Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le président de l'Apoce tire la sonnette d'alarme
Il qualifie la hausse des prix d'hémorragie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 03 - 2015

Le président de l'Association de la protection et orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, a affirmé, hier, que l'augmentation des prix des produits de large consommation va se poursuivre relevant que ce «scénario» qui touchera également le secteur des transports aura des conséquences visibles sur le pouvoir d'achat des citoyens.
Le président de l'Apoce qui intervenait hier au forum du journal El Wassat a précisé que l'augmentation des prix ne se limite pas seulement aux produits alimentaires, mais touchera également certains services, notamment le transport et la santé tout en qualifiant cette période d'«hémorragie» qui pourrait fragiliser le pourvoir d'achat en Algérie.
L'intervenant a souligné que l'instabilité des prix n'est justifiée ni par le gouvernement ni par les commerçants réfutant le prétexte «climatique» invoqué pour justifier la hausse des prix.
S'agissant des voies et moyens à entreprendre pour freiner cette flambée des prix, Zebdi a affirmé que l'Apoce a pour mission de sensibiliser les consommateurs sur dangerosité de la situation tout en continuant à tirer la sonnette d'alarme sur les conséquences néfastes de cette situation.
Zebdi a révélé que son association se prépare au lancement d'un système d'alerte précoce dont le but consiste à mettre au courant les consommateurs sur les dangers de certains produits non conformes à la norme et la nécessité de les boycotter.
«En effet, il est temps de prendre des mesures urgentes pour organiser le secteur commercial conquis par le marché informel», a-t-il affirmé, ajoutant que le non-respect des règles commerciales est l'une des raisons du chamboulement du marché.
Il a fait savoir que le manque d'hygiène et le manque de contrôle sont à l'origine d'une menace sérieuse sur la santé publique.
Parmi les conséquences directes causées par la non- transparence et les contrefaçons de certains produits, Zebdi a fait savoir que ces dernières années pas moins de 50 000 nouveaux cas de cancer, victimes des additifs alimentaires, sont enregistrés.
Une telle catastrophe commise à l'encontre du consommateur algérien est provoquée en premier lieu par l'absence de service de contrôle et l'insuffisance du nombre des laboratoires d'analyses qui ne dépasse pas 27 au niveau national, alors que les pays voisins disposent de moyens ultramodernes dans le domaine du contrôle des produits à large consommation, a indiqué Zebdi.
Pour minimiser les risques induits par ces pratiques dévastatrices de la santé publique, il a affirmé que l'Apoce s'est engagée à acheter du matériel à l'étranger et que les négociations sont en phase finale.
Afin d'empêcher quelques opérateurs de mettre en péril le consommateur algérien, l'Apoce a programmé des journées de boycott de certains produits pour les prochains jours, a indiqué le même orateur.
Avant de conclure, l'intervenant a estimé que l'implication citoyenne dans le changement du comportement et de la mentalité de certains commerçants est nécessaire. Il a fait appel aux autorités concernées afin de combler les défaillances en matière de réglementation et adopter une stratégie durable pour assurer la stabilité de marché.
La création des organismes de régulation des prix, la promotion des services après- vente et la libération du mouvement associatif sont entre autres, les propositions de l'Apoce pour ce faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.