153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commerce.. Inspecteurs et contrôleurs en grève
Publié dans Le Temps d'Algérie le 07 - 05 - 2019

Refusant de travailler dans les conditions actuelles, ils soutiennent les demandes des syndicats du secteur de commerce.
Les inspecteurs et les contrôleurs commerciaux ont organisé des sit-ins de protestations devant les divers sièges des directions de commerce dans plusieurs wilayas à l'instar de la capitale, Chlef, Motaganem, Laghouat et M'sila. Refusant de travailler dans les conditions actuelles, ils soutiennent les demandes des syndicats du secteur de commerce. Parmi les demandes des grévistes, ont cite le refus de descendre sur le terrain dans la conjoncture sensible que traverse le pays afin de protéger leur santé physiques et morales. Alors qu'ils devaient être sur le terrain pour contrôler les prix et la qualité des produits en ce début du mois du ramadhan, les agents de contrôle ont tenu hier, matin, un sit-in devant le ministère du Commerce pour contester les conditions de travail et exiger leur protection dans l'exercice de leur mission sur le terrain. Ahmed Alilen, secrétaire général du syndicat national des fonctionnaires du ministère du Commerce, s'est dit «indigné des conditions ‘lamentables' de travail qui entourent les fonctionnaires du secteur du commerce».
«C'est un sit-in de dignité que nous tenons aujourd'hui, (hier ndlr), devant le ministère de la tutelle. Nous voulons que notre voix soit entendue et des réponses à nos revendications légitimes», a-t-il indiqué. «On nous demande d'aller sur le terrain, alors que nous manquons terriblement de moyens techniques et humains. On procède au contrôle sans même un véhicule de services», a-t-il déploré. Ce syndicaliste a par la suite, dénoncé l'absence de protection des agents de contrôle dans l'exercice de leurs missions sur le terrain. «Nous exigeons d'être accompagné par les éléments des services de sécurité, lors de nos missions. Les agents de contrôle sont souvent victimes d'insultes de la part des fraudeurs», a-t-il lancé. Accusant l'administration de «mauvaise gestion du secteur», Ahmed Alilen a révélé avoir interpellé les responsables du ministère du Commerce pour «ouvrir des enquêtes approfondies contre les opérateurs économiques corrompus ayant longtemps nui a l'économie du pays et fait saigné les bourses des Algériens.
Mais nos demandes sont restées sans suite», a-t-il fait savoir. Selon le communiqué officiel du syndicat Snapap, les grèves se poursuivront pour les jours à venir, le 06 et 07 mai, puis le 08 et 09 mai pour deux jours consécutifs, la grève reprendra le 13 et se poursuivra jusqu'au 14 et 15. Le communiqué ajoute qu'en cas de non-réponse à leurs demandes les contrôleurs et les inspecteurs sont déterminés à maintenir la grève. La réponse du ministère de la tutelle aux revendications des grévistes a été rapide. Le porte-parole du ministère du Commerce Samir Meftah a assuré que «les portes du dialogue avec les représentants syndicalistes sont ouvertes tout au long de l'année». Pour la protection des agents de contrôle sur le terrain, ce conseiller a expliqué qu' «il est du ressort des services de sécurité de les accompagner dans leur mission». «Le ministre Saïd Djellab avait statué sur cette question avec le ministère de l'Intérieur et des services de la Gendarmerie nationale et de la police», a-t-il souligné. A propos de la révision du statut particulier des fonctionnaires de ce secteur, le responsable a indiqué qu'elle est du ressort du gouvernement. Samir Meftah a également appelé les grévistes à la sagesse, estimant que «seul les spéculateurs tireront profit de toute grève se tenant au cours du mois du ramadan».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.