L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe au festival d'El Gouna en Egypte    Le Comité belge exprime son plein soutien aux manifestants à El Guerguerat    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Référendum: début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Un objectif d'un million de tonnes à l'exportation    30 nouveaux notaires prêtent serment    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Les islamistes reviennent à la charge    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    7 décès et 319 nouveaux cas    Le constat amer du PLD    Ce qui risque de plomber le référendum    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Une chaîne TV dédiée à l'histoire, sans budget    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils font irruption dans son bureau pour le chasser.. Bras de fer entre les députés FLN et Bouchareb
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 05 - 2019

Après quelques escarmouches avec les agents de sécurité, des échanges verbaux violents ont eu lieu entre ces députés et Bouchareb, qui leur a signifié qu'il ne céderait pas à leur pression.
Les jours de Moad Bouchareb à la tête de l'Assemblée populaire nationale semblent être comptés. Des députés FLN se sont introduits hier matin, dans le bureau de Mouad Bouchareb, qui était en pleine réunion avec les membres de son bureau, au niveau du cinquième étage de l'Assemblée, dans le but de le faire «dégager». Après quelques escarmouches avec les agents de sécurité, des échanges verbaux violents ont eu lieu entre ces députés et Bouchareb, qui leur a signifié qu'il ne céderait pas à leur pression. Les députés l'ont accusé d'être contre la volonté populaire, qui exige le départ de tous les symboles du système dont il fait partie. «On voulait dialoguer avec lui, il nous a fermé la porte au nez. On était obligé de rentrer, et on lui a demandé clairement de répondre favorablement à la demande du mouvement populaire, lui intimant l'ordre de démissionner», a indiqué le président du groupe parlementaire du FLN à l'APN, Khaled Bouriah. «On était obligé d'intervenir, parce qu'il n'était pas prédisposé à répondre favorablement à cette doléance», a-t-il ajouté. Ces députés ont usé du même «mode opératoire» utilisé contre de Saïd Bouhadja, pour empêcher Bouchareb d'accéder à son bureau, avant de déclarer la vacance du poste de président, et la désignation d'un nouveau président. Cette réaction violente des députés FLN serait menée par le nouveau secrétaire général du parti, Mohamed Djemaï. En effet, depuis son élection à la tête du FLN le 30 avril dernier, les députés de l'ex-parti unique mènent une fronde contre Bouchareb. Mais ce dernier semble inflexible devant toute cette pression. Il ne quittera pas la présidence de la chambre basse du parlement, en leur répondant que ce n'est pas eux qui l'ont porté au perchoir. «Vous connaissez bien qui m'a désigné, et ce n'est pas vous qui m'avez plébiscité», a-t-il déclaré. Pour rappel, le groupe parlementaire du FLN à l'APN a décidé, ce mardi 21 mai, de geler ses activités au sein de la chambre basse du parlement, en vue de contraindre Bouchareb à quitter son perchoir.
Le mouvement populaire qui a débuté le 22 février, exige le départ des «B» symbolisant le système Bouteflika, en référence notamment, au président de l'APN, Moad Bouchareb. Les parlementaires du FLN, ainsi que le nouveau secrétaire du parti Djemai, avaient conseillé à Bouchareb de «quitter dignement son poste». S'appuyant sur l'article 11 des statuts du parti et l'article 10 de son règlement intérieur, les parlementaires du FLN lui ont demandé, dans un communiqué rendu public, de «démissionner immédiatement» pour satisfaire l'une des exigences du «Hirak», et d'être en phase avec les instructions de la direction nationale. Le groupe parlementaire du FLN n'était pas à son premier appel à sa démission. Bouchareb connaîtra-t-il le même sort que son prédécesseur, Bouhadja ? C'est à dire l'éviction par l'usage de la force ? La crise entre le FLN et le président de l'APN s'accentue. Ironie du sort, Mouad Bouchareb est en train d'être chassé du Parlement par la force, comme il y avait été installé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.