Real : Pour Marcelo, les joueurs doivent être plus atentifs    Bouira: Trois morts dans un accident sur l'autoroute    Une cache d'armes et de munitions découverte à Bordj-Badji-Mokhtar    Erratum    "La révolution de la souveraineté" en débat à Paris    La réappropriation…    «Le projet vise à assurer la sécurité énergétique du pays»    Le stock des sinistres à payer demeure élevé    Le dinar en déperdition, l'inflation en aggravation    Virage décisif pour l'usine Renault en Algérie    Hausse de la traite d'êtres humains en provenance de Côte d'Ivoire    Au moins 182 blessés en Catalogne    Le Pacte de l'alternative démocratique s'installe à Jijel    Lahoulou pour défendre son titre de champion du monde    Kabba Sambou non retenu    Les trêves ne sont pas les bienvenues    Maya    Dernière ligne droite pour les candidats    Vaseline et citron pour avoir un joli teint    Un gouffre financier pour des travaux inachevés    Remède aux agrumes pour augmenter les défenses    Sachez que…    Maintenir le cap, malgré les restrictions budgétaires    "La Faille" nominé pour le prix Fetkann    Le HCA s'allie avec l'Académie africaine des langues    Une basse-cour pour le polygame !    Watchmen, l'étrange série de HBO inspirée par un comics culte    Liban : La contestation grandit sur fond de ras-le-bol généralisé    LFP: L'étau se resserre sur Abdelkrim Medouar    Tribunal de Sidi M'hamed: Tliba auditionné par le juge d'instruction    Education: Début des inscriptions aux examens de 5ème, BEM et bac le 22 octobre    A l'appel de l'Unpef: Nouvelle grève dans les écoles mercredi    Neuf harraga interceptés au large de Mostaganem    DES REFUGES ET DES ETENDARDS    Iran/Turquie : Les ministres des AE iranien et turc discutent au téléphone des derniers développements en Syrie    Basket-ball : La NBA accuse des pertes "substantielles" après la crise avec la Chine    Ligue 1 française: L'Algérien Islam Slimani 2e meilleur joueur du mois de septembre    Liga espagnole : Le Barça aurait souhaité disputer le Clasico à sa date initiale    Brexit: Accord annoncé in extremis, feu vert du parlement britannique très incertain    Le prix du pétrole termine la semaine en baisse    Election présidentielle: "L'Algérie une chance pour tous et pour chacun"    Dattes : Vers la création d'un système de contrôle pour faciliter l'exportation    Port d'Oran : exportation de 30.000 tonnes de béton armé vers le Canada    Musique : Les ensembles d'Ukraine et de Chine animent la soirée de clôture du 11e Fcims    15ème FISAHARA : Appel à la cessation de la répression marocaine des Sahraouis    Les poids lourds pointés du doigt    14 pays élus    Un premier Smartphone fabriqué entièrement en Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cité Habi Mohamed à Bechloul (Bouira).. Un immeuble risque de s'effondrer
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Une vingtaine de familles, qui habitent le quartier Habi Mohamed – situé au chef-lieu communal de Bechloul, 18 km à l'est de Bouira – interpellent les autorités locales sur l'état de délabrement d'un des immeubles dans lesquels elles vivent. Le bâtiment qui a été construit depuis près de vingt ans menace ruine. Les habitants craignent pour leur vie. Dans une requête adressée au directeur de l'Opgi de Bouira, les habitants du quartier disent «vouloir attirer l'attention des responsables de l'office de promotion et de la gestion immobilière (Opgi) sur l'immeuble menaçant ruine». Ils lancent un appel de détresse aux responsables locaux afin qu'ils agissent en urgence pour trouver une solution définitive à cette situation avant qu'un malheur n'arrive.
«Cet édifice qui n'a pas été entretenu depuis de nombreuses années risque de s'effondrer et n'offre pas les garanties de solidité nécessaires», écrivent-ils. Ainsi, le cauchemar des habitants a commencé dans les premières années après la construction du bâtiment. Les murs n'ont pas tardé à se fissurer. Les eaux de pluie s'infiltrent des plafonds. Les sols de certains appartements du rez-de-chaussée se sont tassés. Les rongeurs infestent les lieux. «D'innombrables fissures et autres trous béants sont visibles sur tous les murs et plafonds ; il y a des fissures en plusieurs endroits, le sol est couvert de crevasses et les espaces communs sont insalubres. Cette bâtisse en ruine menace de s'effondrer à n'importe quel moment. Des eaux usées refoulées des caniveaux stagnent au sous-sol et dégagent des odeurs nauséabondes», lit-on dans la requête.
Les habitants tiennent à alerter les pouvoirs publics quant aux multiples dangers auxquels sont exposés leurs enfants. Outre le risque d'effondrement de l'immeuble, les signataires de la requête tirent la sonnette d'alarme sur les risques sanitaires qui pourraient faire leur apparition dans la cité. Les habitants de la cité ont affirmé que toutes les réclamations portées à la connaissance des services de l'Opgi n'ont pas été prises en considération. «Aucune intervention n'a été effectuée au niveau de cet immeuble pour prendre en charge toutes les anomalies qui ont été soulevées dans les précédentes requêtes envoyées à l'Opgi depuis de longues années», ajoute le porte-parole des habitants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.