USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Djerrar opéré avec succès    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants «inondent» la capitale.. Même détermination, même slogans
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 05 - 2019

A 10h00, ils étaient déjà nombreux à arriver à la faculté centrale (point de rassemblement). Banderoles et affiches dénonçant les agissements du pouvoir à la main, ces jeunes étaient vêtus du drapeau national.
Désormais, la mobilisation des étudiants est devenue un rite qui doit se produire chaque mardi. Des milliers d'étudiants battent le pavé dans plusieurs régions du pays, pour scander leur refus à toutes les décisions prises par le pouvoir. Hier encore, ils étaient nombreux à répondre à l'appel de la mobilisation. Avec leur détermination inébranlable à faire valoir les revendications de tout le peuple, les manifestants ont assuré qu'ils poursuivront leur mouvement jusqu'à la fin. A la capitale, plusieurs centaines d'étudiants venus de divers campus ont surpassé le jeûne et la chaleur pour marcher dans la rue. A travers des slogans hostiles brandis, ils exigent le départ du système qui règne à la tête du pays depuis des décennies. Ils refusent catégoriquement, aussi, toutes les décisions prises par le chef de l'Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, dont l'organisation d'une élection présidentielle le 04 juillet prochain. A 10h00, ils étaient déjà nombreux à arriver à la faculté centrale (point de rassemblement). Banderoles et affiches dénonçant les agissements du pouvoir à la main, ces jeunes étaient vêtus du drapeau national. Ils essayaient par tous les moyens de préserver la nature pacifique de cette marche. Après s'être regroupé et s'être bien organisé, ils ont commencé à marcher vers la Grande Poste (place principale du Hirak). Main dans la main et d'une seule voix, ils scandaient : «Talaba wa3ïyoun, li nidham rafidhoun ! (*Les étudiants sont conscients et refusent ce système)» ; «pouvoir assassin !» ; «Dawla madania, machi askaria, (*Etat civil et non militaire)». Face à ces jeunes, un renfort de police sans précédent s'était dressé pour leur barrer la route. Aucune chance pour ces jeunes d'atteindre leur destination. Toutes leurs tentatives pour franchir le mur de policiers ont fini par échouer. En effet, plusieurs centaines de policiers ont été déployés dès les premières heures de la journée avec l'ordre de ne pas laisser ces jeunes de battre le pavé. L'important renfort de police, qui à bloqué l'accès à la grande Poste, à réussi de détourner la trajectoire des manifestants vers la Place des Martyres. Une longue journée remplie d'entraves, qui a pris fin vers 15h00. Lors de cette marche, ces étudiants se sont dits prêts à poursuivre leur mouvement de protestation, afin de faire valoir les demandes de tout le peuple. La mobilisation estudiantine à travers plusieurs régions du pays est plus forte que jamais. En effet, à l'instar de la capitale, les autres villes du pays ont-elles aussi connu une forte concentration d'étudiants. Pour : «un Etat de droit», ces jeunes sont sortis pacifiquement dans la rue. A Constantine, Annaba, Skikda, Alger, Tizi-Ouzou….. des milliers d'étudiants, déterminés à faire valoir les revendications de tous le peuple, ont scandé contre l'organisation d'une élection présidentielle par la «bande», mais aussi pour le départ du système politique actuel. Les universitaires ont réitéré les slogans du mouvement populaire, à l'instar : «Djazair Horra Démocratiya, (*pour une Algérie libre et démocratique)» ; «Système dégage !», «On a dit iyrouhou gaâ, Iyrouhou gaâ, (ils partiront tous!)», «Silmiya, Silmiya, (pacifique)». Dans certaines régions, les manifestants ont observé une minute de silence à la mémoire du défunt militant des droits humain et détenu d'opinion Kameldine Fekhar, décédé hier, dans une cellule carcérale à l'hôpital de Blida.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.