L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    Destruction de cinq abris pour terroristes à Batna et Skikda    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    "Atal ne partira pas l'été prochain"    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les «Verts» face à leur destin    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Mers El Hadjadj et Misserghine: Deux morts dans des accidents de la route    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les députés du FLN l'appelle à déposer sa démission.. Jusqu'où «résistera» Bouchareb ?
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN) Mouad Bouchareb est en mauvaise posture. Il est sommé, une nouvelle fois par ses pairs, de présenter sa démission de la présidence de la première Chambre du Parlement.
Entre les députés du groupe parlementaire du FLN et Mouad Bouchareb, le bras de fer est lancé et la guerre est déclarée entre les deux partis, depuis le 30 mars dernier. Les parlementaires exigent, une nouvelle fois, le départ de Bouchareb, arguant que le FLN s'aligne avec le «Hirak».
Dans une déclaration finale ayant sanctionné les travaux de la réunion des parlementaires présidée par le Secrétaire général du parti Mohamed Djemai au siège du FLN, les parlementaires ont appelé le président de l'APN, à «être lié à la discipline imposée par le statut et le règlement intérieur du parti et à se conformer à ses décisions, et ce, en réponse aux revendications du peuple ayant été exprimées explicitement lors de son mouvement pacifique».
Ils ont mis l'accent sur l'impératif de «faire prévaloir l'intérêt du pays sur ses aspirations personnelles», estimant que la conjoncture que vit l'Algérie actuellement «n'est pas une période de postes mais plutôt une période de stabilité pour l'Algérie». Ils ont fait part de «leur volonté inébranlable» pour «rétablir la légitimité volée de la présidence de l'APN au sein de l'unité et la cohésion entre les députés, et ce, de manière à garantir l'efficacité de l'organe législatif». Ils ont dénoncé toute tentative «d'atteinte à l'unité des députés», la qualifiant de «faute grave et une atteinte à la règle de la discipline partisane, ainsi qu'une attaque directe aux décisions et aux positions du FLN».
Lors de cette rencontre, le SG du parti Mohamed Djemai a haussé le ton à l'endroit de Bouchareb, réitérant son appel pour se retirer de son poste car étant inadmissible de la part des militants du FLN. «Nous avons usé avec lui de toutes les voix du dialogue, mais s'il pense qu'après lui, c'est le déluge ; eh bien, nous utiliserons tous les moyens pour provoquer son départ, y compris l'utilisation de la force !», a prévenu Djemai.
Accusant Bouchareb de vouloir créer une «sédition au sein des groupes parlementaires du Sénat et de l'APN à travers des manœuvres condamnables», il a soutenu que «dans tous les cas de figure, notre promesse de répondre à l'exigence du peuple à travers le départ de Bouchareb, sera tenue».
«Le départ de Bouchareb est une condition sine qua non de stabilité de l'Assemblée nationale», a-t-il plaidé. Il a appelé les députés du groupe parlementaire à l'APN à «rester unis et à éviter les conflits», mettant l'accent pour eux sur l'impératif de «ne pas autoriser une autre partie à diviser leurs rangs».
Acculé et par l'instance de direction du FLN et par le peuple qui revendique son départ dans l'immédiat de l'hémicycle Zighout-Youcef, Bouchareb s'accroche à son poste et semble indifférent aux appels de sa destitution. Le 22 mai dernier, alors que les députés tentaient d'envahir son bureau, Bouchareb a clairement signifié qu'il n'a pas été porté au perchoir par le FLN. «Vous savez très bien qui m'a désigné à ce poste, ce n'est pas vous qui m'avez plébiscité. Je ne démissionne pas», leur a-t-il lancé, en soulignant qu'il s'attend un coup de fil d'en haut !
Le FLN semble en difficulté donc pour accomplir leur démarche pour destituer Bouchareb. D'autant plus que leur principal allié au sein du parlement le RND refuse de le soutenir.
Pour les députés RND, la guerre déclarée par la direction du FLN à Moad Bouchareb est incompréhensible. Ils rappellent que Djemai, actuel chef du FLN, était parmi les fervents partisans de la candidature de Bouchareb lors de la destitution forcée de Saïd Bouhadja. Ils soulignent notamment, que l'APN a besoin de stabilité, elle ne peut pas se permettre le luxe d'une nouvelle crise dans le contexte actuel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.