L'AS Roma vise un jeune buteur brésilien    Tournoi international ITF juniors-Tableau double: le Chypriote Chapides et l'Espagnol Salmeron sacrés    Le conteur Mahi Seddik au 3e Festival du conte de Larache (Maroc)    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    Un 53e vendredi grandiose à Alger    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'AVICULTURE EN CRISE : Le poussin ne trouve pas preneur à Tiaret    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    2020, an II de la nouvelle Algérie    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Une expulsion et des interrogations    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les Rouge et Noir renouent avec le derby    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début du tournage du film "Ben M'hidi"
Cinéma
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 03 - 2015

Le premier tour de manivelle de la fiction historique "Ben M'hidi" dédiée au parcours de Larbi Ben M'hidi, figure emblématique de la guerre de libération nationale assassiné dans sa cellule en 1957, a été donné mercredi à Alger.
Le lancement du tournage de ce film, réalisé par Bachir Derrais, a eu lieu symboliquement à la "Villa Susini", un ancien centre de détention et de torture de l'armée coloniale sur les hauts d'Alger, devenu après l'indépendance le siège du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.
Sur la base d'un scénario écrit par Mourad Bourboune et adapté au cinéma par le cinéaste Abdelkrim Bahloul, ce long métrage -dont le tournage est prévu aussi à Lakhdaria, Biskra, Bechar et dans des studios de Tunis- est une coproduction des ministères des Moudjahidine et de la Culture qui en ont confié la production exécutive à la société algérienne "Les films de la source".
Avec un budget de près de 520 millions de dinars débloqué -à parts égales- par les producteurs, la réalisation du film devrait se poursuivre, selon Bachir Derrais, jusqu'au mois de septembre prochain.
Pour le premier rôle, celui de Larbi Ben M'hidi, le choix du réalisateur s'est porté sur l'acteur Khaled Benaïssa, plusieurs fois distingué et récemment primé aux Journées cinématographiques de Carthage pour son rôle dans "El Wahrani" (L'Oranais), un film de Lyes Salem.
D'autres jeunes acteurs ayant déjà fait leurs preuves figurent dans le casting de Bachir Derrais dont Nabil Asli et Idir Benaibouche.
Plusieurs reconstitutions de décors d'époque sont en cours dans des studios à Tunis en "partenariat avec des producteurs tunisiens" pour le tournage de scènes d'événements qui se sont déroulés à Biskra dans les années 1940, ou encore la reconstitution de la Villa Susini et de certaines maisons de la Casbah d'Alger.
Selon le réalisateur, le scénario se base sur une multitude de témoignages des compagnons de Larbi Ben M'hidi et de sa famille et qui ont servi à retracer le parcours "exceptionnel" de cette "figure intellectuelle de la révolution".
Le début du tournage a été effectué en présence de la ministre de la Culture Nadia Labidi, du ministre de Moudjahidine Tayeb Zitouni, du ministre de la Communication Hamid Grine et d'autres membres du gouvernement et de certaines personnalités historiques.
Né en 1923 à Ain M'lila, Larbi Ben M'hidi était un militant très actif du Parti du peuple algérien (PPA) puis du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) avant de faire partie du CRUA (Comité révolutionnaire d'unité et d'action) en 1954.
Larbi Ben M'hidi est membre fondateur du Front de libération nationale (FLN).
Pendant la guerre de libération, Larbi Ben M'hidi se voit confier la direction de l'Oranie. Après sa participation au Congrès de la Soummam en 1956, il prend la tête de la Zone autonome d'Alger (Zaa) pour organiser les premières opérations contre l'occupant français.
Arrêté le 23 février 1957 par les soldats du général Massu, il est torturé puis assassiné sur ordre du général Paul Aussaresses dans la nuit du 3 au 4 mars 1957.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.