Covid-19: La production en Algérie du vaccin permettra d'atteindre la souveraineté sanitaire    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Instauration de taux de redevance réduits    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministère du Commerce a déposé une plainte contre le concessionnaire: Sovac dans le collimateur ?
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 07 - 2017

L'ex-ministre des Finances, le Pr Abdellatif Benachenhou, a critiqué la politique de subvention suivie par l'Algérie en mettant en garde contre les conséquences néfastes sur l'économie nationale.

Le ministère du Commerce a déposé, hier, une plainte contre le concessionnaire Sovac, représentant officiel de la marque automobile Volkswagen en Algérie. Selon une source du ministère, contactée hier, le ministère du Commerce a déposé la plainte au niveau du tribunal de Sidi M'hamed après avoir constaté des infractions à la réglementation régissant la commercialisation des véhicules neufs en Algérie. Il s'agit, selon notre source, du non-respect des délais de livraison et des modalités de paiement imposées aux clients qui ont effectué des commandes auprès de Sovac pour l'acquisition des véhicules qui sortiront prochainement de la nouvelle usine réalisée à Relizane.
La marque allemande a annoncé durant le mois de juin dernier avoir ouvert les précommandes pour les Volkswagen Golf et Caddy, Seat Ibiza et Skoda Octavia. De nombreux clients se sont déplacés dans les différents points de vente du groupe. Selon les déclarations du P-DG de Sovac, Mourad Oulmi, qui intervenait sur les ondes de la radio nationale, l'ensemble de la production de juillet et août a été vendue, et les premières livraisons interviendront à partir du mois d'août 2017. Le ministère du Commerce, à travers la direction de contrôle des pratiques commerciales, a constaté, selon notre source, des «infractions», notamment pour les modalités de paiement et les délais de livraison. Le groupe Sovac, précise notre source, a exigé des clients de payer 80% du prix du véhicule et prend l'engagement de livrer la commande après 60 jours. Or, la réglementation en vigueur exige du concessionnaire de percevoir 10% du montant du prix du véhicule et de le livrer dans un délai de 45 jours.
Exceptionnellement, dans le cas de la perception d'un montant de 80% du prix du véhicule, le concessionnaire est tenu de livrer le client dans un délai de 7 jours. Les services du ministère du Commerce ayant constaté que le groupe Sovac n'a pas respecté le règlement en question ont saisi par plainte le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger. Le département de Ahmed Saci a tenu à préciser que le dépôt de cette plainte n'a aucun rapport avec les récentes déclarations faites par le nouveau ministre de l'Industrie et des mines concernant les projets de montage automobile en Algérie. Mahdjoub Bedda a estimé que les projets de montage automobile réalisés par les concessionnaires en Algérie sont en réalité de l'importation «déguisée» et qu'ils n'avaient pas honoré leurs engagements en matière de taux d'intégration, de création d'emploi et de transfert technologique. Le ministre de l'Industrie avait mis en place un comité interministériel chargé d'évaluer le travail réalisé par les entreprises de montage automobile. Ce comité devra rendre ses conclusions prochainement sur le respect des engagements contenus dans le cahier des charges, notamment le taux d'intégration local. Sur la base des conclusions des experts, le gouvernement prendra des mesures concernant le secteur automobile.
Le secteur du montage automobile connaît en réalité des mutations, surtout depuis l'affaire du projet Hyundai de Tahkout, qui a sidéré l'opinion publique. Les photos diffusées sur les réseaux sociaux sur des voitures totalement montées et acheminés dans des conteneurs a provoqué la consternation.
Le dossier, géré sous l'ère Sellal, a été expédié rapidement par l'envoi d'une commission d'enquête. Mais depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, le débat sur l'industrie du montage automobile revient avec force ces derniers jours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.