grande-Poste ont célébré avec de forts slogans la démission du président du conseil constitutionnel, Tayeb Belaïz.
A cet effet, ils avaient assuré qu'il s'agit d'une autre victoire pour le peuple. «Bensalah dégage !», répliquaient-ils après la confirmation de la démission de Belaïz. La mobilisation des universitaires ne faiblit pas. De jour en jour, la volonté de ces étudiants pour voir une Algérie grandir de façon meilleure. A Constantine, Tizi Ouzou, Mostaganem, Béjaïa, Oran, Bouira et Boumerdès, les étudiants ont apporté leur soutien à leurs camardes algérois qui ont été victimes de réprime des police, mais aussi ils ont scandé le départ des figures du pouvoir. Par milliers, ils réclamaient le départ des 3B et le changement radical du système. Coïncidant avec la journée du savoir, la marche des étudiants fait partie des plus imposantes mobilisations, qui marquent le pays depuis le 22 février dernier, début du mouvement populaire. Les étudiants ont un rôle structurant du mouvement populaire contre le pouvoir. Leurs marches organisées chaque mardi, sont comme le prolongement des marches du vendredi qui s'apprêtent à «fêter» leur neuvième édition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.