Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Le Hirak maintient la pression    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Le Palais des expositions en fête    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre au Yémen.. Le bourreau joue à la victime
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 05 - 2019

L'Arabie saoudite, qui n'a pas pu gagner la guerre, tenterait d'impliquer les pays musulmans récalcitrants pour participer à la coalition arabe. Pour convaincre ces pays, l'Arabie saoudite parle de nouveau d'attaque des Houthis contre la Mecque.
L'Arabie saoudite, qui a perdu la guerre contre les civils au Yémen, tente de gagner à sa cause les pays musulmans. Les crimes de guerre commis par l'Arabie saoudite contre les civils au Yémen, n'ont pas permis à la monarchie pétrolière de gagner la guerre. En 2018, le très contesté prince de l'Arabie saoudite disait, alors qu'il était à Washington, que la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite contre les civils au Yémen allait bientôt gagner la guerre. Nous sommes en 2019, et la coalition arabe a perdu la guerre. Il ne fallait bien sur, pas croire le prince de l'Arabie saoudite, qui n'est pas un champion de crédibilité, notamment après les crimes commis contre les civils, et le meurtre du journaliste khashoggi. Le principal accusé dans ce meurtre, le prince de l'Arabie saoudite, est soutenu par le président américain et le premier ministre d'Israël, Netanyahou, pour les crimes de guerre. Emirats et Bahreïn participent aux crimes de guerre commis par la coalition arabe contre les civils au Yémen.
La riposte des Houthis en tirant sur une infrastructure pétrolière, est dénoncée par nombre de pays. Ceux-ci ont fait allégeance à l'Arabie saoudite, puisqu'ils n'ont pas dénoncé les crimes de guerre commis contre les civils au Yémen. L'Arabie saoudite, qui n'a pas pu gagner la guerre, tenterait d'impliquer les pays musulmans récalcitrants pour participer à la coalition arabe. Pour convaincre ces pays, l'Arabie saoudite parle de nouveau d'attaque des Houthis contre la Mecque. Ce qui peut être une invention de l'Arabie saoudite. La tentative a déjà eu lieu en 2019, lorsque l'Arabie saoudite a parlé d'une attaque présumée des Houthis contre la Mecque. Une telle attaque est dans le seul intérêt de l'Arabie saoudite qui jouerait à la victime. «Les allégations de l'Arabie saoudite ont pour objectif d'attirer plus du soutien, mais aussi l'autorisation nécessaire pour intensifier ses agressions à l'encontre du Yémen», a déclaré le porte-parole des forces armée du Yémen, rétorquant à une fausse allégation de Riyad, selon laquelle Ansarallah aurait tiré un missile en direction de la Mecque.
Les forces aériennes saoudiennes prétendent avoir intercepté hier le missile tiré par Ansarallah, en direction de la Mecque. Les quatre années de résistance du peuple yéménite prouvent l'échec militaire et politique de la coalition d'agression. «Riyad recourt à ces fausses allégations pour obtenir le soutien et l'autorisation nécessaire à ses attaques agressives contre le Yémen», a-t-il affirmé, en rappelant que «ce n'est pas la première accusation du genre». «En riposte aux crimes de la coalition, des drones armés d'Ansarallah ont pris pour cible deux stations de pompage appartenant au géant pétrolier saoudien Aramco, près de Riyad», disent les Houthis, qui ont apporté le démenti aux prétentions de l'Arabie saoudite, selon lesquelles «les Houthis auraient attaqué la Mecque». Un mensonge grossier de l'Arabie saoudite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.