Des milliers de manifestants se dirigent vers la Place des martyrs    Fin du délai de dépôt des candidatures aujourd'hui    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Boumerdes : intoxication de 41 élèves à Chaâbet El Ameur    Les algérois manifestent malgré la répression    MCO - Mekkaoui: «Prendre au sérieux ce match du NAHD»    Lancés dans le bain avec succès, Louizini et Djahdou représentent l'avenir du club    CSC - El Amri: «Face à l'USMA, on respectera l'éthique»    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Le rebond économique mondial compromis par la guerre commerciale    VENDREDI 14ème : Une transition pour rouvrir l'espace-nation algérien obstrué    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    Annaba : Le wali interdit un iftar collectif en présence de maître Bouchachi    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Le trip de l'amour et ses revers    La presse a toujours été le souffre-douleur des régimes…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le duel jusqu'au bout !    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mobilisés pour le 8e mardi consécutif.. Les étudiants plus que jamais déterminés
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 04 - 2019

«Système dégage !» «Libérez l'Algérie !», «Yetnahaw ga3 (ils partiront tous) !», «Dégage, dégage ! Le peuple a le courage !», répliquaient des milliers d'étudiants…
La détermination des étudiants pour faire déloger le système politique actuel ainsi que toutes ses figures, est plus forte que jamais. A travers tout le territoire national, les étudiants ont marché pour le 8e mardi consécutif contre le pouvoir.
Depuis les premières heures de la journée d'hier, les étudiants de plusieurs universités de la capitale se sont rassemblés à la place Maurice Audin, avant de marcher jusqu'aux portes de la Grande-Poste, place principale du déploiement du «Hirak». Ils étaient des milliers à manifester pacifiquement pour la concrétisation des revendications de tout le peuple algérien, exigeant le départ des «3B», (Bensalah, Belaïz et Bedoui). Face la détermination inébranlable de milliers d'étudiants, s'étaient dressés plusieurs centaines policiers déployés à travers les principales rues d'Alger-Centre, pour un seul et même but : «retenir cette foule.»
Cependant, rien à faire, le mur de policiers antiémeutes n'a pas tenu longtemps face a l'organisation de ces étudiants. Munis de leurs affiches, pancartes et banderoles, préparées la veille, et drapés de l'emblème national, ils ont forcé le cordon formé par les policiers au tour de la place de la Grande Poste. Une fois sur place, une foule déterminée à ne pas renoncer à son droit de manifester scandait des slogans hostiles contre Bensalah et le nouveau Gouvernement de Noureddine Bedoui : «Système dégage !» «Libérez l'Algérie !», «Yetnahaw ga3 (ils partiront tous) !», «Dégage, dégage ! Le peuple a le courage !», répliquaient des milliers d'étudiants très en colère contre la réprime des policiers que subit les protestataires depuis mardi dernier. Face à la forte mobilisation, les policiers ont fini par quitter les lieux et à leur céder le passage. En milieu de journée, ces étudiants installés sur les marches de la Grande-Poste ont célébré avec de forts slogans la démission du président du conseil constitutionnel, Tayeb Belaïz.
A cet effet, ils avaient assuré qu'il s'agit d'une autre victoire pour le peuple. «Bensalah dégage !», répliquaient-ils après la confirmation de la démission de Belaïz. La mobilisation des universitaires ne faiblit pas. De jour en jour, la volonté de ces étudiants pour voir une Algérie grandir de façon meilleure. A Constantine, Tizi Ouzou, Mostaganem, Béjaïa, Oran, Bouira et Boumerdès, les étudiants ont apporté leur soutien à leurs camardes algérois qui ont été victimes de réprime des police, mais aussi ils ont scandé le départ des figures du pouvoir. Par milliers, ils réclamaient le départ des 3B et le changement radical du système. Coïncidant avec la journée du savoir, la marche des étudiants fait partie des plus imposantes mobilisations, qui marquent le pays depuis le 22 février dernier, début du mouvement populaire. Les étudiants ont un rôle structurant du mouvement populaire contre le pouvoir. Leurs marches organisées chaque mardi, sont comme le prolongement des marches du vendredi qui s'apprêtent à «fêter» leur neuvième édition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.