Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    Présidentielle: les médias appelés à une contribution efficace et responsable pour la consécration du principe d'égalité    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    LYCEE "OULD KABLIA SALIHA" (MOSTAGANEM) : Campagne de sensibilisation sur les risques du gaz    Emploi au Sud: Un plan d'action pour définir les entraves    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Les campus au rendez-vous    Le prononcé du jugement renvoyé au 26 novembre    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    Morales se réfugie au Mexique    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Séance surréaliste à l'APN    Rupture et montée en gamme    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Que reste-t-il du grand clasico ?    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Amrouche convoque 25 joueurs    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Le pari gagnant de l'Algérie    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Sidi Bel-Abbès: Marche de soutien à la présidentielle    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plusieurs manifestants interpellés à Alger.. Société civile et partis dénoncent
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Des personnalités publiques ainsi que partis politiques ont dénoncé hier, la «répression brutale dont ont fait preuve les éléments de l'ordre public à l'encontre des manifestants devant la Grande Poste. Ce 14e vendredi de manifestations contre le système a été marqué par une grande «répression policière» à l'encontre des manifestants. La police s'est, en effet, montrée particulièrement agressive dans la capitale. Vers 10 :00, de nombreuses arrestations de manière brutale ont été effectuées devant la Grande-poste, point de ralliement des manifestations hebdomadaires, à croire certains témoignages. «Les forces de police en uniforme et en civil procèdent depuis ce matin, à l'interpellation de toute personne qui porte le drapeau ou une pancarte. Nous dénonçons ce coup de force et ces interpellations. Les militants, Samir Larabi du PST, et Hmimi Bouider du FFS, ont été arrêtés et embarqués avec une vingtaine de personnes dans le fourgon de police», a écrit RAJ sur sa page Facebook. La députée du RCD, Nora Ouali, a déploré ces comportements «indignes et anticonstitutionnels», soulignant que ces actes «nous ramènent à l'époque de la dictature des années 70. A ce genre de comportement, nous disons ‘'système dégage''», a-elle écrit sur sa page Facebook. Pour le FFS, il s'agit d'une «véritable rafle».
Dans un communiqué rendu public hier, le FFS a dénoncé les arrestations effectuées par les policiers à Alger-centre, notamment près de la Grande Poste. «Le FFS dénonce avec force la répression et la violence systématiques utilisées ce matin (hier, ndlr) par les tenants du pouvoir contre les manifestants, et ceux qui souhaitent rallier la capitale pour marcher pacifiquement», pouvait-on lire.
«Plusieurs arrestations sont signalées, ayant ciblé plusieurs personnes sans distinction. C'est une véritable rafle !», a-t-on estimé. Le FFS a condamné cet «état de siège» à peine voilé, appliqué pour (se débarrasser) d'une révolution qui ne fléchit pas, a-t-on estimé. «C'est le propre d'une dictature naissante», a prévenu le FFS. «Nous exigeons la libération immédiate des personnes arrêtées, et nous affirmons qu'aucun dispositif sécuritaire ne pourra museler une révolution déjà légendaire», conclut le communiqué.
L'avocat, Mokrane Ait Larbi, a également dénoncé «la répression des manifestants, sur ordre d'un gouvernement rejeté par le peuple». «Je demande le respect du droit du peuple à marcher et à manifester pacifiquement, ainsi que son droit de brandir le drapeau qu'il souhaite», a-t-il écrit. Me Ait Larbi a appelé à la libération de tous les manifestants interpellés. Maître Bouchachi a, lui aussi, dénoncé les arrestations parmi les manifestants, et réitéré son appel à la satisfaction des revendications du peuple. «Le peuple Algérien est sorti pour manifester pacifiquement, organisé et civilisé. Nous regrettons ce genre d'arrestations de manifestants, qui montrent qu'il n'y pas de volonté pour répondre aux revendications du peuple, qui sort pacifiquement depuis trois mois, et les interpellations, en cette période, est quelque chose de très inquiétant, et nous dénonçons ce genre d'arrestations», a déclaré Bouchachi, lors de la marche du vendredi Acte 14. Le vice-président de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme (LADDH), Said Salhi, a qualifié de «graves» ces arrestations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.