La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AG des fédérations sportives.. Les défis de l'heure
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 04 - 2019

La petite reine continue son bonhomme de chemin, tout en évoluant sans président.
La troisième saison du mandat en cours vient d'être entamée par des activités sur le terrain, également sur le plan administratif. Celle-ci devra, en ces temps difficiles pour le sport algérien, se décider sur l'élaboration de calendriers, de programmes ainsi que sur le restant du plan de charge de l'année en cours, mais c'est malheureusement loin d'être le cas… Les fédérations, ligues ainsi que la plupart des clubs, ont débuté leurs travaux par les dépôts de bilans (moral et financier) de l'année écoulée. Si les structures fédérales avaient entamé la dernière ligne droite de leur mission avec comme objectif les Jeux Olympiques de Tokyo, les ligues et les clubs n'ont fait que suivre l'évolution. De nombreux défis se présentent et ils sont apparemment parfois insurmontables. Il faut dire que la réflexion fait plusieurs observations sur le sport et ses structures. Il ne manque pas, alors, de faire des propositions idoines pour une redynamisation des clubs, des ligues et des fédérations.
La petite reine continue son bonhomme de chemin, celui d'évoluer sans président. Sept mois se sont écoulés, et elle n'arrive toujours pas à élire un nouveau président après la démission de son ex-premier responsable, Messaoud Kerboua, pour raison de santé. Depuis, beaucoup de choses ont changé puisqu'une assemblée extraordinaire qui devait se tenir jeudi à la demande des deux tiers de ses membres a été reportée en raison de quorum non atteint. Elle s'est en revanche tenue le lendemain vendredi au Complexe sportif de Ghermoul, une manière d'apporter des amendements aux statuts de la fédération concernant notamment l'élection du président.
A l'ordre du jour, la désignation des membres de la commission de candidatures présidée par Aissaoui Toufik pour l'élection d'un nouveau président de la FAC et de la commission des recours. Une feuille de route a été tracée avec l'ouverture des candidatures du samedi 20 au lundi 22 avril à 15h avant que la commission ne délibère sur les candidats validés mardi. On apprend d'ores et déjà que Kheireddine Barbari est candidat à la présidence de la FAC et qu'Ismail Douzi, l'autre candidat vient d'être empêché de se présenter. La date de l'assemblée générale élective (AGE) est par ailleurs arrêtée pour le samedi 27 avril dans un endroit qui sera annoncé incessamment. Il faut dire que parallèlement à l'AGex, s'est tenue une conférence de presse mercredi, par une douzaine de ligues, une manière de barrer la route, selon elles, à ce qui se trame en ce moment.
Les conséquences du dernier processus électoral du mandat précédent ont apporté leur lot de réactions puisqu'une autre fédération s'est ajoutée à cette longue liste d'instance évoluant sans président. Elles étaient cinq, le karaté, les boules, qui ont réussi à élire leurs présidents ; resteront la boxe et le basket-ball, mais aussi le tir sportif, qui fonctionnent sans chef de file, qui devront en faire autant. Certains acteurs du sport diront : «Cela ne va pas se terminer puisque le tir emboîte le pas et voit ses bilans rejetés, alors que le risque d'en voir d'autres suivre ce rythme n'est pas à écarter». Les bilans (moral et financier) du président Ali Hamlat n'ont guère été approuvés ; une assemblée extraordinaire a été fixée pour la journée du 6 avril 2019 et l'élective plus tard. Le basketball organisera incessamment son assemblée générale élective avec une insistance sur l'ancien président de la FABB Rabah Bouarifi qui semble sur le point de reprendre son fauteuil de premier responsable. La boxe, pour sa part, demeure dans l'attente de ses deux assemblées générales extraordinaire et élective.
Sur les prochaines élections de la structure en question, et sur une probable sanction, Abdessalem Draa dira que la FAB suit attentivement les décisions de la FIBA : «Nous sommes contraints de suivre attentivement les décisions de la FIBA, même si celle-ci traverse des moments forts de son histoire en termes de règlements techniques notamment. Aujourd'hui, l'on s'achemine droit vers une assemblée générale élective ; nous sommes quatre pour l'instant qui avons reçu la déclaration d'éligibilité de la tutelle. Il sera donc question de Nacer Erouane, Athmane Lazizi, le retour d'un certain Abdellah Bessalem et moi- même». S'agissant de la date des élections, elles étaient prévues une première fois pour la fin décembre 2018, puis pour janvier 2019, mais depuis, rien ne filtre sur la tenue de ces deux séances au moment où les athlètes et leurs coachs ne savent plus où donner de la tête.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.