Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci    Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    Cession des biens immobiliers de l'Etat: plus de 747.000 dossiers régularisés    Régularisation foncière: une priorité de l'Etat    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Corée en Algérie    Opep+: la Russie appelle tous les pays membres à respecter le taux maximal de conformité    Mostaganem: 5 personnes secourues et 4 corps sans vie repêchés en mer    L'ALGERIE, UN MONDE À L'ENVERS.    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Covid-19: 228 nouveaux cas, 158 guérisons et 9 décès    Médéa: un individu arrêté pour trafic illicite de munitions réelles    JO: publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Plaidoyer pour la dissolution de l'APN    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    Régime sec    Signature de six conventions avec Algérie Poste    75 permis de chasse délivrés    Les commerçants en colère demandent la réouverture du marché    Plus de 668 000 têtes à vacciner    Sensibilisation des jeunes issus des zones d'ombre    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    Le Bébête Show, version élections US    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    Crise syrienne : Trump reconnaît avoir envisagé d'«éliminer» Al Assad    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    CORONA, l'ennemi sans nom    La fille des Aurès    Les non-dits    Mahrez a repris les entraînements    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    USM Bel-Abbès: Les supporters réclament une société nationale    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Quatrième périphérique: Deux morts et deux blessés graves dans un accident    Paix et subterfuges    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    Au boulot, citoyens !    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    Les promesses du ministre des Finances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OPOW de Bouira.. Les employés maintiennent leur grève
Publié dans Le Temps d'Algérie le 31 - 05 - 2019

Le mouvement de grève déclenché le 22 avril dernier par les employés de l'office du parc omnisports de wilaya (Opow) de Bouira se poursuit toujours. Les grévistes persistent et signent. Ils réclament le départ pur et simple de Fouad Dabba, directeur de l'établissement limogé puis réhabilité, à qui ils reprochent d'avoir mal géré l'office et surtout d'avoir humilié le personnel et les athlètes. Ces accusations, il faut le préciser, ont fini par faire réagir début décembre 2018, Mohamed Hattab, l'ancien ministre de la jeunesse et des sports, en visite de travail à Bouira.
Il avait pris la décision en pleine conférence de presse de mettre fin aux fonctions du premier responsable de l'Opow. Plus de quatre mois plus tard et dans le sillage de la contestation populaire que vit le pays depuis février, un nouveau gouvernement a été donc installé. Profitant du changement opéré à la tête du ministère de tutelle, le responsable limogé a été réintégré dans son poste. Ainsi, cette décision n'était pas passée sous silence.
Les employés de l'office, qui n'ont de cesse de dénoncer la mauvaise gestion et les agissements irresponsables de M. Dabba, avaient alors entamé un mouvement de grève depuis la mi-avril dernier pour s'opposer au retour de l'ancien directeur. Depuis cette date, l'Opow est paralysé. Plusieurs actions de protestation s'en étaient suivies. Le nouveau directeur de la jeunesse et des sports, installé début mai, a dépêché une commission la semaine dernière à l'Opow. Les travailleurs grévistes affirment que le DSJ s'est engagé à régler le problème. Un directeur intérimaire a été donc installé. «Le directeur de la jeunesse et des sports nous a donné sa parole. Une commission a été donc dépêchée sur place. La décision de la DJS a été déjà prise le mercredi 22 mai que ce directeur ne reviendra pas à son poste. Le lendemain matin, nous avons décidé de reprendre le travail normalement. Le dimanche d'après, au moment où nous attendions une décision de fin de fonction ou de mutation du directeur, on nous informait qu'il était toujours en poste», a déclaré le porte-parole des travailleurs grévistes.
La décision de désigner un intérimaire prise par le DJS aurait été annulée par le wali, à en croire les grévistes. Les employés de l'Opow ne comptent pas renoncer à leur revendication. Il faut souligner qu'une rumeur, qui a été vite démentie, a circulé en début de semaine à Bouira sur le limogeage encore une fois du directeur de l'Opow. Le directeur de l'Opow, dans ses différentes interventions dans les médias, a toujours nié tout ce qui lui a été reproché quant à la gestion de l'établissement sportif. Par ailleurs, le vent de la contestation qui souffle sur le secteur de la jeunesse et des sports à Bouira ces dernières semaines a emporté avec lui Djamel Djender, ex-DJS. Le départ de ce directeur a été réclamé par plusieurs associations et clubs sportifs de la wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.