153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le groupe parlementaire du FLN exige son départ immédiat.. Mouad Bouchareb sur la sellette
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 05 - 2019

Le groupe parlementaire du FLN a appelé Mouad Bouchareb à démissionner «sans tarder» de la présidence de l'Assemblée populaire nationale (APN). L'étau se resserre encore plus sur le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mouad Bouchareb, qui résiste face aux appels lancés par la majorité des députés de son parti pour démissionner. Une autre réunion a été tenue hier, à l'APN, par le groupe parlementaire du FLN, pour l'inciter à déposer sa démission. A l'issue, le groupe parlementaire a rendu public un communiqué, dans lequel il exige à Bouchareb de répondre favorablement à la demande populaire qui, depuis le 22 février, revendique son départ, étant l'un des symboles du système Bouteflika. Les parlementaires du FLN ont conseillé à Bouchareb de «quitter dignement son poste». S'appuyant sur l'article 11 des statuts du parti, et de l'article 10 de son règlement intérieur, les parlementaires du FLN demandent à Bouchareb de «démissionner immédiatement», pour satisfaire l'une des exigences du «Hirak», et d'être en phase avec les instructions de la direction nationale. Le président du groupe parlementaire du FLN, Khaled Bouriah, a souligné la veille, qu'il a appelé Bouchareb «à présenter sa démission d'une manière civilisée».
Le président de la commission agricole au niveau de l'APN, Abdelkader Touahria, a soutenu également que «Bouchareb doit répondre à la demande du peuple qui exige son départ». «Nous allons savoir si Bouchareb coopère avec le reste de son groupe parlementaire, ou bien s'il tiendra tête à la large doléance des ses collègues de l'APN. Dans ce cas, il risque de connaître le même sort subi par son prédécesseur, Bouhadja, à qui ils ont fermé la porte de l'assemblée avec des chaînes pour l'empêcher d'accéder à son bureau», a-t-il menacé. Le groupe parlementaire du FLN n'est pas à son premier appel à la démission de Bouchareb. Depuis la désignation de Mohamed Djemaï comme nouveau secrétaire général, les parlementaires réclament le départ du président de l'APN, et les appels pour son départ de l'APN se poursuivent, à travers la pétition signée par les députés, ainsi que l'appel lancé par Mohamed Djemai. En effet, le jeudi 16 mai 2019, le nouveau SG du FLN avait appelé Moad Bouchareb à mettre l'intérêt du pays et du peuple au-dessus de tout, et démissionner de la présidence de chambre basse du Parlement, après plus de deux semaines de l'élection d'une nouveau Secrétaire général du FLN. Cependant, jusqu'à présent aucune réaction ou signe d'envie de démission n'est donné par Bouchareb. Il continue même de programmer des séances de questions orales au niveau de l'APN, et cela malgré la desertion de l'hémicycle par les députés. L'évolution de la situation politique entre Mouad Bouchareb et le reste de son groupe parlementaire, se dirige vraisemblablement vers le cas vécu récemment, après la destitution de Said Bouhadja, auquel il a succédé en novembre dernier suite à un coup de force.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.