Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le troisième sommet afro-arabe se tient mardi et mercredi au Koweït
Diplomatie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 11 - 2013

Les dirigeants africains et arabes vont se retrouver mardi et mercredi à Koweït-City pour un troisième sommet arabo-africain, trois ans après la deuxième édition tenue à Syrte en Libye, afin de passer en revue les progrès enregistrés dans le partenariat entre les deux ensembles, et de définir les voies et moyens susceptibles de le renforcer davantage.
Les travaux du 3ème sommet arabo-africain, au cours desquels l'Algérie sera représentée par Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la Nation, "plancheront sur plusieurs thèmes importants dont le rapport commun du président de la commission de l'Union africaine et du secrétaire général de la Ligue arabe sur la période allant d'octobre 2010 à octobre 2013, ainsi que sur les mesures proposées pour le renforcement des capacités institutionnelles pour la mise en œuvre du plan d'action commun arabo-africain 2011-2016, affirme une source proche de la délégation algérienne.
Dans le cadre de l'examen du rapport du conseil conjoint des ministres des Affaires étrangères, le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement se penchera sur les conclusions de la conférence conjointe afro-arabe des ministres de l'Agriculture tenue à Riyad (Arabie Saoudite) du 29 septembre au 2 octobre sous le thème du développement agricole et de la sécurité alimentaire
Cette deuxième conférence a adopté une résolution appelant la commission de l'Union africaine (CUA) et le secrétariat de la ligue des Etats arabes (LEA) à prendre les mesures pratiques pour la mise en œuvre du plan d'action de Sharm El Sheikh dans le cadre de la stratégie arabe du développement durable de l'Agriculture (ASSAD) 2005-2025 et le programme global de développement de l'Agriculture africaine (CAADP).
Les participants examineront également les moyens d'activer le comité de partenariat arabo-africain et de renforcer la coopération arabo-africaine dans les domaines du commerce, des investissements, des transports, des télécommunications et de l'énergie.
Les chefs d'Etat et de gouvernement des deux régions examineront et adopteront un projet de déclaration politique dite "déclaration de Koweït" qui devrait mettre l'accent sur le climat des affaires à favoriser pour accentuer l'intégration régionale par l'augmentation des échanges notamment du commerce et de l'investissement afro-arabe.
Vers la mise en place de nouvelles bases pour la coopération arabo-africaine
L'importance de la coopération arabo-africaine dans les domaines du développement et des investissements a été mise en exergue dans la déclaration finale qui avait sanctionné mardi dernier les travaux du forum économique arabo-africain.
Le Forum arabo-africain a proposé de mettre en place de nouvelles bases pour la coopération arabo-africaine en matière de développement, d'investissements, de sécurité alimentaire, d'échanges commerciaux et d'organisations non gouvernementales.
Les participants avaient insisté sur l'importance qui doit être conférée aux entreprises de développement aux plans national et régional dans le financement des projets qui contribuent à la concrétisation des objectifs du millénaire à l'orée 2015, sur l'intensification du financement des petits et moyens projets ainsi que l'augmentation du volume de l'assistance technique.
Les recommandations avaient porté sur l'encouragement des institutions financières arabes et africaines à mettre en place les mécanismes d'incitation à l'investissement entre les deux régions.
Les travaux du sommet de Syrte, le deuxième après celui tenu en 1977 au Caire, avaient été sanctionnés par l'adoption d'une stratégie de partenariat afro-arabe et d'un plan d'action conjoint (PAC) 2011/2016 et la création d'un fonds conjoint pour les interventions en cas de catastrophes naturelles ou d'origine humaine.
La déclaration adoptée à l'issue des travaux de ce sommet avait souligné la nécessité d'organiser une conférence de donateurs pour mobiliser les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre du PAC, la création d'une chambre de commerce et d'industrie Afrique/Monde arabe et la création de comités d'ambassadeurs africains et arabes dans différentes capitales en vue de faciliter la concertation.
Elle avait plaidé également pour la transformation effective de l'institut culturel Afrique/Monde arabe en un institut afro-arabe pour la culture et les études stratégiques.
Cependant, à ce jour, aucune des décisions du 2eme sommet afro-arabe n'a été mise en œuvre.
La situation sécuritaire et les graves crises politiques qui continuent de sévir dans de nombreux pays arabes n'ont pas permis, en particulier à la Libye, présidente en exercice, de donner l'impulsion nécessaire à la réalisation des décisions adoptées à Syrte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.