Unions de wilaya UGTA : Les travailleurs appellent à une grève générale le 22 mai    Egypte: attentat contre des touristes près des pyramides    Pétrole: le panier de l'Opep se maintient plus de à 72 dollars le baril    Faible adhésion des politiques, rejet sur les réseaux sociaux    "Non à la criminalisation de l'acte politique"    Bélaïd et Sahli aux côtés d'une pléthore de plaisantins    Les universitaires dans la rue pour commémorer leur journée    L'appui de Benflis    Quelques vérités bonnes à dire    «Il y a eu un manque de rigueur dans la formation des enseignants»    Les bénéficiaires peuvent contracter un nouveau prêt    Le syndicat des pharmaciens réagit    Paidoyer pour une conférence de concertation    Manœuvres saoudiennes et émiraties    La contestation veut un civil à la tête de la transition    Ankara va produire les S-500 avec Moscou    Le NAHD dans tous les esprits    L'ES Tadjenant dernier qualifié pour les demi-finales    Le GS Pétroliers s'offre son 20e championnat d'Algérie    Mahrez : "Je retiens cette fin de saison ..."    M'bolhi rejoindra le CTN avant le 27 mai    Réflexion et débats au programme à Oran    Nette diminution des cas en 2018    Le nouveau directeur contesté    Les étudiants se réapproprient le 19 Mai    ACTUCULT    Cheveux d'ange au miel    Tajine malsouka au poulet    Boxe : Début du hirak sportif ?    Ces chantiers qui n'en finissent pas    Du talent à revendre    On vous le dit    L'événement estival    L'armée syrienne dément avoir utilisé des armes chimiques à Lattaquié    Les joueurs en grève    La semaine de Dame justice    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Deux candidats pour succéder à Haddad    L'alternative de la dernière chance    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Jusqu'au bout de la nuit à Tizi Ouzou    "Une tempête" aux Glycines    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le torchon brûle entre Ould Abbas et la Forem
A cause d'un différend sur le chiffre de 1,3 million d'enfants exploités en Algérie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 06 - 2009

Rien ne va plus entre le ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l'étranger, Djamel Ould Abbas, et la Fondation nationale pour la promotion de la santé et de la recherche (Forem). Intervenant jeudi à l'Assemblée populaire nationale (APN) lors de la séance plénière consacrée aux questions orales, M. Ould Abbas n'a pas pu retenir sa colère contre la Forem qui, dans son dernier rapport sur le travail des enfants en Algérie
a avancé le chiffre alarmant de 1,3 million d'enfants exploités dont 300 000 dans le secteur du commerce. Evoquant cette question devant les députés, le ministre de la Solidarité a démenti les chiffres de la Forem, en affirmant que les auteurs de ces «allégations» ne cherchent qu'à «ternir l'image de l'Algérie à l'étranger».
Sur sa lancée, l'intervenant a affirmé qu'il est en possession d'un dossier compromettant sur les sources de financement de la Forem. «Je détiens un dossier qui a trait à la source de financement de cet organisme», a déclaré le ministre, en promettant de révéler prochainement le contenu des documents liés au financement étranger de l'association mise en cause.
«Les documents seront remis au Premier ministre et au président de la République», a ajouté M. Ould Abbas. L'accusation du ministre est lourde de sens, sachant que les financements étrangers des associations algériennes sont réglementés, sinon interdits. L'article 28 de la loi 90/31 relative aux associations stipule que «les dons et legs d'associations ou d'organismes étrangers ne sont recevables qu'après accord de l'autorité publique compétente qui en vérifie l'origine, le montant, la compatibilité avec le but assigné par les statuts de l'association et les contraintes qu'ils peuvent faire naître sur elle».
Contacté hier, le président de la Forem, Mustapha Khiati, a affirmé que les chiffres avancés par l'organisme qu'il dirige sur le travail des enfants sont le résultat d'une étude réalisée sur le terrain. D'ailleurs, a souligné notre interlocuteur, le secrétariat de l'UGTA dans la wilaya de Constantine vient de conforter la Forem dans ses chiffres. En effet, le secrétaire de wilaya de l'UGTA a affirmé, hier à l'occasion de la tenue d'une journée d'étude autour du thème de «la prévention et la lutte contre le travail des enfants», que le nombre d'enfants qui travaillent en Algérie a atteint 1 million.
Par ailleurs, concernant la source de financement de la Forem, M. Khiati a affirmé que son organisation n'a jamais reçu de subvention du département de M. Ould Abbas. Se défendant de faire de la politique, le président de la Forem a refusé de répondre aux accusations du ministre. «La réponse viendra du conseil de la Forem qui se réunira prochainement», a indiqué notre interlocuteur. Mustapha Khiati est presque sûr qu'Ould Abbas ne va rien révéler, d'autant plus qu'avant lui, «Bouguerra Soltani avait promis de rendre publics des dossiers de corruption».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.