Bengrina annonce une aide financière de ses députés    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Serie A : Le reprise sera encore repoussée    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chlef.. La mobilisation pour la rupture se poursuit
Publié dans Le Temps d'Algérie le 05 - 04 - 2019

Hier encore, les Chélifiens, dont le nombre a doublé par rapport à vendredi dernier, ont affiché une détermination et un sens des responsabilités et de civisme pour déloger le pouvoir occulte qui prend en otage le pays ainsi que le peuple, et qui refuse de partir.
Malgré la démission de Abdelaziz Bouteflika de son poste de président de la République, les Chélifiens, à l'instar du peuple algérien, ont répondu massivement aux appels lancés sur les réseaux sociaux pour réclamer le départ immédiat et sans condition aucune du système en place. Hier encore, les Chélifiens, dont le nombre a doublé par rapport à vendredi dernier, ont affiché une détermination et un sens des responsabilités et de civisme pour déloger le pouvoir occulte qui prend en otage le pays ainsi que le peuple, et qui refuse de partir. Les scènes de liesse et de joie qui ont suivi la démission de Bouteflika mardi soir ont envoyé un message très clair.
«Nous avons gagné la bataille, mais pas la guerre», ont commenté des Chélifiens.
Pour ce septième vendredi, les manifestants réclament l'application de l'article 7 de la Constitution, qui traite de la souveraineté du peuple. Le nouveau gouvernement de Noureddine Bedoui, nommé par Abdelaziz Bouteflika trois jours avant sa démission, est contesté par les manifestants. Ces derniers rejettent également l'intérim de l'Etat par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah. Quant au président du Conseil constitutionnel, à savoir Tayab Belaïz, son départ est réclamé à travers le slogan tant scandé par les Algériens «Yetnahhaw Gaâ» (Ils partiront tous).
En effet, les marcheurs exigent la démission immédiate des trois hommes et leur remplacement par «des personnalités nationales propres et intègres, choisies par le peuple». «Le peuple est la source de tout pouvoir», ont scandé les manifestants. Les plus sceptiques n'ont pas pu résister à ce déferlement en décidant d'en faire partie. Il y avait moins de slogans, mais énormément d'emblèmes nationaux dans lesquels les milliers de citoyens se sont drapés pour la circonstance dans une ambiance bon enfant.
La foule, qui s'est donné rendez-vous devant le siège de la wilaya, a exigé l'application de l'article 7 qui stipule que «le peuple est la source du pouvoir», ainsi que l'article 12 qui précise : «L'Etat puise sa légitimité et sa raison d'être dans la volonté du peuple», tout au long de l'itinéraire à partir de la placette de l'Esplanade, en passant par les boulevards pour atteindre, comme chaque vendredi, le siège de la wilaya. Cela n'a pas empêché les marcheurs de scander d'autres slogans anti-FLN, le priant de rendre ce sigle au peuple algérien et le mettre au musée. D'autres slogans beaucoup plus tranchants que «FLN dégage» ont été entendus, mais aussi lus sur des pancartes, à l'exemple de «Klitou leblad ya serrakine». Comme de coutume, la marche s'est dispersée dans le calme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.