Le Conseil de la monnaie et du crédit décide de doubler le capital minimum des banques    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    La folie des sénatoriales    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dihya la doyenne de la chanson chaouie retourne aux Aurès
Après 35 ans d'absence
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 12 - 2014

La doyenne de la chanson chaouie, Dihya, est retournée, mercredi après-midi, à la capitale des Aurès après 35 ans passés en pays étrangers. Une grande foule de fans est venue à l'aéroport international Mostefa-Benboulaïd pour accueillir l'artiste qui a exprimé avec une profonde émotion son attachement à son pays natal malgré les longues années d'immigration.
Une réception a été organisée en son honneur au siège de la commune de Batna où elle a été reçue, sous les salves de baroud et chants folkloriques, par le président de l'APC, Abdelkarim Maroc, en présence d'artistes, de membres d'associations et de journalistes. «Je vis en cet instant des moments de rêve qui resteront gravés dans ma mémoire», a affirmé Dihya les yeux larmoyants.
L'artiste sera honorée jeudi lors de la cérémonie de clôture du 6e Festival national de théâtre amazigh où elle devra interpréter certains de ses anciens titres.
Dihya animera vendredi un concert, au théâtre régional de Batna, aux côtés de plusieurs stars de la chanson chaouie. Née au village de Taghit, dans la commune de T'kout, Zahra Aïssaoui, Dihya de son nom d'artiste, a quitté le pays avec sa famille à l'âge de 8 ans. Sa dernière visite à l'Algérie remonte à 1979. Poussée sur le chemin de la musique par son père, son tube «Ikred eyli» (lève-toi, ma fille) sorti en 1981 avait marqué le lancement de sa carrière de star de la chanson chaouie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.