Algérie-Maroc : la (maigre) réponse de Bouteflika à Mohamed VI    Ould-Abbès toujours secrétaire général    Arrestation d'un ex-maire et député    Le FLN et le RND en rouleaux compresseurs    Où est passé le dinar ?    Le renseignement douanier au menu du dialogue 5+5    Les Verts face à leur destin    «Je vois un changement par rapport au passé»    Taoussi vers la porte de sortie    Sachez que…    Création d'un centre de chirurgie pédiatrique en Algérie    Un trentenaire retrouvé pendu chez lui à Belkheïr    Entre blagues, caricatures et ironiques retours de bâton    Bab-el-Oued chouhada    Raser sa barbe ? Pas question !    Le temps n'a pas d'âge    Nouvelles d'Oran    24 heures    Football - Ligue 1: Le NAHD surprend l'ESS, l'ASAM respire    Lutte contre le commerce de stupéfiants: Six dealers arrêtés et des psychotropes saisis    Mostaganem: Des malades en danger    Pour la fréquence élevée d'effets secondaires: Retrait définitif de deux traitements anti-cancéreux    Qui a tué John Fitzgerald Khashoggi ?    Sécurité des vols: L'UGTA défend Air Algérie    ASM Oran: Sid Ahmed Slimani à la barre technique    Colloque sur la «Sira ennabawiya»: Plaidoyer pour l'unité dans l'Islam    USA : La production record de pétrole brut tire les stocks à la hausse    Atelier de formation de gestion associative    Succès des premiers tests des projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1    Zetchi appelle les Verts à faire preuve de combativité sur le terrain    La JSMB se neutralise à domicile avec l'ESM    Violences après le match USMA-CSC: 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés    La production du fer et de l'acier relancée    Déces : Le journaliste d'El Khabar Mohamed Cherak n'est plus    Le traité constitutif de l'UA doit "être préservé de toute révision"    43e Eucoco : Mme Feroukhi souligne le rôle de la conférence dans la sensibilisation sur le conflit    Une délégation de la Fédération internationale des journalistes, en visite à Ramallah    Washington vote contre une résolution de l'ONU condamnant Israël sur le Golan    Conférence de Palerme sur la Libye : Les divisions étalées au grand jour    3e phase de la 24e opération de relogement d'Alger: Quelques 70 familles seront relogées lundi prochain    Affaire Skripal : Zakharova qualifie de "blague" la nouvelle enquête de Bellingcat    La tenue d'un vote de défiance contre May "probable"    Noureddine Bedoui : "Les valeurs de l'ANP sont un précieux acquis à préserver "    Hamadou Lazhar, élu candidat du FLN    Da Méziane, c'est le «Djihad», l'engagement et la modestie personnifiés    La 2e édition s'ouvre à Alger    CNAL et Commission de visionnage des films    La nouvelle pièce "Sekta" de Tounès Aït Ali présentée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ENIE voit grand
Reportage : Malgré un lourd héritage, l'entreprise des industries électroniques cible plus de 70% du marché national avec sa nouvelle technologie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11 - 05 - 2009

«Vétéran» de l'industrie nationale, l'Entreprise des industries électroniques demeure un fleuron du secteur productif, et l'une des grandes usines de fabrication audio vidéo en Algérie. Implantée à Sidi Bel Abbès, l'Enie est l'un des grands fabricants d'appareils audio-vidéo en Algérie.
Elle a été créée le 1er novembre 1982, suite à la restructuration de l'Entreprise mère Sonelec qui regroupait depuis sa création en 1978 plusieurs filiales telles que Eniem, Filamp, Sonaric, Enapem etc. Le passage à l'autonomie s'est effectué en mars 1989, érigeant l'entreprise en société par actions. Son chiffre d'affaires est d'environ 1,5 milliard de dinars.
L'Enie employait jusqu'à 1994, six mille travailleurs, mais avec plusieurs plans de redressement, elle arrive à 1870 travailleurs en 2009. Les travailleurs ont été invités durant cette période à opter soit pour la mise en place du volet social, soit pour la retraite proportionnelle surtout avec la fermeture des unités de Telagh, Ras El Ma et de Blida.
A l'issue de cette opération de stabilisation sur le plan des ressources humaines, dont on sait qu'elle est toujours délicate, l'entreprise s'est recentrée sur les critères de performance, de rentabilité et de résultats.L'Enie commercialise, chaque année, pour un montant de 80 millions de dollars.
La valeur de ses importations est de 30 millions de dollars. La filière aux aguets il y a trois ans s'est lancée dans la production de téléviseurs, toutes gammes confondues, le 37, 55, 74 cm FST, 55cm écran plat, l'ultra slim et les super slim avec de grands fournisseurs mondiaux tels que le géant LG.
Production de 1100 téléviseurs par jour
A l'intérieur de l'usine d'assemblage qui s'étend à elle seule sur 20 hectares, tout semble bien fonctionner. Guidés par Djamel Bekkara, le directeur de l'unité de production, nous avons pu constater de près l'assemblage des châssis de téléviseurs étape par étape. Sur les six chaînes de production, une a été lancée récemment pour le montage du nouveau produit LCD.
