Corruption: la Cour d'Alger retient des charges contre d'anciens responsables    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Le Président Tebboune assure que le Hirak est un phénomène salutaire et met en garde contre toute tentative d'infiltration    Arkab reçoit une délégation du Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja    Abderrahmane Hadj-Nacer : « Le hirak finira par gagner »    Sidi Bel-Abbès : Lamine Osmani salue la décision du président de la République    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    FC Barcelone: Guardiola répond sèchement au Barça !    FC Barcelone: Braithwaite, c'est signé (officiel)    Décès de Jean Daniel: le Président Tebboune rend hommage à un "ami de la révolution algérienne"    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Libye : retour à la case départ    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Une usine qui couvre les besoins nationaux pour les cancéreux    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    «Le foot ne se gère pas avec un casse-croûte»    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Une expulsion et des interrogations    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 04 - 2019

La France accorde une aide à Khalifa Haftar tout en soutenant le processus de paix en Libye sous les auspices de l'Onu, affirme le site d'information US Politico.
Le maréchal Haftar est soutenu par la France dans l'attaque lancée en Libye, écrit un média américain, tandis que nombre de libyens ont dénoncé l'Elysée pour le rôle présumé joué dans ce pays.
La France accorde une aide à Khalifa Haftar tout en soutenant le processus de paix en Libye sous les auspices de l'Onu, affirme le site d'information US Politico. Selon lui, Paris préfère avoir un «homme fort» au pouvoir dans ce pays nord-africain. Politico se demande si le maréchal Haftar peut vraiment assumer ce rôle. La France est impliquée dans le renforcement du maréchal Haftar qui, selon elle, pourrait rétablir l'ordre en Libye, et combattre les groupes terroristes qui bénéficient de la crise dans ce pays nord-africain, écrit le site d'information états-unien Politico, dans son article intitulé «Le double jeu de la France en Libye».
Dans le même temps, Paris soutient ostensiblement le processus de paix en Libye, mené par l'envoyé spécial de l'Onu, Ghassan Salamé, rappelle le média. Et d'ajouter que les autorités françaises n'ont jamais reconnu officiellement les fournitures d'armes et l'envoi de militaires, afin de soutenir les forces de Khalifa Haftar. La mort de trois soldats français dans un crash d'hélicoptère en Libye en 2016, a constitué une rare preuve de cette «présence secrète» des militaires français en Libye, affirme-t-on dans l'article.
Un ministre tunisien a dit hier, que treize diplomates français armés ont été arrêtés à la frontière de la Tunisie avec la Libye. Le ministre tunisien s'est exprimé sur l'information rapportée par Mosaïque FM, concernant l'arrestation de «membres d'une délégation diplomatique en provenance de Libye» à la frontière entre les deux pays. Le ministre a affirmé qu'il s'agissait «de diplomates français armés» qui ont refusé de rendre leurs armes. L'ambassade de France à Tunis s'est également exprimée à ce sujet, via un communiqué publié sur son site officiel. Le responsable a dit que «onze individus de nationalité française ont tenté de franchir les frontières tuniso-libyennes à bord de six voitures tout-terrain, et ont refusé de rendre les armes dont ils disposaient». «Les munitions qui étaient en leur possession ont été mises dans la caserne de Ben Guerdane», a-t-il dit. Le ministre tunisien a précisé que les 11 personnes étaient munies de passeports diplomatiques, et venaient de Libye. L'Elysée est accusé par les libyens de soutien au maréchal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.