USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Création d'un comité de surveillance    Vendredi puissance 14    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage aux martyrs à Boumerdès
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 04 - 2019

Des dizaines de citoyens ont marché hier dans la ville de Laâziv (Naciria), dans la wilaya de Boumerdès, pour commémorer le double anniversaire du printemps bérbère et du printemps noir. Ils étaient des centaines à avoir arpenté les rues de cette ville de l'est de Boumerdès, pour rendre un vibrant hommage aux martyrs du printemps noir, où 128 jeunes ont été assassinés par des balles réelles de la gendarmerie nationale qui a maté la révolution. Plusieurs manifestations ont été observées à travers le pays, pour contester le pouvoir en place et réclamer la reconnaissance des droits élémentaires du peuple, de l'identité Amazigh et notamment de liberté. Les tenants du pouvoir en place ont répondu par la répression et maté la révolution de peuple. «Nous avons marché aujourd'hui pour rendre hommage aux martyrs du printemps berbère, et pour débusquer les manœuvres du pouvoir en place qui tente de diviser le peuple», lance Massinissa, un jeune lycéen qui a pris part à la manifestation.
Drapé d'emblèmes amazighs et du drapeau national, ce jeune lycéen nous dira que le pouvoir vit ses derniers jours, et tente de faire dans la diversion pour régner. La procession humaine s'est ébranlée à partir du siège de l'APC pour sillonner les rues de la ville de Naciria, où les manifestants ont scandé des slogans anti-système, notamment : «Ulac smah ulac !», «pouvoir assassin !», «justice soit rendue, la Kabylie martyre !», «pouvoir dégage !». Des banderoles ont été déployées par les manifestants, sur lesquelles on pouvait lire : «Halte à la dictature !». Les manifestants se sont dispersés dans le calme avant d'appeler au départ du système en place.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.