Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La ''Grande poste d'Alger'' sera érigée en musée de la poste et des télécommunications en Algérie (Derdouri)
Postes
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 07 - 2014

La Grande poste d'Alger, centenaire, sera érigée en musée qui racontera l'histoire de la poste et des télécommunications en Algérie, a annoncé dimanche la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication (TIC), Zohra Derdouri.
"La décision a été prise par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika: la Grande poste d'Alger sera transformée en musée, qui permettra aux visiteurs de découvrir l'histoire de la poste et des télécommunications en Algérie", a-t-elle précisé lors d'une visite d'inspection.
Mme Derdouri, accompagnée du wali d'Alger Abdelkader Zoukh, a longuement visité l'imposante bâtisse de style mauresque pour voir "dans quelle mesure le projet pourrait se faire et quelles sont les actions qu'on doit projeter de faire", a-t-elle dit.
Inaugurée en 1913, la Grande poste d'Alger, construite face au port commercial, en contrebas du palais du Gouvernement et près de la Faculté d'Alger, sera transformée en musée tout en gardant un espace pour les services postaux, a expliqué la ministre.
Le projet sera financé à travers un tour de table entre l'Etat, Algérie Poste et Algérie Télécom.
Un appel d'offres a été lancé pour la réalisation de ce projet, dont la première phase requiert un investissement de 80 millions de dinars, a expliqué à l'APS le directeur général d'Algérie Poste, Mohand Laïd Mahloul.
La ministre s'est par ailleurs félicitée de la qualité des services offerts aux clients au niveau de la Grande Poste. Elle a reconnu cependant qu'"il reste des améliorations à apporter en matière d'équipements qu'utilisent les agents par l'acquisition de moyens plus modernes et plus adaptés qu'on a prévu et qu'on va ramener très bientôt".
"Tous les équipements qu'utilisent les agents de la poste au niveau des guichets seront remplacés au fur et à mesure de la réception des nouveaux équipements au courant des prochains mois", a assuré Mme Derdouri.
Interrogée par ailleurs sur un mouvement de grève annoncé pour mercredi et jeudi par des postiers de la wilaya d'Alger, elle a souligné qu'"au ministère, nous n'avons aucune information officielle sur cette grève."
"Nous pensons qu'il n'y a aucune raison pour que les agents d'Algérie poste fassent grève. Leurs doléances ont été prises en charge. Nous en tenons compte pour améliorer régulièrement les conditions de travail. Si des travailleurs veulent faire grève, c'est vraiment par caprice car à mon sens il n'y a pour le moment aucun problème réel des travailleurs", a-t-elle ajouté.
Concernant les Distributeurs automatiques de billets (DAB) parfois hors d'usage ou hors service durant les jours de fin de semaine par manque de liquidité, elle a expliqué que le ministère de la Poste et des TIC cherche le moyen de fabriquer ce matériel en Algérie.
Une multitude de problèmes gênent l'exploitation normale des DAB, notamment la dépendance au fournisseur étranger pour les réparations, la non-maîtrise des logiciels qui servent à leur fonctionnement, sans oublier les problèmes d'utilisation à travers les actes de vandalisme dont ils font l'objet, a-t-elle dit.
Au sujet des vols et des détournements "dont on entend parler" au niveau des bureaux de postes, Mme Derdouri a affirmé qu'elle avait récemment réuni tous les responsables concernés auxquels elle a recommandé "la vigilance la plus totale".
"Il faut qu'on fasse un peu plus attention à ces détournements. Si ce phénomène existe, c'est que des agents ont des facilités à travers des failles dans le système, non pas sur le plan technique, mais au niveau de l'organisation.
Il faut repérer ces failles et les corriger", a-t-elle dit, avertissant que "chaque responsable, receveur de poste ou agent pris en flagrant délit (de vol), sera un exemple" en matière de sanctions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.