Selon M. Bekkara, l'Enieproduit quotidiennement entre 1000 et 1100 téléviseurs couleur/jour toutes gammes confondues. Son unité emploie quelque 600 travailleurs dont la gent féminine est visiblement dominante.L'usine fonctionne depuis 31 ans et il existe plusieurs opératrices femmes qui y travaillent toujours depuis son ouverture en 1978.
M. Bekkara nous a affirmé que parmi les principaux buts de l'Enie, figure celui de rajeunir l'équipe, car 400 travailleurs de son unité et quelque 200 travailleurs des autres unités vont quitter l'Enie avant la fin de l'année 2009 pour la retraite ; ce qui ouvrirait plusieurs possibilités de recrutement pour les jeunes chômeurs, selon notre interlocuteur.
L'énergie solaire
Durant notre visite, nous étions invités à voir l'unité de cellules solaires. Autre créneau appelé à s'épanouir, le développement de l'énergie solaire qui rejaillit sur l'ensemble de cette industrie. Ce dernier, dans l'ombre, capte, transforme et redistribue les rayons du soleil en électricité. Au-delà du soleil, inépuisable, la matière première des panneaux photovoltaïques l'est également. Le silicium est l'élément le plus abondant sur terre après l'oxygène.
Une stratégie en trois phases, approuvée par l'ensemble des spécialistes afin de produire les plaques de l'énergie solaire, précise M. Bendaoued, le directeur des semi-conducteurs et cellules solaires. Le coût du projet tout entier est ainsi évalué à 24 millions de dollars, dont près de la moitié a été consacrée pour l'équipement de production «cellules» et «modules».
«Nous avons réalisé plusieurs projets en matière d'énergie solaire.
L'évolution de la production est passée de 6 mwc à 35 Mwc durant la quinquennale, sans compter la production industrielle prévue pour les mois à venir», note-il. Les premiers ateliers spécialisés dans la production de panneaux photovoltaïques, produit technologique phare actuellement, ont été lancés par l'Enie qui s'est investie, également, dans la production de lampadaires solaires photovoltaïques.
Selon des responsables de l'Enie, l'expérience de l'éclairage public par le biais de l'énergie solaire «est à sa phase expérimentale» et devrait «s'étendre» dans quelques mois. «Les besoins exprimés par le marché national se situent aux environs de 100 Mwc pour les années à venir, ce qui représente, en termes de rentabilité, un chiffre très important.
Un nouveau produit LCD, alliant qualité et compétitivité Avec un taux d'intégration de l'ordre de 30%, à court terme, ce projet revêt une très «grande importance» pour l'entreprise, affirme M. Sahouli, le directeur général de l'entreprise. Nous avons lancé dernièrement le nouveau produit écran LCD qui saura mieux satisfaire nos clients avec sa qualité supérieure et ses prix compétitifs, ajoute notre interlocuteur.
Ce téléviseur LCD est doté d'un écran de 22 pouces, soit 56 et 74 cm, sous un format 16/10, proposant une résolution de 1680 par 1050 pixels et offre un angle de vue de 178.Raccordé à un lecteur DVD, à un ordinateur ou à une console de jeux, via la prise HDMI, il permettra de visionner films et photos, de profiter des chaînes gratuites de la TNT avec une bonne qualité d'image et de son.
De l'aveu même du constructeur, le 22LC100HDR est, en effet, avant tout un modèle d'appoint mais cela ne devrait pas l'empêcher d'envahir le marché national surtout avec les prix compétitifs que promettent les producteurs.
Les dettes, un lourd héritage
Avec plus de 20 milliards de dinars de dettes, l'Entreprise des industries électroniques se trouve dans l'embarras. Assainir les dettes et l'un des principaux buts de l'Enie, affirme M. Sahouli. Il ajoute par ailleurs que son programme se base sur quatre principaux axes dont l'assainissement des dettes est le premier à relever. Le deuxième but, selon notre interlocuteur est la mise à jour industrielle de l'usine avec son automatisation, car l'assemblage se fait toujours manuellement, alors que l'usine devra être automatisée dans les prochains mois.
Le troisième but est de gérer le nombre de l'effectif avec un nouveau plan de redressement, car, selon M. Sahouli, l'usine ne devra pas avoir plus de 1200 travailleurs surtout lorsque cette dernière sera automatisée. Il reste le redimensionnement en termes d'espace, puisque l'entreprise s'étend sur plus de 80 hectares alors que les 2/3 de cette superficie ne sont pas utilisés.
L'Enie connaîtra le lancement de plusieurs autres nouveaux produits tels que les chaînes HI-FI avec écran LCD, ajoute notre interlocuteur. Selon lui, l'entreprise cible le marché national en premier lieu, en proposant un produit moderne et à prix raisonnable. «Certes, l'Enie est actuellement en face de plusieurs concurrents, mais nous travaillons davantage pour rester les meilleurs», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.