Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 1ère journée    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Images d'ailleurs, regards d'ici    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le décès de Maradona secoue le monde du football    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conflit en Libye.. L'aviation militaire en lice
Publié dans Le Temps d'Algérie le 06 - 04 - 2019

L'armée du maréchal Haftar qui a lancé une attaque contre la capitale, a affirmé avoir été ciblée par un raid aérien, hier.
L'Armée nationale libyenne, ANL, du maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l'est de la Libye, a dénoncé ce 06 avril un raid aérien contre ses forces. «Nous dénonçons fermement le raid aérien dans la région d'al-Aziziya, par un avion ayant décollé de Misrata, dans l'ouest», a déclaré l'ANL. Les forces présentes à Misrata sont pour la plupart, loyales au Gouvernement d'union nationale, GNA, reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli. Hier également, l'envoyé de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, a annoncé vouloir maintenir une conférence nationale à la date prévue du 14 au 16 avril, malgré l'assaut lancé par le maréchal Khalifa Haftar pour s'emparer de la capitale libyenne, écrit RT. Le même jour, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a appelé à un dialogue dans le pays, et sans les échéances artificielles que certains essaient d'imposer aux Libyens depuis l'extérieur. Le ministre russe n'a pas précisé ni à quelles échéances il se référait, ni qui il visait dans cette déclaration.
Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a, quant à lui, déclaré selon l'agence Reuters, que le maréchal Haftar devait respecter le processus onusien, et que les acteurs sur le terrain libyen devaient prévenir toute confrontation. Le maréchal de l'Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, a ordonné à ses troupes de lancer une offensive sur Tripoli, en vue de l'élimination complète du terrorisme. De nombreux pays, dont l'Algérie, ont appelé au dialogue. Le recours à l'aviation est très inquiétant, d'après le Kremlin. Pour le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, les groupes armés opérant dans le pays africain doivent renoncer au recours à l'aviation, dans le conflit qui oppose actuellement l'ANL au gouvernement de Tripoli et les organisations qui lui sont loyales : Nous sommes préoccupés par le fait que des groupes armés dans certaines zones de la Libye, ont permis d'utiliser l'aviation de combat contre l'Armée nationale libyenne.
«Ceux qui ont une influence sur ces groupes doivent empêcher une telle escalade», a déclaré le chef de la diplomatie russe, lors d'une conférence de presse au Caire. Le maréchal Haftar a lancé une attaque contre la capitale, tandis qu'une conférence nationale sera organisée du 14 au 16 avril à Ghadamès, dans le centre de la Libye, pour fixer une date pour des élections législatives dans ce pays, déchiré par les conflits opposant les milices pour le pétrole. La Libye est en confrontations depuis l'ingérence qui a eu lieu en 2011.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.